Avertir le modérateur

30/05/2009

Remake du PLU avec le futur gymnase T.MONOD ?

G-Monod_024.JPGUne nouvelle fois sans concertation avec les Gabiniens et les diverses associations, Michel TEULET veut nous imposer "SA" construction sur ce site protégé et classé ZNIEFF (zone naturelle d'interêt faunistique et floristique). Nous avions indiqué dans notre précédent article du 26/02/2009, les conséquences encourues concernant les risques d'installer une telle construction sous des lignes hautes tensions et principalement pour les jeunes enfants (leucémie, maux de tête, etc...).

G-Monod_04.JPGRien n'y fait, Michel TEULET persiste dans son erreur et dénonce dans le Parisien du 25 mai "les ayatollahs de la nature", alors que dans le prolongement de ce collège existe deux terrains appartenant à l'entreprise multinationale Saint-Gobain, ainsi qu'une ancienne usine désaffectée, qui est maintenant squattée et dont le terrain pourrait faire l'affaire. NON ! Il veut nous imposer le mitage de cette zone pour pouvoir ensuite y étendre de nouvelles constructions.

Alors "Ayatollahs de la nature" ou "Grand 'Khomeiny' du béton" - Vous admettrez que l'équipe de Michel TEULET a une drôle de conception du développement durable ?

G-Monod_09.JPGG-Monod_018.JPGAvant de construire ce gymnase, Michel Teulet ferait mieux de s'occuper de l'état de délabrement et de la rénovation des autres bâtiments de la ville comme par exemple Marcel Cerdan, le COSEC, Victor Hugo ... et la liste n'est pas exhaustive, sans oublier la piste du stade Jean Bouin.

Ecologistes.jpg

Jeudi 21 Mai les candidats d'Europe Ecologie avec les associations locales qui soutiennent la sauvegarde de ce biotope naturel se sont rendus sur le site en vue des actions à mener pour le sauver de cette destruction.

G-Monod_011.JPG G-Monod_012.JPG

Veut-il nous refaire un remake de cette effroyable gabegie financière, administrative et politique, qu'a été le Plan Local d'Urbanisme depus 2005, annulée en appel puis ensuite après son pourvoi début 2009, par la cour de cassation (la plus haute juridiction administrative de France) ... et vouloir nous faire encore dépenser quelques millions d'euros pour rien ...

carriere_est_01.jpg

C'est comme si tous les Gabiniens (enfants compris) jouaient plusieurs milliers d'euros au casino tous les ans depuis 5 ans sans jamais gagner un seul centime d'euro !

Enfin, nous tenons à souligner que le Préfet peut instaurer après enquête publique, grâce à la loi du 15 JUIN 1906, une servitude sur cette zone afin de protéger nos enfants des risques radios-électriques et notamment en prenant comme base l'article 12 de cette loi, car un gymnase est bien un établissement recevant du public :

L15-06-1906-art12b.jpg

Le décret signé par Nicolas SARKOZY, alors Ministre de l'intérieur vient même renforcer les pouvoir du préfet en la matière :

Decret2004-835.doc

Questions

1°) Qui nous prouve que cette cession du terrain à Saint-Gobain est gratuite avec frais de notaire inclus ?
2°) Quel sera le prix final du Gymnase, puisqu'il s'agit d'une zone à risques avec nécessité de remblayer par du béton les couches inférieures de ces carrières ?
3°) Michel TEULET peut-il s'engager pour la commune sur les maladies potentielles que nos enfants risquent de développer à cause des ondes électriques de 225.000 volts situées 10 mètres au dessus d'eux ?
4°) Michel TEULET prendra-t-il aussi le risque de voir ce projet annulé comme le précédent pour avoir voulu détruire une ZNIEFF ?

26/02/2009

Le maire de Gagny l'anti-MONOD-théiste ?

"Je ne suis pas un homme de parti, mais je défends des causes"

"Nous devons apprendre à respecter la vie sous toutes ses formes : il ne faut détruire sans raison aucune de ces herbes, aucune de ces fleurs, aucun de ces animaux qui sont tous, eux aussi des créatures de Dieu"

buste de Théodore MONOD.jpgCe sont, par ces deux phrases de Théodore MONOD, que nous entamons cette série d'articles sur le développement durable. Deux phrases et deux mots, qui vont une fois de plus, mettre en exergue la volonté destructrice et le non respect de la Nature et des Gabiniens, par des actions inconséquentes de l'équipe, qui gère actuellement notre commune.

Le maire de Gagny, habitué à provoquer et donneur de leçons de morale à la terre entière, va une fois de plus comprendre que les Gabiniens ne sont pas ses "bénis-oui-oui" prêts à gober toutes ses belles paroles. Le cas du futur Gymnase municipal éponyme, rattaché au Collège T. MONOD, qu'il veut faire édifier sur une Zone Naturelle Protégée, est l'exemple même de ces actes terribles et irréparables, qu'il nous concocte depuis des années.

Pourquoi nous ne sommes pas d'accord avec l'implantation du gymnase Théodore.MONOD sur cet emplacement, décidé "oligarchiquement", un fois de plus, par le maire de Gagny :

  • Ce site est classé ZNIEFF (Zone Naturelle d'Interêt Écologique, Faunistique et Floristique), et il n'est pas question de le laisser détruire comme cela à été fait par  le maire de Gagny avec la carrière du centre (voir les 3 photos prises sur Google earth en 2007, 2008, 2009, et publiées dans notre précédent article)

Rappel: le maire de Gagny lors du conseil municipal du 13 octobre 2008 disait ceci sur l'urbanisation de la carriére de l'Est : "La mairie de Gagny est favorable à l'urbanisation de la carrière de l'Est"

  • Ce site à un potentiel de dangerosité énorme, concernant la santé de ceux qui habiteront ou utiliseront ce gymnase, à cause des lignes à très haute tension passant juste au dessus. Habiter sous ou près d'une ligne haute tension, peut constituer un sérieux péril pour la santé. D'importants champs électriques et magnétiques sont mesurables. Le principe de précaution, instauré dans notre constitution suite au traité de Rio de 1992, devrait faire réfléchir l'équipe actuelle (http://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_pr%C3%A9caution)

La charte de l’ environnement et son principe de précaution sont – au même titre que la Déclaration des droits de l’ Homme et du Citoyen de 1789 – adossés à la Constitution. N'en déplaise au maire de Gagny, qui voudrait passer outre, alors que c'est Jacques CHIRAC lui-même, son mentor des années 80, qui l'a instauré en 2002.

Voici un autre exemple d'une commune qui a fait exactement les mêmes choix que l'équipe du maire : [ Le-point.fr_Lignes_THT.pdf ]

Mais pour en revenir aux risques de santé publique, une étude épidémologique réalisée sur 60.000 enfants, par Gérard DRAPER,directeur de recherche à l'université d'OXFORD,de 1997 à 2001,et rendue publique en 2005,a constaté que le risque de leucémie est 65 pour 100 plus élévé que la moyenne si l'on se trouve à moins de 200 métres d'une ligne haute tension et 23 pour 100 plus élevé si l'on se trouve à une distance comprise entre 200 et 600 mètres.

Or là, on ne parle que de ligne haute tension alors que les lignes au dessus de ce site sont des lignes THT, très haute tension de 225.000 Volts.

nature,znieff,monod,collège,gymnase,tht,lignes électriques

nature,znieff,monod,collège,gymnase,tht,lignes électriques

nature,znieff,monod,collège,gymnase,tht,lignes électriques


Il ne s'agit pas ici d'être POUR ou CONTRE la création d'un gymnase, mais bien de la sauvegarde d'une zone naturelle protégée ET de la santé de nos enfants. De même que le Comité des riverains avait soulevé le fait qu'il était dangereux de vouloir loger des gens du voyage dans des caravanes sous ces mêmes lignes à très haute tension, il est donc également inacceptable de laisser nos enfants faire du sport plusieurs heures par semaines sous ces mêmes lignes T.H.T. Tous les parents, même ceux de l'équipe en place doivent pouvoir comprendre cela !!

Le maire de Gagny peut bien ignorer les habitants des Abbesses, mais certainement pas la LOI, que nous lui rappelons ici (concernant le logement du gardien du gymnase) :

 

Le décret n° 2004-835 du 19 août 2004 (publié au J.O. n° 195 du 22 août 2004 p. 15031) stipule dans son article 20-2 :

« Dans le périmètre où sont instituées les servitudes prévues à l'article 20-1 :

1° Sont interdits, à l'exception des travaux d'adaptation, de réfection ou d'extension de constructions existantes mentionnés au deuxième alinéa de l'article 12 bis de la loi du 15 juin 1906 susvisée, la construction ou l'aménagement :

- de bâtiments à usage d'habitation ou d'aires d'accueil des gens du voyage » …

 


et La loi du 15 Juin 1906 :
 
 

Article 12 bis - Après déclaration d'utilité publique précédée d'une enquête publique, des servitudes d'utilité publique concernant l'utilisation du sol, ainsi que l'exécution de travaux soumis au permis de construire, peuvent être instituées au voisinage d'une ligne électrique aérienne de tension supérieure ou égale à 130 kilovolts. Ces servitudes sont instituées par arrêté du préfet du département concerné.

Ces servitudes comportent, en tant que de besoin, la limitation ou l'interdiction du droit d'implanter des bâtiments à usage d'habitation et des établissements recevant du public.

[ Loi_15juin1906.pdf ]

 



Le combat que mènent différentes associations de quartier de notre commune, ont été rejointes par de nombreuses autres associations des communes avoisinantes, dans un seul et même but ... ARRETER LE MASSACRE !!
Vous trouverez ci-dessous les documents techniques justifiant de ce déni de démocratie et du manque de respect de l'équipe municipale vis-à-vis des habitants des Abbesses.

 
Plan1_MONOD.jpg   Plan2_MONOD.jpg
Zone d'implatation "Urbanisable"      Plan de passage de la ligne THT         

Monod_19.JPG
Entrée du Collège Théodore MONOD

Il existe 3 possibilités pour implanter ce gymnase :

1) dans le site désaffecté appartenant à Saint Gobain qui est squatté par des gens de l'est de l'Europe.Ce terrain est à l'angle du vieux chemin de Meaux et du chemin d'accès aux Abbesses.
   Référence cadastrale : 00073BM73        superficie : 6941 m2

nature,znieff,monod,collège,gymnase,tht,lignes électriques

Site désaffecté appartenant à Saint-Gobain d'une surface de 6.941 m2


 
2) après le collège Théodore Monod, sur le même trottoir,ces deux parcelles sont contigues.
   a) Réference cadastrale : 000BM99       superficie : 3943 m2
   b) Réference cadastrale : 000BM101     superficie : 18358 m2 


Mais le véritable but final du maire de Gagny est d'ouvrir une brèche dans le site, qu'il veut nous imposer et détruire pour urbaniser avec des centaines de logements, la carriére de l'Est.
 

QUESTION 1 : Quel est l'intérêt pour l'équipe actuelle de poursuivre un tel projet contre l'avis de la population ?
QUESTION 2 : L'histoire du choix de l'aire d'accueil des gens du voyage n'a-t-il pas suffit au maire Michel TEULET ?
QUESTION 3 : Le P.L.U. risquant d'être annulé définitivement, ne faudrait-il pas ajourner ce projet ?
QUESTION 4 : Les associations de quartier ayant trouvées plusieurs autres lieux, ne pourrait-on pas examiner ces propositions ?
QUESTION 5 : Peut-on a nouveau se payer le luxe d'un nouveau procès au tribunal administratif ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu