Avertir le modérateur

16/11/2017

GAGNY: horrible drame rue Jean Moulin, un ouvrier meurt écrasé sous une dalle de béton.

GAGNY: le Parisien relate un horrible drame qui s'est produit au 4 rue Jean Moulin à Gagny. Mardi soir vers 19 heures un employé intérimaire de la société Véolia doit intervenir pour réparer une fuite d'eau devant cet immeuble. Pour accéder à la canalisation un trou d'un mètre de profondeur est creusé sur le trottoir. Il fait nuit. Brusquement une dalle s'est détachée et s'est effondrée sur le malheureux. Il était seul dans la cavité. Les deux autre salariés de Véolia étaient à proximité du lieu du drame. D'après les témoins de l'immeuble les secours seraient intervenu vers 19h30. Ce matin deux ouvriers de la société Sade étaient présents sur les lieux. Ils nous confiaient que l'homme décédé avait 45 ans et était père de quatre enfants.

Gagny-4 rue Jean Moulin © Actualités Gagny Blog.jpg 

Sur nos photos on voit la partie du trottoir devant l'immeuble qui s'est effrondé.

Gagny-4 rue Jean Moulin ©Actualités Gagny Blog.jpg

Gagny-drame rue Jean Moulin. Le Parisien 16.11.2017..jpg

Le Parisien jeudi 16.11.2017: un ouvrier meurt écrasé sous une dalle de béton

16/09/2012

GAGNY: après le bus en flamme allée Eugénie, la ville se décide à améliorer la signalisation

GAGNY: après le bus en flamme au carrefour de la rue Eugénie et du boulevard Saint-Dizier mercredi dernier, et la colère des propriétaires du pavillon et des habitants du quartier auprès du maire de Gagny, la municipalité se décide à améliorer la signalisation de ces rues.

Il a fallu cet accident pour résoudre en partie le problème de circulation à double sens (il manque des panneaux vitesse limitée à 30km) pendant les travaux avenue du Général Leclerc.

Mais celui des bus n'est pas réglé. Les risques demeurent pour les nombreux lycéens de Jean-Baptiste Clément et Gustave Eiffel qui empruntent cette allée Eugénie...

bus en flamme,veolia,accident de la route,municipalité de gagny,signalisation routière

Gagny © Actualités de Gagny-Blog.JPG

Sur cette photo le bus Veolia chevauche la ligne continue: - 1 point et 135 euros d'amende!

bus en flamme,accident de la route,municipalité de gagny,signalisation routière

Gagny-Actualités de Gagny-Blog.JPG

Gagny © Actualités de Gagny-Blog (2).JPG

28/04/2010

Quand l'eau de Gagny coûtera plus chère que le prix de l'essence

EAU_2010_2015.jpgA Gagny le dernier conseil municipal fut riche en annonces en tous genres. La plus interessante, de par son contenu, fut l'acceptation d'une prestation de nettoyage des canalisations des eaux usées par la société VEOLIA.

Le clou de l'intervention du maire de Gagny, fut de nous démontrer que le coût de cette prestation était absoluement nécessaire, car visiblement cela n'avait jamais été réalisé ...

Eh oui, que voulez-vous, depuis 30 ans qu'il dirige notre commune, il n'avait jamais fait curer les boyaux et égouts communaux !... Dont VEOLIA s'occuperait.

Le nouveau représentant de l'opposition du P.S., Abdelkader TOUALA,  lui fit donc remarquer que nous payons déjà pour cela sur nos factures, dont le coût par ailleurs est très élevé...

Puis comme à son habitude, le maire divergea et s'engagea dans une nouvelle joute verbale qui fut rapidement "hors-sujet".

Facture_eau_2009.jpgMais revenons donc à notre facture d'eau :

  • Nous payons la distribution de l'eau avec le cubage correspondant par mètre cube d'eau utilisé,
  • Mais nous payons également pour la collecte (les tuyaux) et le traitement (dépollution, nettoyage, rejet à la Marne) des eaux usées.

Il parait donc invraissemblable qu'avec ces 4 taxes, dont 2 déjà prélevées par la commune, celle-ci doive encore payer des frais supplémentaires pour l'entretien des égouts .

Certe, le réglement du SEDIF n'indique pas clairement quelles sont les responsabilités de celui-ci en matière d'entretien des canalisations d'eaux usées, mais à partir du moment où l'abonné paye déjà pour un service, il faudrait que celui-ci soit rendu !

Ou bien les sommes déjà prélevées sur nos factures ne vont pas à leur destination réelle, ou bien le conseil municipal s'est fait escroquer en confirmant l'abonnement à un contrat qu'aucun membre de l'opposition n'a réellement vu, ni ne sait qui a défini les contours de celui-ci ni les prestations qui en découlent !!

Analyse_rapport_eau_2007.JPGCela semble ubuesque et nous comptons sur Jean Louis  GUEGUEN, adjoint au maire en charge - "peut-être" - de ce dossier pour nous fournir toutes les explications sur ce nouveau contrat qui nous lie à VEOLIA !! Que vont-ils nettoyer avec ces sommes ? Toutes les procédures ont-elles été effectuées?? Nous ne doutons pas que cet adjoint nous apporte ses fameuses réponses lors du prochain conseil municipal !!

  • Le vote sur le principe de la délégation

L'article L.1411-4 du code général des collectivités territoriales prévoit que les assemblées délibérantes des collectivités territoriales, de leurs groupements et de leurs établissements publics se prononcent sur le principe de toute délégation de service public local. Elles statuent au vu d'un rapport présentant le document concernant les caractéristiques des prestations que doit assurer le délégataire. Ce document peut s'inspirer du cahier des charges du service public dont la délégation est envisagée.

A cette occasion, l'avis de la commissions consultative des services publics locaux dont la composition figure à l'article L. 1413-1 du CGCT doit avoir été recueilli et présenté à l'assemblée délibérante. Il en est de même de l’avis du comité technique paritaire de la collectivité.

  • La publicité et le recueil des candidatures

L'article L.1411-5 du code général des collectivités territoriales indique qu'après décision sur le principe de la délégation, il est procédé à une publicité et un recueil d'offres.

La publicité doit permettre la présentation de plusieurs offres concurrentes. L'article R.1411-1 CGCT prévoit que l'insertion est faite dans une publication habilitée à recevoir des annonces légales et dans une publication spécialisée correspondant au secteur économique concerné. Cette insertion précise la date limite de présentation des offres de candidature, qui doit être fixée un mois au moins après la date de la dernière publication.

Cette insertion précise également les modalités de présentation de ces offres et mentionne les caractéristiques essentielles de la convention envisagée notamment son objet et sa nature.

Puis, la collectivité dresse la liste des candidats admis à présenter une offre après examen de leurs garanties professionnelles et financières, de leur respect de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés et de leur aptitude à assurer la continuité du service public et l'égalité des usagers devant le service public.

Ces garanties professionnelles peuvent être appréciées notamment dans la personne des associés et au vu des garanties réunies en son sein. Les sociétés en cours de constitution ou nouvellement créées peuvent être admises à présenter une offre dans les mêmes conditions que les sociétés existantes.

Une commission d'ouverture des plis qui dresse la liste des candidats admis à présenter une offre.

  • La sélection des offres

La collectivité adresse à chacun des candidats un document définissant les caractéristiques quantitatives et qualitatives des prestations ainsi que, s'il y a lieu, les conditions de tarification du service rendu à l'usager.

Au terme d'un délai raisonnable, les plis contenant les offres sont ouverts par une commission, lorsqu'il s'agit d'une commune de moins de 3 500 habitants, composée du Maire ou son représentant, en qualité de président, et par trois membres du conseil municipal élus à la représentation proportionnelle au plus fort reste. Pour les autres collectivités et établissements publics, cette commission est présidée par l'autorité habilitée à signer la convention de délégation de service public ou son représentant, Président, et par cinq membres de l'assemblée délibérante élus en son sein à la représentation proportionnelle au plus fort reste. Des suppléants sont élus en nombre égal à celui des membres titulaires, et le comptable de la collectivité et un représentant du Ministre chargé de la concurrence (DDCCRF) siègent également à la commission avec voix consultative.

  • Le choix de l'entreprise

Comparatif_M3_Dept93.JPGCette commission rend un avis au vu duquel l'autorité (en principe le maire de la commune ou le président du groupement de communes) habilitée à signer la convention engage librement toute discussion utile avec une ou des entreprises ayant présenté une offre. Elle saisit l'assemblée délibérante du choix de l'entreprise auquel elle a procédé. Elle lui transmet le rapport de la commission présentant notamment la liste des entreprises admises à présenter une offre et l'analyse des propositions de celles-ci, ainsi que les motifs du choix de la candidature et l'économie générale du contrat.

La loi impose un délai minimum de deux mois entre la saisine de la commission d'ouverture des plis et la décision de l'assemblée délibérante sur le choix du délégataire et le contrat de délégation. La loi prévoit  en outre que les documents sur lesquels se prononce l'assemblée délibérante doivent lui être  transmis 15 jours au moins avant sa délibération. Or nous doutons fortement de ce délai, car les membres de l'opposition n'ont reçus leur convocation avec les document que 5 jours avant la tenue de ce conseil ...

GAGNY est malheureusement, depuis des années, dans le peloton de tête des communes où le prix de l'eau est très élevé, mais avec cette nouvelle ponction financière, vous pouvez être certains que nous allons très rapidement prendre le maillot jaune de ce triste classement ... pour les quelques années qui viennent !

Les données du tableau ci-dessus sont extraites du site du SEDIF : www.sedif.fr

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu