Avertir le modérateur

24/10/2018

GAGNY - Le Parisien : « le maire ne communique pas » ...

GAGNY : le Parisien publie un article le 23 octobre avec comme titre : " Quel avenir pour les commerces du centre-ville ? Déserté par les habitants, le cœur de ville va subir d'importants travaux, destinés à le rendre « plus attractif ». Pour autant, le flou subsiste sur leur nature exacte ...

" ... le maire ne communique pas. « Les projets ne sont pas encore définis », botte en touche Michel Teulet, le maire (LR) renvoyant  vers le site internet de la ville."

Interrogé par Le Parisien, Constantin Anghelidi conseiller municipal d'opposition déclare: « Michel Teulet a racheté les immeubles mais il n'a sans doute pas encore trouvé à qui les revendre, c'est pour cela qu'il préfère ne rien dire »

Étonnant comme réponse car l'ensemble de cet îlot insalubre va être rasé et le terrain sera nu. Étonnant aussi vu le nombre de promoteurs immobiliers qui se bousculent à Gagny pour proposer leurs nouvelles constructions !

Sur le site internet de la ville on peut lire seulement ceci:

« Pour refermer la place, un immeuble sera prochainement érigé sur l'ancien emplacement de l'école La Fontaine, reconstruite rue Jean Jaurès en 2017. Cette reconquête du cœur de ville avec un espace paysager, une circulation moins dense, des commerces accessibles et des voies aménagées, redonnera aux Gabiniens le goût de la balade. Un nouvel aménagement de la rue Henri Maillard favorisera la fréquentation des commerces et en attirera des nouveaux. Une file de circulation sera supprimée pour donner la priorité aux piétons et favorisera la promenade. Avenue Jean Jaurès (entre la Cerisaie et la place de Gaulle), cette portion de l'avenue sera transformée en voie semi-piétonne , dans le cadre d'un traitement qualitatif des espaces publics avec campagne d'incitation à la réfection des devantures et aux ravalement des immeubles ». 

Et rien sur l'îlot de l'Église ...

Le Parisien 10_23_2.JPEG

 

P1310013.JPG

P1250935.JPG

P1310017-001.JPG

16/10/2018

GAGNY : une fête des vendanges sous très haute surveillance

GAGNY :  à la fête des vendanges, un défilé citoyen et revendicatif contre le stationnement payant était prévu samedi. Pour juguler toutes manifestations le maire a fait appel à des vigiles et à de nombreux policiers au Parc Courbet. Mais pas seulement contre les paisibles familles avec leurs enfants qui voulaient faire entendre le bruit de leurs casseroles, mais contre une bande venue des Dahlias qui venait pour en découdre avec d'autres.

C'était donc une fête des vendanges sous très haute surveillance. Détecteurs de métaux, fouille des sacs à l'unique entrée par des vigiles. Pas d'ustensiles de cuisine pour faire du bruit bien entendu. Et puis avec beaucoup de retard l'arrivée du défilé par l'avenue du Coteau ou une voiture se trouvait là, créant des difficultés pour les chevaux.

Le maire a enfin coupé le traditionnel ruban à l'entrée du Parc Courbet, toujours sous la surveillance d'un important service d'ordre. Au pressoir même sans casseroles son discours a été étouffé par une trompette et la traditionnelle ritournelle de quelques manifestants contre le stationnement payant. Devant cette chorale, contrairement aux autres années, il a préféré tourner le dos au public pour presser le raisin. 

Pas d'incident avec la bande des Dahlias. Un très beau défilé haut en couleurs et en fanfare bien organisé par l'adjoint au maire Guillaume Fournier chargé des animations. 

Mais encore moins d'exposants à la fête des Vendanges 2018: 60 y compris avec les nombreuses associations de Gagny. En 2017 ils étaient 73, bien loin des années fastes ou 150 exposants étaient au Parc Courbet ...

À voir 90 photos sur facebook A.G.B.News.

P1270240.JPG

P1270241.JPG

P1270247.JPG

P1270224.JPG

fête des vendanges,défilé,parc courbet,manifestation stationnement payant,gagny,michel teulet

P1270254.JPG

P1270272.JPG

P1270343.JPG

fête des vendanges,défilé,parc courbet,manifestation stationnement payant,gagny,michel teulet

P1270453.JPG

fête des vendanges,défilé,parc courbet,manifestation stationnement payant,gagny,michel teulet

P1270504.JPG

P1270608.JPG

P1270688.JPG

P1280009-002.jpg

P1280009-005.jpg

P1280020.jpg

12/10/2018

GAGNY : la première " bavure " des A.S.V.P

GAGNY : ce matin nous rendons une visite à la jolie boutique Caroline située rue Jean Jaurès. Nous faisons la connaissance d'une cliente qui est en colère contre les ASVP et le maire de Gagny. Cette personne, Ghislaine L. qui habite depuis de nombreuses années dans la ville, est infirmière et puéricultrice. Depuis quinze ans elle est bénévole à l' U.S.M.Gagny gymnastique au gymnase Victor Hugo situé dans le quartier Jean Bouin. Son mari a une entreprise à Gagny. 

Ce matin elle gare sa voiture rue Jean Jaurès, devant la pharmacie. Elle va à l'horodateur le plus proche, ne prend même pas un ticket de stationnement gratuit de 30 minutes, et paye 4,80 €. Elle prend son ticket, se dirige vers sa voiture et voit les ASVP de Gagny lui remettre une contravention de 25 € pour défaut de paiement. Discussion, elle montre son ticket de 4,80€ et l'heure de début du stationnement 10:16. Rien à faire, ils n'ont rien voulu savoir, ils sanctionnent avec l'heure de 10:16 sur leur ticket FPS !

Furieuse Ghislaine L. ira à la rencontre du maire demain à la fête des vendanges pour dénoncer ce scandale et racket et lui demander d'annuler ce Forfait de Post Stationnement.

Sur le ticket de paiement de 4,80 €, fin de stationnement autorisé, il est indiqué:

  • Date du stationnement : 12.10.2018 Heure 12:30
  • début 12/10/2018 - 10:16
  • Prix: 4,80 €

Sur l'avis de paiement d'un Forfait de Post Stationnement il est indiqué:

  • Constatation date 12/10/2018 - 10:16
  • Lieu : 26 avenue Jean Jaurès - 93220 Gagny
  • marque: Volkswagen
  • FPS : 25,00 €
  • Agent matricule : 003

Ghislaine L.  nous parle ensuite du stationnement payant dans le quartier Jean Bouin qui devrait être mis en place à la fin de l'année. Rue du 18 Juin, rue Léon Blum, autour des installations sportives: gymnase, piscine, stade Jean Bouin, etc ...

Elle qui est bénévole à l'U.S.M.Gagny gymnastique, nous dit combien va être scandaleux et pénalisant le stationnement payant pour les résidents et par ceux qui utilisent les installations sportives de la ville dans le quartier Jean Bouin.

stationnement payant,rackett,bavure,a.s.v.p. gymnase victor hugo,installations sportives,quartier jean bouin,michel teulet

stationnement payant,rackett,bavure,a.s.v.p. gymnase victor hugo,installations sportives,quartier jean bouin,michel teulet

 

20181012_122719-002.jpg

11/10/2018

GAGNY : Le maire rompt le dialogue avec les Gabiniens. Manifestation pour la fête des vendanges samedi 13 octobre

GAGNY : Le collectif de résidents Gagny Stationnement Concerté a  adressé à Michel Teulet maire de Gagny, une lettre le 28 septembre 2018 concernant de nouvelles propositions sur le stationnement payant de la ville.

Dans ce courrier il dit : « ... Mais notre collectif ne veut pas se placer dans une opposition stérile au stationnement payant, nous voulons participer au débat et être force de proposition (s). Voilà donc des idées que nous vous soumettons, avec un objectif unique : l'acceptation par tout le monde du stationnement payant ».

Le maire répond le 9 octobre 2018 et dit ceci : « Monsieur Michel Pelloquin ... J'ai bien reçu votre mail du 5 octobre dernier par lequel vous me renouvelez votre souhait d'une rencontre au sujet du stationnement payant. Compte tenu des insultes proférées par vous-même et par vos amis (voir ci-dessous), il ne me paraît pas indispensable, ni pour vous, ni pour moi que nous nous retrouvions autour d'une même table ... Le maire, Michel Teulet ».

Lors du conseil municipal du 3 septembre 2018 que nous avons enregistré en vidéo et publié sur A.G.B.News, le maire dit en réponse au conseiller municipal Philippe Vilain : « Je ne vais jamais sur les réseaux sociaux, je n'ai pas de compte facebook  ni sur twetter. Vous savez bien aujourd'hui les horreurs qui s'écrivent sur facebook. On en écrit sur moi, vous savez j'ai été 36 ans au Conseil général, j'ai été 12 ans premier adjoint, j'ai été maire depuis 23 ans, des horreurs écrites sur moi ça me gêne pas ». Si le maire n'y va pas, son secrétariat épluche chaque jour les réseaux sociaux: blog,  facebook et twetter.  La preuve :

Sur faceboock " Gagny Stationnement Concerté ", certains se sont lâché comme il est fréquent : « fonctionnement du personnage ...  pervers ... méprisant ... ignoble ... non, la drogue fait effet ... et l'alcool ». Pas vraiment des insultes. À la place du maire nous aurions répondu à la lettre du collectif de résidents (plus de 3.000 personnes), comme ceci : « En attendant vos excuses par écrit, je vois avec mon secrétariat s'il est possible d' organiser une rencontre prochainement » Mais arrêtons de rêver ....

Mais non, le maire préfère rompre le dialogue avec les habitants de Gagny.

La fête des vendanges à lieu samedi après-midi avec départ rue Jean Bouin. Nous avions déjà annoncé dans une précédente note que le raisin pressé par le maire risquait de tourner au vinaigre. Ça se précise. Un défilé citoyen et revendicatif aura lieu à partir de 14h30 devant le Stade de l'Est.

Colère du stationnement payant..jpg

Facebook Gagny Stationnement Concerté

Gagny en colère !.jpg

Gagny stationnement concerté. lettre au maire de Gagny..jpg

Courrier adressé au maire par le collectif de résidents, Gagny Sationnement Concerté

réponse du maire à M.Pelloquin. (2).jpg

Réponse du maire

Gagny stationnement concerté...jpg

Lettre ouverte de Peggy Malusach au maire de Gagny sur facebook Gagny Stationnement Concerté

03/10/2018

GAGNY, VILLEMOMBLE, LE RAINCY : pas de nouveau collège avant 2023

GAGNY, VILLEMOMBLE, LE RAINCY : pas de nouveau collège avant 2023. Le Parisien publie un article concernant le nouvel établissement qui devait ouvrir à la rentrée 2020 pour soulager les effectifs scolaires des trois communes. La ville de Gagny offre le terrain chemin des Bourdons situé à l'emplacement de l'ancienne carrière Martot, dit carrière de l'Ouest. Le conseil départemental, responsable de la construction des collèges n'arrive pas à se mettre d'accord avec les trois maires sur le financement du chantier. Il réclame la participation de la ville de Gagny pour 1,5 M d'euros afin de participer aux travaux de comblement sous-terrain.

Inadmissible pour le maire de Gagny Michel Teulet. Et pour une fois nous sommes entièrement d'accord avec lui. « .. nous allons céder le terrain au conseil départemental, c'est déjà un effort financier de notre part ... on ne va quand même pas payer à sa place ».

Le département de la Seine-Saint-Denis, sous la conduite du Parti Socialiste, veut le beurre et l'argent du beurre. À lui de réduire son train de vie, à mieux gérer ses dépenses, et les subventions données à certaines associations ou syndicats de salariés minoritaires.

010.JPG

Gagny : la carrière de l'Ouest chemin des Bourdons

10_02_0.JPEG

Le Parisien , mardi 2 octobre 2018

007.JPG

 

27/09/2018

GAGNY : le boycott contre le stationnement payant près de la mairie continue

GAGNY : le boycott contre la stationnement payant en centre ville continue. Le parking derrière l'Hôtel de Ville est désespérément vide. Un horodateur vandalisé. Citepark va pas faire de grosses recettes ! Et les six ASVP vont pouvoir se reposer.

Le site facebook "Gagny stationnement concerté" qui organise les manifestations contre le stationnement payant de 300 euros par an et par véhicule pour les résidents, publie un contre-projet au maire et à son équipe. Mais on sait que les adjoints au maire n'ont pas leur mot à dire. Seul le maire décide.

On ne connait pas la météo pour la fête des vendanges au Parc Courbet les 13 et 14 octobre mais l'ambiance s'annonce très chaude !

P1250921.JPG

Gagny : stationnement payant rue de la Croix Saint-Siméon

P1250918.JPG

Gagny : stationnement payant parking avenue Fournier 

P1260106.JPG

Gagny : stationnement payant parking derrière l'Hôtel de Ville

P1250926.JPG

Gagny : horodateur parking de l'Hôtel de Ville

P1250928.JPG

stationnement payant,impôt inique,gagny,boycott,fête des vendanges,parc courbet,michel teulet

Gagny : stationnement payant rue du 8 mai 1945

gagny stationnement concerté..jpg

Facebook "Gagny stationnement concerté": le contre-projet proposé au maire et à son équipe

21/09/2018

GAGNY : " Opération rues désertes contre le stationnement payant "

GAGNY : Le Parisien a interrogé les habitants et les commerçants du Chenay-Gagny où la colère monte contre le stationnement payant voulu par le maire Michel Teulet. Une partie des horodateurs a ainsi été vandalisée.

« ... à 300 euros l'année pour les riverains c'est délirant alors qu'à Chelles qui est juste à côté, c'est 70 euros » ... Karim le boulanger: « J'ai constaté une baisse de 20% de clients depuis le début de la semaine et ça coïncide avec la mise en place du stationnement payant, mes employés sont obligés de se garer à dix minutes d'ici. C'est infernal » Alexandra, fleuriste partage cet avis « dépenser 500 euros par an pour se garer pour les salariés, ce n'est pas tenable, assène la jeune femme qui a ouvert sa boutique en avril. Si j'avais su je ne serai pas venue ».

Face à ces critiques le maire reste droit dans ses bottes : « Vider les rues, c'était notre objectif puisque nous ne voulons plus d'automobilistes des villes voisines, par ailleurs, cela a permis aux riverains de découvrir qu'ils avaient un parking »

Demain à 10 heures une manifestation est organisée devant l'Hôtel de Ville de Gagny

À noter : double peine pour les habitants de Gagny qui ont financé par leurs impôts le parking Foch pour environ 10.000.000 d'euros et l'impôt inique de 300 euros par an et par véhicule pour pouvoir stationner leurs véhicules devant leur domicile.

Le Parisien 21.09.2018.jpg

20/09/2018

GAGNY : les gabiniens désertent le stationnement payant, et ils ont raison.

GAGNY : la municipalité pourra-t-elle résister longtemps contre la fronde et le boycott qui s'élèvent contre le stationnement payant pour les résidents de Gagny ? Ce matin petit tour au marché des Amandiers. Ce jeudi le marché comptait cinq commerçants ... et le fromager nous dit que c'est la fin, le boucher aussi. Dehors les parkings sont vides comme d'ailleurs dans les rues adjacentes. Des horodateurs sont brisés et des tracts appellent à la manif samedi matin devant l'Hôtel de Ville.

On a rencontré la société qui matérialise au sol les places de stationnement. Nous lui avons posé la question concernant les dimensions des emplacements. Ils nous disent que la taille légale est bien de 5 mètres minimum de long sur 2 mètres de large, mais que le maire en impose un maximum pour rentabilité ... d'où cette situation ou une voiture de plus de 4 mètres ne peut pas se garer.

Demain un article dans Le Parisien de la Seine-Saint-Denis sur le stationnement payant à Gagny.

styationnement payant,horodateurs,citepark,marché des amandiers,fronde,boycott,michel teulet,taxe,impôts

Rue de Meaux un gabinien qui se mobilise contre le stationnement payant pour les résidents

P1250775-001.JPG

Parking du marché des Amandiers

P1250776.JPG

P1250765.JPG

P1250780.JPG

P1250777.JPG

P1250786-001.JPG

P1250787.JPG

Le boulanger rue de la Haute Carrière participe à l'affichage de tracts

P1250789.JPG

P1250791.JPG

Vitre brisée des horodateurs

P1250769.JPG

P1250773.JPG

Tract Constantin Anghelidi..jpg

Ce matin au marché des Amandiers, Constantin Anghelidi, conseiller municipal, informait les gabiniens sur l'arrêté municipal n° 310-2018. Voir notre enregistrement vidéo paru le 7 septembre sur A.G.B.News

On nous interroge sur le contrat de concession de service public, délégation de service public par affermage-DSP-2017-02-BIs et  les travaux d'entretien, de réparation et de fonctionnement. Aussi nous publions pour information l'article 57 de ce contrat. On peut lire: « Tous les équipements et matériels permettant la marche de l'exploitation sont entretenus en bon état de fonctionnement et réparés par les soins de l'exploitant et à ses frais  ... » C'est à dire par Citepark.

article 57..jpg

09_20_0.JPEG

Tract pour la manifestation du samedi 22 septembre devant l'Hôtel de Ville

styationnement payant,horodateurs,citepark,marché des amandiers,fronde,boycott,michel teulet,taxe,impôts

12/09/2018

VILLEMOMBLE : la fin d'une dynastie à l'Hôtel de Ville ?

VILLEMOMBLE : Les élus de la majorité démissionnent en masse en désaccord avec le maire Patrice Calméjane. Il y aura donc des élections municipales anticipées dans les trois mois. Lire Le Parisien.

À GAGNY, le 3 septembre lors du conseil municipal, les élus de la majorité n'ont rien dit concernant la taxe de stationnement de 300 euros par an et par voiture pour les résidents gabiniens: Silence radio total.

Ils ont tous voté pour !! Ils sont plusieurs adjoints au maire à prétendre à sa succession.

La colère monte à Gagny, et si vous, Messieurs les prétendants, ne bougez pas rapidement pour remettre en cause la politique du maire, comme vos collègues de Villemomble, dans deux ans il sera trop tard  pour réagir.

Alors un peu de courage Mesdames et Messieurs les adjoints au maire, faites abstraction de vos indemnités de fonction, 1.277,32 euros, et poussez l'ensemble du Conseil municipal de votre majorité vers de nouvelles élections anticipées.

D'autres solutions sont possibles ... Les habitants de Gagny vous remercieront !

 

villemomble,patrice calméjane,jean-michel bluteau,élections anticipées,démission des élus,gagny,stationnement payant,michel teulet

Le Parisien 12 septembre 2018

07/09/2018

GAGNY : en vidéo le Conseil municipal du 03 septembre 2018

GAGNY : en vidéo le Conseil municipal du 03 septembre 2018 avec l'ordre du jour « Délégation de service public relatif à la gestion et l'exploitation du stationnement payant de surface et souterrain à Gagny. Avenant N°1 »

conseil municipal 03.09.2018,stationnement payant,parking,gagny,michel teulet,constantin anghelidi,pierre archimède. philippe vilain

 

 

 

02/09/2018

MONTFERMEIL : lettre adressée au maire de Gagny par le maire de Montfermeil

MONTFERMEIL : Xavier Lemoine, maire de Montfermeil a adressé une lettre le 27 juillet 2018 au maire de Gagny concernant le stationnement au Chenay-Gagny. Voici cette lettre:

« Monsieur Michel Teulet, Maire de Gagny, Président du Grand Paris-Grand Est

Montfermeil, le 27 juillet 2018

Monsieur le Maire, Cher Michel

J'ai été saisi par de nombreux Montfermellois et par une association de résidents qui m'ont informé des nouvelles dispositions tarifaires se rapportant au stationnement des voitures sur la ville de Gagny et plus précisément autour de la gare du Chenay-Gagny.

La grande zone pavillonnaire de Franceville  a cette particularité d'avoir les taux de motorisation le plus élevé de la Seine-Saint-Denis, en raison de son enclavement dû à la géographie, à la topologie et du fait, de son étendue, à la faible présence des transports en commun.

Les sommes qui semblent être en jeu pour espérer garer sa voiture à proximité de la gare afin d'y prendre le train, pour aller travailler, sont totalement hors de proportion.

Sauf à considérer que cette gare soit désormais à l'usage exclusif de celles et ceux qui pourraient y parvenir à pied ou en vélo, j'imagine, au delà de la totale souveraineté qui est la votre de réglementer sur votre commune le stationnement des véhicules, qui concomitamment à la mise en place de nouveaux tarifs, vous avez eu le souci à ce qu'un parking, au conditions d'un parking relais , puisse être proposé ainsi qu'un renforcement substantiel de la déserte de la gare en transport en commun.

Il ne me semble pas avoir reçu de vos services ne serait-ce qu'une information m'indiquant les dispositions par votre commune me permettant alors d'en apprécier les conséquences pour des centaines de Montfermellois. Il me serait donc agréable de connaître les éventuelles dispositions prises.

Très sensible au soin tout particulier que vous apportez à cette question, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, Cher Collègue , en ma parfaite considération.

Xavier Lemoine, Maire de Montfermeil.»

lettre de  Xavier Lemoine..jpg

21/08/2018

GAGNY : À peine installés, les horodateurs sont victimes de leurs ennemis

GAGNY : Le Parisien édition de la Seine-Saint-Denis, titre ce matin « À peine installés les horodateurs sont victimes de leurs ennemis». Sébastien Thomas a interrogé le maire de Gagny, qui pour justifier l'instauration du stationnement payant «se plaint d'absorber le flux d'automobilistes qui viennent des communes limitrophes, où le stationnement est payant, pour se garer et prendre le train». Le maire déclare aussi « Mais le vandalisme ne nous fera pas reculer...».

Déjà la municipalité fait marche arrière avec l'enlèvement d'horodateurs dans certaines rues et l'effacement au sol du mot "payant" sur les surfaces matérialisées.

D'autre part concernant le vandalisme, on souhaite bien du plaisir à la municipalité dans tout le quartier Jean Bouin, là où il y a des HLM et une forte population avec des revenus modestes, des chômeurs, des retraités et ou la voiture est le seul bien qu'ils possèdent. Payer 300 euros par an dans les rues du 18 juin, Michel Janin, Jean Bouin et alentour pour stationner, ne passera pas.

Il restera pour installer le stationnement payant les parkings près de la place Tavarnelle Val di Pesa, là où est située la gare du Chenay-Gagny... et où les voitures brûlent et les épaves ne se comptent pas.

Le Parisien 21.08.208..JPEG

04/07/2018

GAGNY : les horodateurs se reproduisent comme les spores des champignons

GAGNY : un petit tour ce matin dans le secteur du Centre-Ville et de la gare du centre pour constater que les horodateurs sont comme les champignons qui se reproduisent à grande vitesse avec leurs spores. Nous avons interrogé des habitants de ce quartier, qui tous sont en colère contre le maire de Gagny. Ça ne passe pas du tout la taxe de 300 euros pour les résidents ainsi que le périmètre d'implantation de ces horodateur !

Pendant ce temps la société "Reflex signalisation" ne chôme pas, toutes les rues de ce secteur sont immédiatement matérialisées sur le sol par "stationnement payant". Et les ASVP verbalisent à tout-va...

Les rues, avenues et place de Gagny où sont déjà implantés les horodateurs:

  • Avenue du Coteau
  • Rue Bruel
  • Avenue Henri Barbusse
  • Rue des Collines
  • Chemin des Sables
  • Rue Jean-Pierre Gardebled
  • Rue des Trois sœurs
  • Rue Parmentier
  • Rue Tainturier
  • Rue du Général Leclerc
  • Place du Général de Gaulle
  • Rue Henri Maillard
  • Avenue Jean Jaurès
  • Rue Léon Bry
  • Place de la gare

P1200286.JPG

Gagny, horodateur avenue du Coteau

P1200299.JPG

Gagny, horodateur chemin des Sables

P1200307.JPG

Gagny, horodateur rue Jean Pierre Gardebled

P1200310.JPG

Gagny, horodateur rue des Trois soeurs

P1200312.JPG

Gagny, marquage au sol du stationnemeny payant rue Brunel

P1200313.JPG

P1200318.JPG

Gagny, horodateur rue Parmentier

stationnement payant,taxe,300 euros par résident,secteur cent g-ville gare du centre,gagn,michel teulet

Gagny, horodateur rue du Général Leclerc

P1200330.JPG

Gagny, horodateur place du Général de Gaulle devant la Poste

P1200335.JPG

Gagny, horodateur rue Jean Jaurès

P1200336.JPG

Gagny, horodateur rue Henri Maillard

P1200343.JPG

Gagny, horodateur place du Général de Gaulle 

P1200348.JPG

Gagny, horodateur avenue Jean Jaurès

P1200349.JPG

Gagny, horodateur avenue Jean Jaurès

P1200352.JPG

Gagny, horodateur avenue Jean Jaurès

P1200354.JPG

Gagny, horodateur avenue Léon Bry

P1200321.JPG

Horodateur avec plaque solaire. Bien fragile... Ou est le paiement par pièces, comme dans les villes de Villemomble, du Raincy, de Chelles, etc?  Car une personne interdit bancaire, et qui ne possède pas de carte de paiement, comment fait-elle ? Une personne âgée qui n'a pas de carte bancaire ni le dernier smartphone , comment fait-elle ? Le principe constitutionnel d'égalité des citoyens devant le service public exclut tous privilèges particuliers... voir l'éditorial du maire dans Gagny mag de juillet 2018.

P1200358.JPG

01/07/2018

GAGNY : Ou étaient les gabiniens contre la taxe de stationnement des résidents ?

GAGNY : cent à cent cinquante gabiniens contre le stationnement payant pour les résidents, étaient présents samedi pour cette seconde manifestation Place Foch. C'est faible. De nombreux habitants ignorent encore qu'ils devront payer 300 euros par an pour stationner leur véhicule devant chez eux. Le collectif constitué fait le maximum, mais tous les habitants n'ont pas facebook pour suivre ces informations. Et dans le quartier Jean Bouin, les habitants, qui ont le revenu le plus bas de Gagny, ne sont pas informés et ignorent encore la taxe qu'ils devront payer en septembre.

A noter, un seul élu de l'opposition était présent, c'est Constantin Anghelidi. Déjà en vacances les six autres élus, où ça ne les concerne pas ?

Concernant cette manifestation, un registre a été constitué pour déposer un recours gracieux contre la décision du maire. La police de Gagny était présente, la mairie n'a pas été envahie et aucun incident n'est à déplorer. Mais le maire a dû entendre les chants d'oiseaux des manifestants dont nous reproduisons le texte qui nous a été distribué. À écouter sur facebook et publié par "Gagny stationnement concerté".

Recours gracieux : il doit être exercé dans les deux mois suivants la notification ou la décision contestée. Sachant que le Conseil municipal dans sa séance du 14 mai 2018 a décidé de fixer les tarifs de stationnement et  qu'il a été adopté à la majorité, il faut que ce recours soit déposé avant le 14 juillet 2018.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2474

https://fr.wikipedia.org/wiki/Recours_gracieux_et_hi%C3%A...

P1200152.JPG

P1200141.JPG

P1200136.JPG

P1200157.JPG

gagny stationnement concerté,taxe,impôt,stationnement,gagny,michel teulet

gagny stationnement concerté,taxe,impôt,stationnement,gagny,michel teulet

gagny stationnement concerté,taxe,impôt,stationnement,gagny,michel teulet

P1200171-005.jpg

P1200171-007.jpg

gagny stationnement concerté,taxe,impôt,stationnement,gagny,michel teulet

 

Le texte des chansons entonnées par les manifestants.

29/06/2018

GAGNY : nouvelle manifestation contre la taxe de stationnement aux résidents

GAGNY: samedi 30 juin dès 9 heures, devant l'Hôtel de Ville de Gagny, nouvelle manifestation contre la taxe de stationnement de 300 euros par an pour les résidents. 

Gagny non à la taxe stationnement résidents©Aucualités Gagny Blog.JPG

Manifestation devant la mairie. (2).jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu