Avertir le modérateur

17/01/2019

MONTFERMEIL et ROSNY-SOUS-BOIS baissent la taxe foncière,... et à GAGNY ?

MONTFERMEIL et ROSNY-SOUS-BOIS, baissent la taxe foncière de 15,6% et 3%. Bravo à ces deux maires qui comprennent leurs concitoyens face à la dure réalité de la perte de leur pouvoir d'achat.

Mais à Gagny ? Pas de baisse de la taxe foncière. Mais par contre création d'une taxe de 300 euros par an pour stationner son véhicule dans le centre ville et le quartier Jean Bouin. On appelle cela du "racket". Nous y reviendrons prochainement en comparant le stationnement payant dans les autres villes.

01_17_0 (3).JPEG

01_17_0 (4).JPEG

29/10/2014

GAGNY: Nos impôts continuent de croître plus vite que l'inflation

GAGNY: Nos impôts continuent de croître plus vite que l'inflation

Nous n'avons de cesse de le répéter depuis plus de 6 ans que nous écrivons sur ce blog ... Les dépenses de fonctionnement de la commune ne sont toujours pas sous contrôle ! En moyenne la part locale  a subit encore cette année une forte augmentation ...

taxe foncière,impôts locaux,fiscalité,inflation,gagny

                                                       UNPI: http://www.unpi.org/

la preuve nos impôts locaux et fonciers ont fait encore un bond de plus de 1,0% cette année alors que l'inflation n'a pas dépassée 0,3% sur les 12 derniers mois

image1.jpeg

image2.jpg

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=29

Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC) et de l'inflation sous-jacente (ISJ)

Ils nous disent qu'ils maîtrisent... mais en réalité ils sont incapables de gérer notre ville sans augmenter les charges tous les ans. Encore une nouvelle belle performance de nos élus locaux pour l'avenir de la commune !

15/03/2014

GAGNY : La seule ville de France ou mes impôts baissent ?

GAGNY : La seule ville de France ou mes impôts baissent ?

Si l'on en croit le tract du maire-candidat, les impôts des gabiniens baissent grâce à lui et à ses colistiers. Nous avons donc ici la preuve d'un abus de langage et d'une duperie sur les données fournies dans ce tract. Qu'ils soient FONCIERS ou LOCAUX .... c'est exactement l'inverse, car ni la part départementale et ni la part locale n'ont jamais été inférieures d'une année sur l'autre depuis plus de 10 ans. Nous publions ici les impôts du rédacteur en chef d'AGB. Nous attendons de comparer avec ceux de la liste UMP pour voir ou et à qui ont profité la "soi-disant baisse d'impôts" !!!

Mes impôts locaux en 2003 = 872,00 €Taxe_Habitation_2003.jpg

Mes impôts locaux en 2013 = 1137,00 €

Taxe_Habitation_2013.jpg 

Variation des impôts locaux en 10 ans = + 265€ soit +30%

Mes impôts fonciers en 2003 = 871,00 €

Taxe_Foncière_2003.jpg

Mes impôts fonciers en 2013 = 1277,00 €

Taxe_Foncière_2013.jpg

Variation des impôts fonciers en 10 ans = + 406€ soit +45,5%

Si l'on prend comme unique source d'informations, les résumés des budgets officiels des 3 dernières années, nous avons encore une fois de plus raison. C'est même un scandale de voir à quel point cette équipe peut diffuser des informations bidonnées pour tenter de se faire mousser auprès d'un électorat déboussolé et désabusé :

BUDGET PRIMITIF 2011 - Montant des taxes

Budget2011_taxes.jpg
BUDGET PRIMITIF 2012 - Montant des taxes

Budget2012_taxes.jpg
BUDGET PRIMITIF 2013 - Montant des taxes

 

Budget2013_taxes.jpg

Vous trouverez ci-dessous le résumé
des augmentations de nos impôts sur 3 ans

Synthèse_des_4_taxes.jpg

« La vérité existe. On n’invente que le mensonge »
 Extrait de "Le jour et la nuit" de Georges Braque

P.S : Suite à plusieurs messages nous demandant de préciser qui fixe les taux sur la commune et comment s'effectue l'évaluation cadastrale, vous trouverez ci-dessous un document issu d'une formation sur le sujet. Nul besoin de parler des taux (%) qui varient d'une ville à l'autre en fonction des bases cadastrales, car ce sont bien des montants en euros que nous payons au trésor public

ccid.pdf

impôts locaux,impôts fonciers,gagny,teuletCommission communale des impôts directs.pdf

http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/462-PGP.html

impôts locaux,impôts fonciers,gagny,teulet

impôts locaux,impôts fonciers,gagny,teulet

http://fr.wikipedia.org/wiki/Valeur_locative_cadastrale

12/10/2013

GAGNY dans le top dix des villes ou la fiscalité locale est la plus forte!!

GAGNY dans le top dix des villes ou la fiscalité locale est la plus forte !! Le Parisien dans son article du 9 octobre décrit l'évolution des impôts locaux, ville par ville pour les 36 communes de la Seine-Saint-Denis (villes de plus de 10.000 habitants).

Taxe d'habitation: classement des villes proches de Gagny (montant moyen).

  1. Le Raincy: 1010 €
  2. Montfermeil: 859 €
  3. Gagny: 732 €
  4. Neuilly-Plaisance: 661 €
  5. Villemomble: 660 €
  6. Rosny-sous-Bois: 648 €
  7. Clichy-sous-Bois: 632 €
  8. Neuilly-sur-Marne: 557 €

Taxe d'habitation: classement des 36 communes de la Seine-Saint-Denis (montant moyen).

  1. Le Raincy: 1010 €
  2. Montfermeil: 859 €
  3. Gagny: 732 €
  4. Les Lilas: 724 €
  5. Livry-Gargan: 707 €
  6. Noisy-le-Grand: 705 €
  7. Sevran: 700 €
  8. Pierrefite-sur-Seine: 681 €
  9. Neuilly-Plaisance 661 €
  10. Villemomble 660 €

Classement des villes ou la taxe d'habitation est la plus basse (montant moyen):

  1. La Courneuve: 288 €
  2. Saint-Denis: 377 €
  3. Saint-Ouen: 404 €
  4. Villetaneuse: 411 €
  5. Aubervilliers: 424 €
  6. Villepinte: 447 €

impôts locaux,taxe d'habitation,gagny

Le podium des villes ou la Taxe d'habitation est la plus chère

"On est les champions,

On est les champions,

On est, on est, on est les champions!!"

impôts locaux,taxe d'habitation,gagny,le raincy,montfermeil

impôts locaux,taxe d'habitation,gagny,le raincy,montfermeil

Alors, Le Parisien est-il aussi une officine malveillante
à l'égard de la municipalité de Gagny ?

22/02/2013

Gagny: c'est la fin des mammouths et des dinosaures...

GAGNY: C'est la fin des mammouths et des dinosaures. Ces gigantesques décorations florales installées en mai 2010 et qui ont coûté une fortune à la ville de Gagny (on parle de 20 à 30.000 € la bestiole X par 8) sans gain notable de notoriété, rejoignent maintenant le centre d'apport volontaire des déchets ou l'école Marguerite Sebin.

Pour la petite histoire, ces dinosaures devaient permettre à Gagny d'avoir une récompense supplémentaire concernant le fameux panneau des villes fleuries.

dinosaures,gagny,ville fleurie,déchetterie,impôts locaux

Tyrannosaurus au marché des Amandiers du Chenay Gagny

dinosaures,gagny,ville fleurie,déchetterie,impôts locaux

Le cimetière des dinosaures et des mammouths à l'école Marguerite Sebin

dinosaures,gagny,ville fleurie,déchetterie,impôts locaux

dinosaures,gagny,ville fleurie,déchetterie,impôts locaux

Dinosaures-déchetterie de Gagny

Manque de chance, lors du passage du jury, il a été reproché à la municipalité les nombreux bacs à fleurs en ciment sur les trottoirs de la commune. Bacs qui avaient un côté inesthétique et dangereux pour les piétons. Ces blocs en ciment ont donc fini à la décharge municipale ... et il a fallu, bien entendu, refaire les trottoirs abimés par le poids de ceux-ci !

dinosaures,gagny,ville fleurie,déchetterie,impôts locaux

dinosaures,gagny,ville fleurie,déchetterie,impôts locauxRésultat, les dinosaures n'ont rien apporté pour la notation du jury. Gagny confirmant simplement ses quatre fleurs. Aux dernières nouvelles, on devrait réinstaller un  dinosaure dans l'arboretum et un autre au parc Courbet. Il reste aujourd'hui celui du Chenay Gagny en face de l'école Victor Hugo ... sans sa queue. 

14/11/2011

GAGNY:Tout va très bien Madame la Marquise ...

impôts locaux,impôts fonciers,taxe d'habitation,dette,remboursement de la dette,gagny,villemomble,neuilly sur marne,aulnay sous bois,coubron,pantin,bobigny,stains,grand paris,seine saint denis

Alors qu'à GAGNY nous venons à peine de payer la dernière taxe de l'année, la TAXE D'HABITATION, vous avez, comme de très nombreux Gabiniens et Gabiniennes, eu le plaisir de lire le dernier édito du canard local, et compris "qu'il n'en était rien" ...

Mais vous avez bien compris qu'il s'agissait de nos impôts ... Que ce soit au niveau européen, national ou local, vous le savez, les médias racontent vraiment n'importe quoi ! Et comme dit la célèbre chanson de Ray Ventura "TOUT VA TRES BIEN MADAME LA MARQUISE" ... A GAGNY aussi tout va très bien : 

  • Plus aucune dette à court ou moyen terme,
  • Plus aucune dette à long terme,
  • Des dépenses de fonctionnement maitrisées en dessous de 45% du budget total,
  • Des dépenses d'investissement en constante augmentation au delà de 50% du budget total,
  • Les entreprises se bousculent pour venir s'installer sur notre territoire,
  • La carrière du centre a trouvé un repreneur à 25 millions d'euros,
  • Les promoteurs communaux ont construits 1500 logements qui ont permis de faire chuter de 10% nos impôts locaux,
  • Les promoteurs communaux ont attaqués le défrichement de la seconde carrière de 45 hectares sans aucun emprunt supplémentaire pour y construire 2000 nouveaux logements,
  • Les impôts locaux et fonciers ont diminués pour la 15ème année consécutive ...
  • Tous les salariés de la mairie ont vu leur salaire augmenter de 3% par an depuis 15 ans ...
  • Nous allons fêter Noël 2040 avec un tout nouveau système couleurs 3D d'illuminations !!

Sauf que là ... c'est un joli compte de Noël arrivé avec un peu d'avance. La réalité est toute autre et nous allons vous le démontrer une fois de plus (au cas ou des Gabiniens seraient encore crédules) :

Gag_Mag01.JPG

Comme vous pouvez le constater, le premier mensonge est directement inscrit sur la page de garde ... GAGNY n'augmente pas ses impôts: qui peut encore lire et croire des sotises pareilles ???

Gag_Mag02.JPG

Si le budget n'avait pas augmenté de façon incontrôlé depuis 1996, il est bien évident que GAGNY serait en faillite permanente, mais cette équipe municipale ne reculant devant aucune absurdité, continue la gabegie financière en vous faisant croire que tout va bien :

- Comment expliquent-ils alors que le budget de fonctionnement n'est toujours stabilisé au bout de 14 ans ?

- Comment expliquent-ils que le coût par habitant ne cesse d'augmenter, alors que les charges "fixes" devraient être maitrisées depuis tout ce temps ?

- Comment expliquent-ils ce trou financier de 40 millions d'euros dans le budget annuel ?

Budget_fonction_habitant_2000_2010.JPG

- Les donneurs de leçons de la rédaction du Gagny-Magazine savent-ils compter ?

Ainsi la dette a belle et bien progressée de façon incontrôlable à GAGNY, et le restera encore pour de nombreuses années :

Dette_globale_1996_2011.JPG

Nos calculs confirment notre précédent article :

Dette 1996 - Dette 2011 ==> 106,58% - 68,98% = 37,60%

Remboursement annuel de la dette ==> 37,60% / 14 ans = 2,68% par an

Nombre d'années pour avoir une dette à 0€ donc

==> 68.98 % / 2,68% = 25.73 ANNÉES

Dette soldée en 2037 à condition qu'il n'y ait plus d'emprunt tous les ans à partir de 2012

Nous rappellerons juste que VILLEMOMBLE et NEUILLY-SUR-MARNE ont soldés leurs dettes cette année.

Mais revenons une fois de plus sur nos feuilles d'impôts, car qu'elles soient foncières ou d'habitation, le taux que nous impose la commune est l'un des plus chers de l'Ile-de-France et surtout de la Seine-saint-Denis

Gag_Mag03.JPG

Au petit  jeu de "je t'entoure-tu t'entoures" vous ne trouvez pas que nous aussi on a de beaux cercles ?

  • Sans augmenter le taux de base, la taxe locale augment de 2,02% ... Expliquez-nous ?
  • Sans augmenter le taux de base, la taxe locale des ordures ménagères augmente de 2,12% ... Expliquez-nous ?
  • Le plus original, c'est la taxe du "GRAND PARIS" voulu par notre Président de la République qui fait un bond extraordinaire de 166,67% ... Expliquez-nous ?

ET OU EN SONT NOS IMPOTS LOCAUX ?

Vous avez constaté comme nous, le changement de cette année. Il ne s'agit pas d'une modification du MODE DE CALCUL ... Mais bien de la disparition de la part départementale et une augmentation sans "commune" mesure de la part communale. Mais bien entendu, nos élus ne sont pas au courant qu'une partie a été transférée de l'une vers l'autre faisant bondir le TAUX de 19,52% à 28,57% ?

En mathématiques, nous n'appelons pas cela du 0 POUR CENT (0%), mais du ZÉRO POINTÉ !!!

Gag_Mag02.JPG

Et dans ce cas comment expliquer que la hausse de 2011 est de 3,06% pour les cotisations ?

Si l'on reprend les données sur les 10 dernières années, le montant et le taux est incroyablement pire que ce qu'on aurait pu s'attendre de la part d'une équipe sachant gérer notre commune !

Etat_montants_locaux_2001-2011.jpg

+23% sur la part communale en 10 Ans ...
on est loin des 0% annoncés !!

Etat_pourcent_locaux_2001-2011.JPG

Les éléments fournis dans le canard local non seulement ne sont pas convaincants, mais sont trompeurs. Si l'on reprend l'ensemble des données 2010 et le dernier article du Parisien en la matière, nous constatons que jusqu'à présent :

- GAGNY est une des premières communes de Seine-Saint-Denis par le taux de la taxe d'habitation,

- GAGNY est une des premières communes de Seine-Saint-Denis par le taux fiscal sur les entreprises,

TAUX_Taxes_93_2010.JPG

Villes_endettees_93.jpg
Cet article montre bien qu le critère DETTE par HABITANT n'est pas un critère pertinent,
car si les recettes de la commune ne suivent pas,
inutile de se justifier tous les ans d'un classement non significatif.

Par exemple : des communes comme AULNAY-SOUS-BOIS ou COUBRON ont une dette par habitant inférieure à GAGNY, alors qu'elles sont classées dans des communes à risques.

Inversement des communes comme PANTIN avec une dette par habitant supérieure à GAGNY de plus de 25% sont classées dans la même catégorie et sont mieux notées que BOBIGNY ou STAINS.

L'article tiré de la revue CAPITAL nous montre également
les limites de l'endettement d'une commune et de ses capacités à rembourser !

Fiscalite_locale_01.pdf Fiscalite_locale_2a.pdf Fiscalite_locale_2b.pdf

Dormez en paix, Gabiniens, Gabiniennes...Comme ils disent dans la chanson "Tout va très bien!"

MIEGE...jpg

19/09/2011

Vivre à GAGNY ... Et travailler encore plus pour payer toujours plus d'impôts !

impôts.jpgL'automne approche à grands pas et comme de très nombreux Gabiniens, nous voyons les feuilles tomber ! Mais celle qui nous avons reçu dans notre boîte aux lettres nous a pour le moins estomaqué ... C'est la feuille d'impôts dite "Foncière" que nous avons reçu cette année avec même un peu d'avance.

La commune et le département de Seine-saint-Denis, sont-ils autant à l'agonie financière qu'il faille à ce point étouffer ceux qui travaillent et qui doivent une année de plus supporter les gabegies financières et les ors et lubies des réceptions des uns et des autres ?

Qu'elles soient locale ou départementales, les dépenses financières "extra-ordinaires" mettent à mal l'ensemble des quelques maigres économies et le peu de ressources que les habitants de GAGNY et de Seine-saint-Denis ont pu mettre de côté pour leurs vieux jours.

Nous constatons avec amertume que l'incompétence de tous nos dirigeants qui nous promettaient du "travailler plus pour gagner plus", tant au niveau de la commune, qu'au niveau national, nous ont mentis, fourvoyés et trompés depuis bien des années. La France est au bord du gouffre et même si ceux qui annoncent que tout va encore et toujours très bien ne sont pas légions, ils existent toujours et continuent de semer leur incompétence en matière de gestion. Faut-il être sourd et aveugle pour ne rien voir, rien entendre et ne rien comprendre à ce qui se passe sous nos yeux ?

Pour bien comprendre où va notre commune de GAGNY dans cette hécatombe financière, il suffit de relire nos précédents articles sur le sujet. Non, nous ne sommes pas devins, ni clairvoyants .... Nous avions analysé la situation financière déjà en 2008 et avions prévenus. CE QUI SE PASSE MAINTENANT NOUS CONDUIRA INEVITABLEMENT A UN DESASTRE FINANCIER pire ce que la commune à déjà connue en 1996 ! Normal les mêmes causes provoquant toujours les mêmes effets. D'autant plus que ce sont toujours les mêmes mauvais acteurs depuis 1996 qui nous rejouent le même mauvais film.

impôts fonciers,impôts locaux,développement économique,ordures ménagères,part communale,dette,gestion,gagny

Le seul "bon point" que nous pouvons accorder à cette équipe municipale, est de n'avoir à priori pas souscrit d'emprunts à taux variables (également appelés emprunts toxiques, comme l'ont fait les communistes dans notre département, et qui vont nous coûter excessivement cher !)

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/06/10/emprunts-t...

http://www.seine-saint-denis.fr/Emprunts-toxiques-la-Cour...

1°) LES CHARGES FIXES DE LA COMMUNE

Le bla bla soporifique de l'équipe actuelle n'a qu'un seul but : vous endormir encore quelques années, et vous laisser croire que tout va bien. Les bisounours s'occupent de tout ...

Sauf que les bisounours n'ont pas vu venir le vent mauvais du blocage de la dotation globale de fonctionnement. L'état ne financera plus les excès de nos dépenses locales. La DGF est donc vérouillée, alors que nos charges continuent de progresser à grande vitesse. Ceci nous amène donc à nous poser les questions du pourquoi ?

  • La gestion des ressources humaines de la commune est-elle incontrôlée (Plus de 1000 salariés) ?
  • Y a-t-il une bonne gestion des frais fixes (électricité, eau, frais de voyage et de réception) ?
  • Y-a-t-il trop de dépenses d'infrastructure et une multiplications des bâtiments et terrains communaux ?
  • La carrière du centre n'est toujours pas revendue, générant des frais et des intérêts phénoménaux ?
  • Y-a-t-il plétore de véhicules et matériels communaux dont certains sont hors d'usage ?
  • Les choix d'investissement sont-ils les bons et non coûteux (certains sont à reprendre 10 ans après comme la déchèterie) ?
  • Pourquoi des outils informatiques sont-ils défaillants (perte d'inscriptions scolaires à la rentrée 2011 dans les écoles du centre-ville) ?
  • Le sous-entretien de certains bâtiments nécessite-t-ils des réfections importantes et/ou une restructuration complète (château de Maison-Blanche) ?

Bref, toutes ces questions sans réelle réponse, nous montre à quel point ce qu'on peut lire dans Gagny Magazine n'est en rien la réalité du terrain. Les tableaux ci-dessous nous montrent que la tendance correspond à une dépense en croissance de +15% en quelques années.

Budget_fonction_2000_2010.JPG

2°) LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

Nous avons à de maintes reprises fait l'état de déliquescence de la commune en la matière. Cette année, pas plus que les dernières, l'équipe actuelle n'a fait le moindre effort pour accueillir de nouvelles entreprises de plus de 10 salariés sur notre territoire.

Nous nous demandons même à quoi sert le poste d'adjoint(e) au maire en charge du développement économique ... puisqu'en la matière cette dénomination ne semble être que purement administrative ?

 

3°) LES PRELEVEMENTS (Impôts locaux et fonciers)

 La réalité des impôts fonciers entre 2000 et 2010 montre en résumé :

+36% pour la part communale en 10 ans 

+66% pour les ordures ménagères en 10 ans

Ces données sont issues de nos propres chiffres. Tous les élus du conseil municipal peuvent gesticuler sur leur chaise, la réalité est une fois de plus terrible pour tous les habitants de GAGNY. Ces chiffres sont le résultat de votre politique, et pas celle du voisin, du département ou de la région !!!

GAGNY_Foncier_2000_2010.JPG

4°) LES DETTES

Comme le montre le graphique ci-dessous, l'équipe municipale actuelle a une fois de plus dépassé nos plus affreux cauchemars en matière de gestion. Celle-ci est passée de 24 millions d'euros en 1996 à 39 millions d'euros cette année. Et la tendance n'est pas prête de s'inverser. Voici quelques raisons très simples qui peuvent en partie l'expliquer :

- Les taux d'emprunt des banques (3,2% à 3,8%) générant des intérêts supérieurs aux capacités de remboursements de la commune (augmentation des bases d'imposition de 1,80 à 2,70%)

- La surimposition des ménages gabiniens qui financent 80% du budget de fonctionnement et d'investissement, du seul fait qu'il n'y a plus aucune entreprise d'envergure sur la commune, qui auraient pu aider à ces financements (ancienne taxe professionnelle remplacée à ISO valeur 2010).

- Le blocage par l'Etat de la DGF (Dotation Général de Fonctionnement), ne permettra pas à long terme le soutien d'un budget local en constante augmentation, mais risque d'impacter gravement le budget personnel des habitants par hausses massives d'impôts. Notre commune "économiquement pauvre" est la conséquence directe d'une mauvaise gestion politique jamais dirigée vers les entreprises. Il ne faut donc pas s'étonner de ce piètre résultat.

DGCL_pop_legales_calcul_DGF.pdf http_www.yves-damecourt.com_blog_DGF_2011.pdf

Dette_GAGNY_1996_2014.JPG

Ne croyez pas que l'endettement par habitant est resté stable, c'est une tromperie dû uniquement au calcul de la sommes divisé par le nombre d'habitants, passé de 36.000 à 38.000, qui dilue cette charge phénoménale répartie également sur tous, même sur les nouveaux nés .... Mais certains sont prêts à tout déni de la réalité pour faire plaisir à leur électorat !

Dette_par_habitant_2000_2011.JPG 

Enfin, dernier détail, mais de taille, c'est la capacité à financer des projets d'investissement. Même si le montant annuel augmente significativement, celui-ci se fait par un truchement comptable que l'on peut appeler "de la cavalerie" ... Je rembourse 4 millions, mais j'en emprunte 6 millions. Conclusion : La dette augmente tout en montrant aux banque une augmentation du "CAF", normal puisqu'entre-temps j'ai augmenté les impôts et donc les recettes de la commune ... tout ça sur le dos des habitants de GAGNY qui ne sont pas encore là pour rembourser (dans 15 ou 20 ans)

CAF_EBF_2000_2010.JPG

GAGNY_FDR_CAF_2000-2011.JPG

5°) CONCLUSION

Seul un changement radical de majorité en 2014 avec une réelle volonté très forte de rétablir les finances de la commune, et de mettre en oeuvre une réelle politique économique et sociale envers tous les acteurs de la commune, s'insérant dans une vision cohérente pour l'avenir des gabiniens et des gabiniennes pourra sortir GAGNY de l'ornière dans laquelle cette équipe municipale nous a conduite.

A la vitesse à laquelle nous empruntons et celle à laquelle nous remboursons tous les ans ces millions d'euros, il faudra plus de 38 années(*) pour épurer cette dette. Mais ceux qui nous auront poussé dans l'abîme ne seront plus là d'ici 10 ou 15 ans pour répondre de cette mauvaise gestion.

Etrangement nous n'avons pas eu d'article cette année du style "5ème année ou le taux de la taxe fonçière locale N'A PAS BAISSE" ... Tiens comme c'est bizarre, mais attendons de voir nos impôts locaux si ceux-ci prennent également le même chemin !!

https://actualitesdegagny-blog.20minutes-blogs.fr/archive...

https://actualitesdegagny-blog.20minutes-blogs.fr/archive...

https://actualitesdegagny-blog.20minutes-blogs.fr/archive...

Avis aux lecteurs

Nous vous rappelerons que c'est la quasi-même équipe municipale qui fut mise sous controle de l'Etat par la cour des comptes pour une précédente mauvaise gestion ...

CCR_rapport_IFR200306.pdf

25/03/2011

Petites erreurs gabiniennes entre amis ?

Comparatif_locaux_CG93.jpgOn savait que le candidat UMP était prêt à tout pour tenter de conserver son siège et sa place au Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, mais nous ne pensions pas qu'il était prêt à publier dans ses tracts des données de distortion telle de la réalité qu'elle en devient risible et absurde !

Ainsi ce comparatif entre les charges liées aux impôts locaux nous a mis la "puce à l'oreille" ... Mais de quoi parle-t-il ce brave homme ? Que tente-il de nous faire croire ?

A priori si l'on suit son raisonnement, les impôts locaux payés par les gabiniens au département seraient plus importants que ceux payés à la commune ?

Nous avons fait une synthèse en nous basant sur les données de deux indices INSEE : le coût des loyers, servant de base de référence pour tout ce qui touche à l'immobilier et l'indice du coût de la consommation des ménages, pour ce qui correspond aux dépenses journalières.

Indice_cout_consommation.JPG

Indice_cout_loyers.JPG

RAPPEL : Indice des loyers 2000-2010 : +26,51 %
Indice de la consommation 2000-2010 : +28,22 %
RAPPEL : Indice des loyers 2004-2010 : +19,84 %
Indice de la consommation 2004-2010 : +18,12 %

Nous avons repris nos relevés depuis 10 ans et le résultat est édifiant, car non seulement c'est l'inverse en pourcentage, mais c'est également l'inverse en valeur et en taux de progression - Alors omission ou erreur involontaire de calcul ? Nous vous laissons seuls juges de ces élements de comparaison que nous vous soumettons ce soir avec nos propres données issues des paiements de cette taxe :

Etat_montants_locaux_2001-2010.jpg
Etat_pourcent_locaux_2001-2010.JPG
1°) Les bases de calcul sont différentes

 

2°) Les taux dans les deux cas ne grimpent pas de façon significatives en comparaison des taux INSEE

 

EVOLUTION DU TAUX SERVANT AU CALCUL
  • COMMUNE DE GAGNY : -0,53 %
  • SEINE-SAINT-DENIS : + 2,41 %

 

3°) Les pourcentages dans les deux cas ne grimpent pas de façon significatives en comparaison des taux INSEE

 

EVOLUTION DU % DE CROISSANCE DU TAUX SERVANT AU CALCUL
  • COMMUNE DE GAGNY : -0,37 %
  • SEINE-SAINT-DENIS : + 0,83 %

 

4°) La base nette de calcul permettant de définir la part départementale grimpe deux fois moins vite que la part locale

 

EVOLUTION DE LA BASE DE CALCUL
    • COMMUNE DE GAGNY : + 24,86 %
    • SEINE-SAINT-DENIS : + 12,94 %

     

    5°) Nous comparons donc ces hausses d'impôts sur la décade :

     

    AUGMENTATION DES SOMMES en VALEUR DUES A LA

    • COMMUNE DE GAGNY : + 136€
    • SEINE-SAINT-DENIS : + 100€

     

    AUGMENTATION DES SOMMES en POURCENTAGE DUES A LA

    • COMMUNE DE GAGNY : + 21,73%
    • SEINE-SAINT-DENIS : + 60,61%

     

    A moins que ce candidat ait des informations techniques que ni nous, ni l'administration fiscale dressant nos feuilles d'impôts n'avons, nous sommes intéressé de comprendre comment ce candidat arrive à ce résultat ?
    Mais peut-être ne vivons-nous pas dans la même réalité ?
    Impots_locaux_taux.JPG
    Impots_locaux_montants.JPG
    Impots_locaux_repartition.JPG
    Vous trouverez en pièce jointe un tableau excel à remplir pour vous faire votre propre idée avec vos données personnelles.

     

    26/03/2009

    Halte aux impots (2)

    Impots2008c.jpgNous avons pris le temps de revenir vers vous sur le sujet épineux des méthodes de calcul utilisées dans le bulletin municipal N°134 de NOVEMBRE 2008 à propos de nos impots.

    Une fois de plus nous avons été interpellé par la drôle de façon dont l'équipe actuelle vous informe et vous fourni des données économiques. Pour preuve, cet étrange tableau comparant l'INFLATION, le TAUX DE BASE et le TAUX COMMUNAL ...

    Etrange, ce tableau à plus d'un titre, car les 3 courbes se superposants ne reflètent pas la réalité, et nous allons le démontrer :

    Taxes_Inflation_2008.JPG
     
    1) GENERALITE :
    - Lorsque l'on donne des valeurs, on cite toujours ses sources ... ici ce n'est pas le cas !!
    - Les données comparées doivent l'être avec des échelles comparables ... ici ce n'est pas le cas !

    2) LA COURBE BLEUE
    Appelé ici Coût de la vie, semble en réalité être l'INFLATION. Or cette donnée n'est valable qu'en ajustant les "variations des données saisonnières" et non en "données brutes". Par ailleurs, on ne peut fournir une valeur que lorsque la période est complètement terminée. Il est donc incohérent de fournir une inflation pour 2008 au mois d'aout de cette même année (8 mois sur 12) et de donner une variation du taux de base et du taux communal sur l'année complète (12 mois sur 12)

    Exemple : la donnée 2008 indique 3,48% ... Il s'agit de l'INFLATION BRUTE du mois d'AOUT 2008. Or en 2008, l'INFLATION REELLE fournie par le Ministère de l'économie nous donne en réalité 1,96% sur 12 mois (Tableau Excel de l'INSEE plus bas, nous donne : Novembre 2008-2007 = 106.79 - 104,83) ... Le comparatif est donc FAUX

    3) LA COURBE BORDEAUX
    Appelé ici  Evolution de la Taxe d'Habitation reflète les bases d'impositions. Ces bases sont fournies à partir des données logiquement additionnées au niveau COMMUNAL, DEPARTEMENTAL et REGIONAL pour payer une taxe d'habitation complète ... Sur le sujet, nous ne savons pas si elles ont été additionnées ou si ce sont justes les données COMMUNALES ... Le doute sur ces données planent également ... Les informations fournies sont ERRONEES, car on ne peut rapprocher des données nationales brutes et locales communales

    Enfin vous remarquerez que les bases nettes sont différentes entre la commune et le département, comme si un même bien pouvait avoir des valeurs différentes pendant une même période ! Mais bien sûr il y a forcément une explication logique !

    4) LA COURBE VERTE
    Cette courbe semble indique le TAUX COMMUNAL SEUL ... Seul soucis ... Les 3 courbes partent de la même base 100 en 1998 !
    Or on ne peut partir d'une même base que pour des données identiques, ce qui n'est pas le cas ... et pour comparer des variations de ces mêmes données ... Ainsi on pourrait comparer les TAUX COMMUNAUX de villes de 10.000 à 20.000 habitants dans le 93 !!! ou comparer le TAUX D'INFLATION de 2 DEPARTEMENTS ... Mais là ! la démonstration économique tourne au ridicule ...

    5) LES VRAIS INFORMATIONS
    Nous allons donc ci-dessous vous fournir les informations correctes et non imaginées en embellies par l'équipe actuelle

    5.1 ) LA COURBE BLEUE réelle

    inflation_an.png
    inflation_mois.png
    Voici les tableaux correspondants à l'inflation réelle sur 2008
    (12 mois glissants)


    Indice_Prix_Consommation_mois.xls ]

    Voici également le tableau de l'INSEE de l'indice des prix
    "tous produits et services" à la consommation
    avec une BASE 100 en 2005 (Officiel)

    soit une augmentation de 18,48% entre
    Janvier 1998 et Décembre 2008 (120 Mois) et non
    de 18,76% de Janvier 1998 à fin Aout 2008 (116 Mois)

    5.2.) LA COURBE BORDEAUX réelle

    Les données doivent être couplées entre les IMPOTS LOCAUX (Taxe d'Habitation) et les IMPOTS FONCIERS (Taxe foncière), auxquels on ajoute la Taxe d'Ordure Ménagère. Or là l'explosion des dépenses est monstrueuse. Nous avons pris un exemple d'un gabinien moyen, qui a accepté de publier les données de ses feuilles d'impots locaux et foncières. Vous constaterez comme nous que nous cherchons encore les 5,9 % sur la période 1998-2008 de la courbe imprimée dans GAGNY MAGAZINE ...

    Les tableaux ont été revus pour tenir compte des 2 périodes 1998-2008 et 2000-2008. Vous constaterez que les pourcentages sont radicalement opposés suivant qu'il s'agisse de la première ou seconde période :

     

    Synthese_part_fonciere_1998-2008.JPG
    Synthèse sur la période 2000-2008 de la Taxe Foncière
    (moyenne = +26,89 %)
     
     
     
     
    Synthese_part_locative_1998-2008.JPG
    Synthèse sur la période 2000-2008 de la Taxe d'Habitation
    (moyenne = +15,76 %)
     

     

     
    Ainsi, sur la taxe d'habitation, nous arrivons également à une part communale de +5,44% pour la période 1998-2008, mais nous arrivons à +15,76% sur la période 2000-2008.
     

     

    5.3.) LA COURBE VERTE réelle

    Bien que cette courbe puisse nous sembler correcte aux regard des informations qu'elle contient, elle NE PEUT en aucune façon servir d'étalon pour ce tableau ... Car, tout simplement, les Gabiniens et Gabiniennes payent au TRESOR PUBLIC la totalité des taxes et pas UNIQUEMENT la part communale. Par Ailleurs, le maire Michel TEULET participant du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, ne peut se dédouaner des charges de la part départementale, car il participe de près ou de loin aux dépenses de cette auguste assemblée départementale.

    Question 1 : Pourquoi l'équipe rédactionnelle de "GAG-MAG" a-t-elle omis de présenter graphiquement la courbe de la Taxe Foncière, et celle de la Taxe des Ordures Ménagères ?

    Question 2 : Pourquoi l'équipe rédactionnelle de "GAG-MAG" a-t-elle réalisée son analyse depuis 1998, sachant que l'on part toujours d'un début de mandature soit en 1995 soit en 2001 ?

    Question 3 : Pourquoi l'équipe rédactionnelle de "GAG-MAG" a-t-elle pris soin de relever les pics mensuels de l'inflation sans indiquer les mois et n'avoir pas pris la moyenne annuelle ?

    6) CONCLUSION :Le maire de Gagny Michel TEULET et son équipe vous fournissent des informations non coformes, pour nous faire croire qu'ils travaillent pour améliorer votre sort, alors que la réalité montre au contraire qu'ils ne font que l'aggraver et l'amplifier. Pour cela, ils utilisent des méthodes qu'auraient enviés les plus fantasques des dirigeants kolkoziens ...

    NE CHERCHEZ PLUS ... LA VERITE EST AILLEURS !

     

     
    Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
    high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu