Avertir le modérateur

01/04/2017

GAGNY: fermeture définitive du Centre des finances publiques.

GAGNY: nous vous avions annoncé en exclusivité le 13 mai 2016 la fermeture prochaine du Centre des finances publiques rue du général Leclerc à GAGNY. C'est chose faite, la ville publie sur son site web qu'à compter du 7 avril 2017, vous devrez vous rendre au Centre des finances, 22 rue de l'Église - Le Raincy.

Actualités Gagny Blog 13.05.2016..jpg

Trésorerie impôt de Gagny..jpg

 

06/11/2014

GAGNY: place Foch, des fouilles qui nous coûtent très très cher!

GAGNY: place Foch, les fouilles archéologiques avant la construction du parking de 240 places viennent d'avoir une nouvelle rallonge de 800.000 euros votés lors du dernier conseil municipal.

On apprend aussi avec la note de synthèse n° IV-5 du 29 septembre 2014 qu'il y aurait lieu de désamianter la place Foch ? On voudrait avoir des explications de la part de la municipalité sur cette place qui n'a connu qu'un parking en surface et des arbres... Ou est l'amiante ?

Cela porte donc à plus de 2.000.000 d'euros (source: EELV) la seule addition avant le début des travaux. Le gaspillage de notre argent - nos impôts - par l'équipe municipale UMP est sans fin. Le PS dans la tribune des élus d'opposition de Gagny mag de novembre (tiens, ils ont retrouvé leur plume!) dénonce ce nouveau gouffre financier. Idem pour les écologistes sur leur site. Cliquez sur les liens:

http://partisocialistedegagny.blogspot.fr/2014/11/tribune...

fouilles archéologiques,place foch gagny,scandale financier,gaspillage argent,finances,gagny

http://gagnyecologie.eelv.fr/le-maire-continue-de-gaspill...

fouilles archéologiques,place foch gagny,scandale financier,gaspillage argent,finances,gagny

fouilles archéologiques,place foch gagny,scandale financier,gaspillage argent,finances,michel teulet,gagny

fouilles archéologiques,place foch gagny,scandale financier,gaspillage argent,finances,michel teulet,gagny

Gagny-place Foch©Actualités Gagny Blog.JPG

Gagny-place Foch©Actualités Gagny Blog (2).JPG

01/09/2014

L'émission de TF1, Sept à huit, contacte Actualités Gagny Blog


L'émission de TF1, Sept à huit présentée par Harry Roselmack, contacte Actualités Gagny Blog:

tf1,émission sept à huit,harry roselmack,impôts,finances,taxes,politique,manuel vallsLa journaliste Géraldine Doussier, prépare un reportage sur ces français de plus en plus nombreux qui rencontrent des difficultés à payer leurs impôts. Elle aimerait réaliser une série de portraits pour expliquer que les conséquences de la réforme sont dramatiques pour certaines familles qui se trouvent prises à la gorge.

Elle voudrait dans le cadre de ce reportage, présenter leur situation et expliquer comment ils vont faire pour payer. Vont-ils demander un délai aux impôts? emprunter à la banque, à des proches?...

Elle cherche à recueillir le témoignage de célibataires ou de couples avec enfant(s) en difficultés financières importantes, qui accepteraient d'expliquer leur situation et qui dans l'idéal comptent faire dans les jours à venir une demande de délai de paiement aux impôts.

La diffusion est prévue pour le dimanche 14 septembre, veille de la date butoir du paiement des impôts. Elle doit tourner ce reportage cette semaine.

Vous répondez au thème de cette émission? alors rapidement contactez Géraldine Doussier:

mail: gdoussier@gmail.com 

Sept à huit est diffusé le dimanche sur TF1 à 18h10  http://www.tf1.fr/sept-a-huit/

03/06/2013

GAGNY: Le mythe de la bonne gestion continue...

GAGNY: le mythe de la bonne gestion continue...

Devins, mages et nécromanciens sont à l'oeuvre à Gagny. Les pages du Gagny magazine se garnissent de très très grosses images à défaut d'avoir des explications cohérentes. Ainsi nous pouvons y voir :

- La dette annuelle de la commune disparaît au profit du terme de "charges de gestion courante et exceptionnelles  d'un montant de  2.980.000 euros",

gagny magazine mai 2013.jpg

- Le taux d'endettement global diminue en %, mais pas en valeur : normal ce tableau ne tient pas compte de l'évolution à la hausse du budget annuel. ce graphique n'a donc aucun sens !

gag mag mai 2013.jpg

DETTES en 1996 = 24,39 Millions d'euros

budget 2013,dettes

Extrait du rapport de la Cour des Comptes de 1996 :
En 17 ans rien n'a changé, les mêmes maux produisent les mêmes errements financiers !

DETTES en 2012 = 33,1 millions d'euros

 

les comptes des communes.jpg

Cliquez sur le lien ci-dessous pour découvrir les comptes de la commune de GAGNY:

http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/tableau.ph...

budget 2013, dettes
Tableau présenté dans un précédent GAGNY MAGAZINE ...
Vous pouvez donc additionner la part JAUNE et VERT du "camembert" précédent !

 

Si la dette était maitrisée cela se saurait.
Nous aurions tout remboursé aux banques !?

- Les charges courantes (salaires, frais fixes, dépenses d'entretien) se transforment en appellations diverses,

- Les recettes des entreprises n'apparaissent pas clairement : la CFE et le CTE ont disparues alors qu'avant nous avions les montants des recettes de la Taxe Professionnelle (il faudra bientôt les chercher au cimetière ??),

- Les tableaux indicatifs des montants entre 1996 et 2012 ne sont jamais affichés (Serait-ce un subterfuge de l'administration locale qui nous les cache ou de la rédaction du journal local qui n'a pas la place de les présenter ?) 

- et un déséquilibre récurrent qui font que  les charges de fonctionnement de 48.135.000€ représentent maintenant les 2/3 du budget global contre 26.451.351€ en investissement ... Il y a donc un potentiel de gain de 10 points pour revenir à un équilibre économique pour permettre un potentiel de développement de la section investissement ... 

budget 2013,dettes

- Enfin si vous constatez que la partie autofinancement augmente, c'est tout simplement dû aux faibles emprunts réalisés ces 2 dernières années, afin de présenter en 2014 un budget un peu moins en déséquilibre que les décennies précédentes.

Le taux de collecte (rentrées fiscales des ménages via les impôts locaux et fonciers) a progressé ces 10 dernières années. Il y a donc moins besoin d'emprunter 5 millions d'euros et de rembourser 8 millions tous les ans. Comme les financiers ont réduits les montants des emprunts et que les remboursements sont moindres ... l'épargne brute augmente donc mécaniquement. Or puiser dans les "bas de laines" des ménages à tous les niveaux a vite atteint ses limites.

budget 2013,dettes

Car ce n'est pas avec cette équipe municipale que nous pourrons effectuer le redressement impérieux dont notre ville a besoin ! C'est cette même équipe qui veut nous donner des leçons de bonne gestion qui a créée cette dette. Seul un réel changement de l'équipe municipale dès 2014 permettra de remettre la commune sur la bonne voie de la sagesse fiscale et de l'investissement utile pour tous.

 BIS53-LES_FINANCES_DES_COLLECTIVITES_LOCALES_20_ANS.pdf

16/02/2013

GAGNY : soyons heureux les finances de la ville s'améliorent un peu. Malheureusement...

GAGNY: loin de nous d'annoncer toujours et encore des mauvaises nouvelles. Aussi nous devons reconnaître qu'un effort a enfin été fait dans le domaine financier pour tenter de donner à Gagny un aspect plus respectable en matière de finances publiques.

Malheureusement nous constatons sur la période des 10 dernières années, une explosion des charges fixes de plus de +25%, idem pour les charges de personnel et les charges externes. Comment dans ces conditions continuer à croire les "rédacteurs-magicien de Gagny-Magazine" disant le contraire

Gagny,finances,budget,dépenses

A l'inverse les investissements, ceux dont les Gabiniens ont besoin, et notamment les équipements publics, sont en très nette décroissance ... La faute à pas de chance, comme certains nous le font croire, la faute à une mauvaise gestion des précédents investissements en réalité, comme l'aménagement de la carrière du centre (25 millions d'euros).

Gagny,finances,budget,dépenses

L'analyse fait par le Journal Du Net et le Ministère de L'économie et des Finances confirme bien la tendance globale de cet accroissement des frais de structures. La nouvelle mairie et le nouveau Centre Technique Municipal ne sont pas des nouveaux équipements, mais bien des équipements anciens remis aux normes et en conformité avec la vie moderne. Ces décisions de rebâtir auraient dûes être prises depuis bien des années. Dire qu'ils sont nouveaux est une contre-vérité ... Ils sont simplement neufs, plus fonctionnels et remplacent les anciens bâtiments cinquantenaires ou bi-centenaires ... là est la réalité !

Gagny,finances,budget,dépenses

Le bon point que nous pouvons distribuer cette année, est bien la diminution de la dette de la ville et le faible emprunt réalisé pour assurer les dépenses courantes. Cela s'appelle le BFR (Besoin en Fond de Roulement). Or comme les crédits de l'etat diminuent tous les ans, il ne reste que les prêts à court terme que la municipalité utilise sans vergogne depuis des années pour assurer une trésorerie correcte à la ville.

Gagny,finances,budget,dépenses

 

Gagny,finances,budget,dépenses

Depuis le temps que nous pestons contre cette mauvaise gestion locale et le crash inévitable de la banque publique DEXIA entre 2010 et 2012, nous constatons enfin un petit fléchissement dans l'annuité de la dette ... Nous sommes toujours au dessus de l'annuité de remboursement par habitant dans la tranche des communes de + de 10.000 habitants. Peut-être que la municipalité à enfin compris qu'il fallait arrêter de jouer avec nos finances ?

Gagny,finances,budget,dépenses

Nous vous ferons juste remarquer que loin d'avoir résorber notre dette, elle est tout au plus stabilisée au dessus du niveau de 2003 et que vous continuerez à payer des impôts de plus en plus chers, car les impôts locaux et fonciers qui nous matraquent ne couvrent même pas la moitié des charges fixes.

A noter: entre 1983 et 1994 sous la mandature de Jean Valenet, maire de Gagny, le premier adjoint au maire en charge des finances était Michel Teulet. Il démisionnera lors des élections de 1995. Il fera liste séparée pour se présenter contre le maire sortant. Il mettra fin ainsi à plus de 25 ans de collaboration avec la famille Valenet en devenant maire de Gagny en 1995.(source Wikipedia)

gagny,finances,taxes,impôts,michel teulet,jean valenet

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Teulet

P.S : Les dettes de la commune sont toujours 10 fois supérieurs à ce qu' elles étaient en 2000 ...

22/11/2011

GAGNY: prochain conseil municipal jeudi 24 novembre 2011 à 20h30.

GAGNY-conseil municipal du 24 novembre 2011.JPG

Le prochain conseil municipal aura lieu jeudi 24 novembre 2011 à 20h30, salle du conseil municipal - Hôtel de Ville de GAGNY- Ce conseil comme tous les conseils municipaux est ouvert à tous. Vous pouvez y assister.

24/04/2009

FINANCES LOCALES : Episode 6

Ministere des finances à Bercy.jpgEn pur administratif, issu des tiroirs poussiéreux de la vieille administration parisienne, notre maire continue sur sa lancée…il préempte, il achète, il détruit … et il plante un peu d’herbe en plein centre-ville !! Est-ce réellement ce que nous voulions, nous les Gabiniens pour notre commune ?

L’équipe actuelle sait-elle ce qu’est une entreprise ou un commerçe ?

Une station-service transformée en mausolée paysagé, un garage rasé, un café-tabac-restaurant-PMU et un photographe détruit, un marché couvert où il reste plus de commerçants que de clients, tout ça dans NOTRE centre-ville … des artisans qui fuient sur la zone des Chanoux à Neuilly-sur-Marne … C’est dur de vouloir travailler sur Gagny par les temps qui courent !!

Entreprises200salariés.JPGSi vous prenez le temps de faire le tour de la ville par vos propres moyens, vous constaterez tout de suite l’état de déliquescence de nos commerces et entreprises. La concurrence étant déjà rude, vis-à-vis des communes adjacentes. Rien n’est fait pour faciliter l'installation de nouvelles entreprises et commerçes sur la commune.

Déjà en 2001, GAGNY ne récoltait que peu de Taxe Professionnel soit 47 € par habitant, se plaçant en 267ème position des villes de taille identique. Cette collecte s’est lentement PFIL_ZFU_PEP_93.JPGdégradée au point qu’en 2005, la ville ne récoltait plus que 44 € par habitant et dégringolait à la 293ème position …(-10 % en 5 ans). Autant dire que si Michel TEULET et son équipe ont entrepris quelque chose de concrêt, c'est bien la destruction pure et simple de notre tissu économique local !!

Il est plus aisé de pavaner avec son écharpe tricolore devant le Président de la République, que de s'occuper d'attirer des entreprises sur la commune. Remarquez, avec la publicité qui nous a été faite depuis nombre d'années ... le travail de sappe a été engagé depuis belle lurette !

Analysons le taux de la T.P. Celui-ci était de 21,19 % en 2005, or la moyenne de la strate était de 14,83 %. Notre commune se situe donc 7 points au dessus de cette moyenne pour des villes de taille comparables. Cette attitude irresponsable a fait fuir les entrepreneurs et nous a positionné à la dernière place du département pour son attractivité économique !! Il faut donc être "inconscient" pour vouloir développer son activité économique dans les conditions actuelles. Cette fuite s'est d'autant plus accentuée que des communes comme Neuilly-sur-Marne ou Montfermeil bénéficient de "ZONES FRANCHES" ou les taxes sont réduites ou nulles.

Bourse_locaux.JPG

D'ailleurs, le plan du département ci-dessus (issu de la Chambre de Commerce et d'Industrie) vous montre que notre commune ne concentre aucune entreprise importante, à contrario de la quasi-totalité des autres communes du département. De plus, elle ne dispose d'aucune zone franche et fait partie des 4 villes du 93 ou aucune initiative locale économique n'a été mise en place avec la CCIP, ces dernières années.

Idem pour la mise à disposition de locaux commerciaux : sur ce même site web .... seul 1 local de 75m2 a été trouvé !! ... ou bien tous les locaux commerciaux sont déjà loués sur la commune, ce que nous pouvons douter ... ou bien la commune n'en a jamais mis à disposition des entreprises !

Idem pour les commerçants non sédentaires, où l’adjoint au maire en charge des marchés était en 2007 « raisonnablement optimiste » et dans la foulée a augmenté de +3,80 % dans l'année, le montant de la patente correspondante … Depuis ce jour le nombre de commerçants non sédentaires n'a jamais été aussi faible.

Lorsque Michel TEULET parle de l'augmentation de la collecte, il omet sciemment de dire que c'est uniquement grâce à l'augmentation de la base brute que le montant s'est apprécié. Le nombre d'entreprises s'installant sur la commune n'a jamais été aussi bas, depuis que les statistiques économiques de la C.C.I.P. (Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris) existent. Vous êtes vous posé ces questions :

Question 1 : Pourquoi n'avons plus une seule grosse entreprise sur la commune depuis des années ?
Question 2 : Pourquoi de très nombreux entrepreneurs ont-ils quittés la ville ces dernières années ?
Question 3 : Pourquoi de nombreux entrepreneurs, habitants Gagny, préfèrent avoir une activité en dehors de Gagny ?

Bref, continuez messieurs les élus de la majorité, de scier la branche sur laquelle vous nous avez fait asseoir …nous serons raisonnablement convaincus que la «Maison TEULET» nous entraine depuis plus de 10 ans dans une catastrophe économique locale, dont nous ne pourrons nous relever !

Emplois_1985_2004.JPG 
Evolution de l'emploi dans les communes du 93 tous secteurs sur la période 1984-2004
Entreprises_par_tranches2005.JPG

Evaluation du nombre d'entreprises privées et de salariés par tranche
dans les communes du 93 en 2005

 

17/04/2009

FINANCES LOCALES : Episode 5

Ministere des finances à Bercy.jpgAvez-vous déjà pris le temps de regarder attentivement toutes vos factures d’eau ? Non, vraiment … Alors prenez le temps de le faire. Nous allons regarder ensemble le détail de chacune d’entre-elles …

Pourquoi, me direz-vous ? Qu’à donc à voir la commune avec la « Compagnie des Eaux ». Aux premiers abords, rien !! Mais si vous relisez attentivement le dos de chacune de vos factures, vous allez y découvrir des trésors financiers … si, si, je vous le garanti ! 

L’équipe actuelle sait-elle ce qu’est une «gestion pragmatique
des ressources naturelles»
et comment exécuter de «bonnes pratiques» ?

Vous pouvez constater comme nous, qu’il existe des lignes nommées « Redevances ». Le détail montre qu’elles sont séparées en 4 sous-rubriques : Communale, Fermière Communale, Départementale et Interdépartementale. Toutes ces taxes servent logiquement à l’entretien des canalisations, au développement du réseau d’assainissement, à la création de bassins de rétentions d’eau, à la séparation eaux usées et eaux de pluies, ainsi qu’à l’entretien courant de toutes les canalisations et voiries communales.

Or que constatons-nous sur notre commune depuis 2001 : R.I.E.N … Alors que le Conseil général 93 a émis un plan de prévention appelé « AUDACE » (Assainissement Urbain Départemental et Actions Concertées pour l’Eau) couvrant la période 2003-2012, prenant en compte les spécificités géographiques de la ville (versant de la Marne), l’équipe municipale actuelle attend certainement une catastrophe pour réagir ...

gagny_reg_pprcarriere.png
Les zones des carrières avec les risques d'aléas (mouvements de terrains)
En couleur = FORTS, TRES FORTS et EXTREMES

D’après ce rapport, nous avons les plus gros risques d’inondations de tout le département, et aucun bassin de rétention d’eau n’a été construit depuis très longtemps, alors qu’à NEUILLY-PLAISANCE, VILLEMOMBLE et NEUILLY-SUR-MARNE des travaux ont été et sont en cours de réalisation. Dans ce même rapport, une proposition de 2002 a été faite à la mairie de GAGNY de créer deux bassins enterrés dit « des carrières » d’une contenance de 10.000 m3 et un autre dit du « RU St BAUDILE » d’une contenance de 25.000 m3. A ce jour, et nous sommes en 2009 (7 ans plus tard), nous n’avons toujours rien vu venir … alors que le risque potentiel est tous les jours un peu plus grand, d'autant plus que plus aucun arbre sur les carrières du centre ne peuvent retenir correctement des épisodes pluvieux importants !

Gagny_PPRN_Eau_2006.JPG

D’après les dernières statistiques officielles (février 2006), le prix de l’eau a augmenté en moyenne de 56 % ces dix dernières années selon les communes françaises. Pour la rive de droite de Paris, le mètre cube coûte 2,5004 €. Sur notre commune, il est largement au dessus de la moyenne nationale soit 4,30 €/m3. Après un bref comparatif de factures de particuliers sur NEUILLY-SUR-MARNE ou la moyenne s’établie autour de 3,60 €/m3, 3,65 €/m3 à CHAMPS-SUR-MARNE ou 4,10 €/m3 à MONTFERMEIL, aucun commentaire de la part de notre maire sur le sujet dans le bulletin communal, sur les raisons pour lesquelles l’eau courante est plus chère qu’ailleurs !!

 Prix_Eau_Gagny.JPG
Sa seule explication réelle date de 2001, ou il reconnait que nous sommes l'une
des communes les plus chères de l'Ile-de-France
.... 8 ans après, rien n'a bougé,
normal ... Michel TEULET est toujours en place !!!

Facture_eau_2007.JPG

Gabiniens, payez ! Mais ne le dites pas à vos voisins, vous seriez "taxés" d'ignobles démagogues ! 

Sources :

Ø Évolution des prix de l'eau 1995/2000 - Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie -DGCCRF - 27 novembre 2001

Ø Factures personnelles et comparaison avec des habitants des communes citées

Ø Rapport de la COUR DES COMPTES au PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE - Décembre 2003

Ø Rapport du schéma AUDACE 2003-2012 – Conseil Général de Seine-Saint-Denis – juin 2003

Ø http://www.ecologie.gouv.fr/article.php3?id_article=106 - Le prix de l’eau - 11 mars 2004

Ø CEMAGREF - Etude réalisée par Marielle Montginoul - Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable - Juillet 2004

Ø Etude relative au calcul de la récupération des coûts des services - Ministère de l'Écologie et du développement durable - Mars 2004

Ø http://www.linternaute.com/argent/actualite/06/0602-prix-...

 

27/03/2009

FINANCES LOCALES : Episode 4

Ministere des finances à Bercy.jpgDans notre département en 2007, GAGNY était la 4ème ville du département pour le taux de la TAXE D’HABITATION (20,37%), juste derrière SEVRAN (1) CLICHY s/BOIS (2) et MONTFERMEIL (3). A NEUILLY-PLAISANCE (UMP), elle n’est que de 15,55 %, à NEUILLY-SUR-MARNE (PS) de 14,75 % et VILLEMOMBLE (UMP) 13,75 % …. Le chemin sera donc encore très long avant de rejoindre ces paliers médians et de voir un jour nos impôts se retrouver dans ces tranches !!


La part de la commune dans la gestion des ordures ménagères et autres déchets à un coût que nous devons accepter. Cependant ce coût peut et doit être valorisé de façon à être correctement maitrisé. Pensez-vous qu’il le soit réellement dans notre commune ? La réponse est claire et nette : NON

Ce taux en 2005 était de 7,29% alors qu’il était redescendu en 2004 à 6,89% ... Pourquoi donc cette hausse soudaine ? La mise en place de la déchetterie sur la commune étant bien plus ancienne, elle est déjà amortie ...  La modernisation de la flotte de véhicules de ramassage des ordures ménagères par le prestataire n'est même pas d'actualité !! Ce silence radio vient donc largement compenser la très faible baisse du taux direct de l’impôt local annoncée dans les différents bulletins municipaux !

TEOM_2002_2007.JPGGAGNY se classe là aussi dans le peloton de tête des villes de plus de 10.000 habitants du département sur 40 pour le coût du traitement de ses déchets en 2007, derrière BONDY (10,48% en 2007)MONTFERMEIL (8,52 % en 2007) ou NEUILLY-PLAISANCE (8,17% en 2007). Bref de quoi se poser de réelles questions sur les compétences de l’équipe actuelle gérant notre commune.

En 2008, ce taux étant remonté très fortement à 8,50 %, soit un prélèvement de 3.695.000 €, alors que, dans de nombreuses communes du département, ce même taux est resté inchangé ... le pétrole à une fois de plus bon dos, puisque son impact se retrouve juste sur GAGNY ... ???

Vous constatez donc comme nous ... que nous allons finir dans le trio de tête !! 

26/03/2009

Halte aux impots (2)

Impots2008c.jpgNous avons pris le temps de revenir vers vous sur le sujet épineux des méthodes de calcul utilisées dans le bulletin municipal N°134 de NOVEMBRE 2008 à propos de nos impots.

Une fois de plus nous avons été interpellé par la drôle de façon dont l'équipe actuelle vous informe et vous fourni des données économiques. Pour preuve, cet étrange tableau comparant l'INFLATION, le TAUX DE BASE et le TAUX COMMUNAL ...

Etrange, ce tableau à plus d'un titre, car les 3 courbes se superposants ne reflètent pas la réalité, et nous allons le démontrer :

Taxes_Inflation_2008.JPG
 
1) GENERALITE :
- Lorsque l'on donne des valeurs, on cite toujours ses sources ... ici ce n'est pas le cas !!
- Les données comparées doivent l'être avec des échelles comparables ... ici ce n'est pas le cas !

2) LA COURBE BLEUE
Appelé ici Coût de la vie, semble en réalité être l'INFLATION. Or cette donnée n'est valable qu'en ajustant les "variations des données saisonnières" et non en "données brutes". Par ailleurs, on ne peut fournir une valeur que lorsque la période est complètement terminée. Il est donc incohérent de fournir une inflation pour 2008 au mois d'aout de cette même année (8 mois sur 12) et de donner une variation du taux de base et du taux communal sur l'année complète (12 mois sur 12)

Exemple : la donnée 2008 indique 3,48% ... Il s'agit de l'INFLATION BRUTE du mois d'AOUT 2008. Or en 2008, l'INFLATION REELLE fournie par le Ministère de l'économie nous donne en réalité 1,96% sur 12 mois (Tableau Excel de l'INSEE plus bas, nous donne : Novembre 2008-2007 = 106.79 - 104,83) ... Le comparatif est donc FAUX

3) LA COURBE BORDEAUX
Appelé ici  Evolution de la Taxe d'Habitation reflète les bases d'impositions. Ces bases sont fournies à partir des données logiquement additionnées au niveau COMMUNAL, DEPARTEMENTAL et REGIONAL pour payer une taxe d'habitation complète ... Sur le sujet, nous ne savons pas si elles ont été additionnées ou si ce sont justes les données COMMUNALES ... Le doute sur ces données planent également ... Les informations fournies sont ERRONEES, car on ne peut rapprocher des données nationales brutes et locales communales

Enfin vous remarquerez que les bases nettes sont différentes entre la commune et le département, comme si un même bien pouvait avoir des valeurs différentes pendant une même période ! Mais bien sûr il y a forcément une explication logique !

4) LA COURBE VERTE
Cette courbe semble indique le TAUX COMMUNAL SEUL ... Seul soucis ... Les 3 courbes partent de la même base 100 en 1998 !
Or on ne peut partir d'une même base que pour des données identiques, ce qui n'est pas le cas ... et pour comparer des variations de ces mêmes données ... Ainsi on pourrait comparer les TAUX COMMUNAUX de villes de 10.000 à 20.000 habitants dans le 93 !!! ou comparer le TAUX D'INFLATION de 2 DEPARTEMENTS ... Mais là ! la démonstration économique tourne au ridicule ...

5) LES VRAIS INFORMATIONS
Nous allons donc ci-dessous vous fournir les informations correctes et non imaginées en embellies par l'équipe actuelle

5.1 ) LA COURBE BLEUE réelle

inflation_an.png
inflation_mois.png
Voici les tableaux correspondants à l'inflation réelle sur 2008
(12 mois glissants)


Indice_Prix_Consommation_mois.xls ]

Voici également le tableau de l'INSEE de l'indice des prix
"tous produits et services" à la consommation
avec une BASE 100 en 2005 (Officiel)

soit une augmentation de 18,48% entre
Janvier 1998 et Décembre 2008 (120 Mois) et non
de 18,76% de Janvier 1998 à fin Aout 2008 (116 Mois)

5.2.) LA COURBE BORDEAUX réelle

Les données doivent être couplées entre les IMPOTS LOCAUX (Taxe d'Habitation) et les IMPOTS FONCIERS (Taxe foncière), auxquels on ajoute la Taxe d'Ordure Ménagère. Or là l'explosion des dépenses est monstrueuse. Nous avons pris un exemple d'un gabinien moyen, qui a accepté de publier les données de ses feuilles d'impots locaux et foncières. Vous constaterez comme nous que nous cherchons encore les 5,9 % sur la période 1998-2008 de la courbe imprimée dans GAGNY MAGAZINE ...

Les tableaux ont été revus pour tenir compte des 2 périodes 1998-2008 et 2000-2008. Vous constaterez que les pourcentages sont radicalement opposés suivant qu'il s'agisse de la première ou seconde période :

 

Synthese_part_fonciere_1998-2008.JPG
Synthèse sur la période 2000-2008 de la Taxe Foncière
(moyenne = +26,89 %)
 
 
 
 
Synthese_part_locative_1998-2008.JPG
Synthèse sur la période 2000-2008 de la Taxe d'Habitation
(moyenne = +15,76 %)
 

 

 
Ainsi, sur la taxe d'habitation, nous arrivons également à une part communale de +5,44% pour la période 1998-2008, mais nous arrivons à +15,76% sur la période 2000-2008.
 

 

5.3.) LA COURBE VERTE réelle

Bien que cette courbe puisse nous sembler correcte aux regard des informations qu'elle contient, elle NE PEUT en aucune façon servir d'étalon pour ce tableau ... Car, tout simplement, les Gabiniens et Gabiniennes payent au TRESOR PUBLIC la totalité des taxes et pas UNIQUEMENT la part communale. Par Ailleurs, le maire Michel TEULET participant du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, ne peut se dédouaner des charges de la part départementale, car il participe de près ou de loin aux dépenses de cette auguste assemblée départementale.

Question 1 : Pourquoi l'équipe rédactionnelle de "GAG-MAG" a-t-elle omis de présenter graphiquement la courbe de la Taxe Foncière, et celle de la Taxe des Ordures Ménagères ?

Question 2 : Pourquoi l'équipe rédactionnelle de "GAG-MAG" a-t-elle réalisée son analyse depuis 1998, sachant que l'on part toujours d'un début de mandature soit en 1995 soit en 2001 ?

Question 3 : Pourquoi l'équipe rédactionnelle de "GAG-MAG" a-t-elle pris soin de relever les pics mensuels de l'inflation sans indiquer les mois et n'avoir pas pris la moyenne annuelle ?

6) CONCLUSION :Le maire de Gagny Michel TEULET et son équipe vous fournissent des informations non coformes, pour nous faire croire qu'ils travaillent pour améliorer votre sort, alors que la réalité montre au contraire qu'ils ne font que l'aggraver et l'amplifier. Pour cela, ils utilisent des méthodes qu'auraient enviés les plus fantasques des dirigeants kolkoziens ...

NE CHERCHEZ PLUS ... LA VERITE EST AILLEURS !

 

21/03/2009

FINANCES LOCALES : Episode 3

Ministere_finances.jpgUn sondage IPSOS de Novembre 2006 pour l’A.M.F. (Association des Maires de France) indiquait clairement, que  pour 37% d’entre-eux que la réforme des finances locales venait au second rang de leurs préoccupations. N’en déplaise au maire Michel TEULET, qui en pur administratif depuis 30 ans continue sur sa lancée, ignorant complètement Avril 2002, Novembre 2005 et la crise économique qui fait rage depuis octobre 2008 …

L’équipe actuelle a-t-elle pris conscience que le monde avait changé ?

Certes la gestion financière d’une ville de 38.000 âmes n’est pas aisée, et ne fonctionne pas comme une famille moyenne (2 parents et 2 enfants). Il n’empêche !! … Les informations contradictoires que nous transmet tous les mois, le bulletin municipal, viennent renforcer une fois de plus, l’abandon, le dénuement et le laisser-aller fiscal, comptable et financier de cette équipe !

Toujours d’après ce même sondage, 72 % des maires de communes de plus de 10.000 habitants redoutaient à nouveau des émeutes comme en novembre 2005 … Nous ne sommes pas étonnés de ce résultat lorsque que l’on sait que toutes les ressources d’investissement passent par le bétonnage massif des carrières du centre et bientôt de l'Est. Nous continuons l’analyse commencée précédemment :

 

Palmares_2008_Gagny_No19.JPG9eme carton ROUGE : La part de la commune dans les impôts locaux est certes passée de 20,89 % en 2000 à 19,85 % en 2008 (partie communale), mais comme la base d’imposition fixée par l’administration fiscale (validé par la commission locale) à grimpée de +24% en moyenne sur la même période, la minuscule remise de -0,60 % en 7 ans a été largement absorbée.

10eme carton ROUGE : Pour preuve, le classement établi par l'administration fiscale montre que notre commune est dans le peloton de tête des villes qui TAXENT LE PLUS leurs administrés, notamment avec une très belle 19ème place sur 245 communes d'ile-de-France de plus de 10.000 habitants.

Vous pouvez télécharger le tableau [ Classeur_4taxes_Idf_2008.xls ]
ou cliquez sur le lien
http://www.linternaute.com/argent/impots/dossier/impots-l...

 

Dette_Montant_Gagny_2001_2008.JPG
Montant de la dette de la ville en Milliers d'€ sur la période 2000-2008

Cette différence est à imputer à la politique communale car c’est le conseil municipal qui vote (ou pas) l’abattement général à la base, ce qui réduit (ou pas) la valeur locative du logement, c’est-à-dire la base sur laquelle sont calculées les parts communale et départementale de l’impôt. Or, il faut savoir qu’un taux BRUT sans avoir l'abattement fiscal ne veut rien dire

Valeur_locative.JPG Abbatement_VL.JPG 
Ci-dessus, vous avez un exemple concernant les personnes handicapées qui peuvent demander un abattement supplémentaire

Moralité :
Les taux d’imposition ne veulent strictement rien dire quant à la pression fiscale. Ils ne permettent en rien de préjuger que l’impôt sera plus ou moins important d’une ville à l’autre. Trois facteurs entrent en jeu : la valeur locative, les taux, les abattements. Le montant de l’impôt réellement payé est fonction de ces trois variables, et non du seul taux communal d’imposition.

Le maire Michel TEULET nous fait croire depuis des années qu'il se bat pour nous, alors qu'en réalité, lui et ses amis "biens pensants" ne songent qu'à eux ... Pour seul exemple, nous vous rapellerons qu'il s'est octroyé dès l'élection passée en AVRIL 2008, une indemnité de 3050€, (en plus de son indemnité de maire et de conseiller général) et qu'il a accordé à sa Directrice des Affaires Générales une indemnité de résidence de 115 €, une indemnité de secrétaire générale du Centre d'Action Sociale de 783 € et une indemnité de secrétaire générale à la SAECOMMA de 701 € ... !

14/03/2009

FINANCES LOCALES : Episode 2

Ministere_finances.jpgD'après un sondage récent issu l'INSEE, notre ville a grimpée dans le palmarès des communes de France endettées de la 202ème à la 161ème place entre 2001 et 2007. Joli palmarès … A ce rythme dans 8 ans, nous aurons atteint le TOP 50 des villes les plus endettées de France, car la progression dans ce genre d’affaire n’est malheureusement pas d’ordre mathématique !!

Pour ceux qui ont lu le précédent article, et ceux qui nous rejoignent, nous continuons notre analyse de la gestion financière communale par l'équipe actuelle, mais avec les chiffres fournis par le Ministère du Budget et des Finances :

Aurions-nous des dépenses de personnels dispendieuses ?

Michel TEULET nous a informé, lors des précédents conseils municipaux, que les dépenses de personnel avaient progressées et qu’il n’était pas responsable de ce fait … C’est la faute à la GVT (Glissement Vieillesse-Technicité). Si l’on suit son raisonnement, 52,48 % en 2002 contre 53,4 % en 2007, n’est dû qu’à ce seul phénomène !!

5eme carton ROUGE : Michel TEULET omet tout simplement de nous signaler que le nombre d’employés communaux payés par nos impôts est passé allègrement de 700 à 850 personnes pendant la période 2001-2008 … soit une poussée de 21%, sans disposer des recettes en face de ces nouvelles dépenses. On se demande donc qui gère le personnel, si ce n'est lui, et qui embauche plus vite que les entreprises du secteur des services informatiques. Certes, il faut du personnel pour entretenir et maintenir notre commune en état, mais il ne faut pas mentir sur les chiffres !!

6eme carton ROUGE : Michel TEULET omet également de préciser, que le vieillissement de la population des employés communaux peut se prévoir d’une élection à une autre, puisque le « turn-over » interne est faible en regard de sociétés privées. Il est donc aisé de budgétiser les sommes très en amont. Lorsqu'on ouvre un poste dans le secteur public, c'est pour 40 ans, par pour 6 ans ...

7eme carton ROUGE : Nous avons également la chance de lire que le produit des impositions directes est de 512 € par habitant, alors que la moyenne nationale affichée est de 747 €, soit une perte de revenu de 235 € par habitant. Michel TEULET nous expliquera, qu’avec 31,5 % de recettes de moins que les autres villes, il arrive à investir plus et ne pas endetter la ville. C’est ici un joli tour de prestidigitation, mais qui ne trompe pas son monde !

démographie.JPG

Dette_par_habitant_Gagny_2008.GIF8eme carton ROUGE : Toujours d’après Michel TEULET, nous ne serions endettés en 2008 QUE de 915 € par habitant. Nous ne savons pas par quelle moyen, l'équipe actuelle est arrivée à ce résultat, mais en tenant compte des données démographiques 1999 divisé par le montant de la dette de 2001 à 2007 ... les résultats indiqués ne correspondent pas ... Existerait-il à Gagny un système particulier de calcul ?

Il en est de même pour les données des communes. Sont-celles de plus de 10.000 habitants, de plus de 20.000 ... ???


Dette_tableau_2000_2008.JPGMais peut-on réellement se réjouir d’une telle somme, sans avoir des "actifs" utiles au bien de tous ? Car bien sûr, Michel TEULET ne nous dit pas, pendant combien d’années encore nous devrons trainer le boulet de la DETTE DE LA CARRIERE DU CENTRE !! Il est facile de dépenser l’argent que les Gabiniens ont durement acquis. Plus difficile est le remboursement ... 

06/03/2009

FINANCES LOCALES : Episode 1

Ministere_finances.jpgLes finances de la ville sont à l’image de l’équipe actuelle : en pleine déliquescence et une perte de contrôle de l’ensemble des leviers financiers.

On nous a vanté depuis des mois, voire des années, qu’en matière de gestion de l’argent public, on allait voir ce qu’on allait voir … Nous estimons que tout est dit, ou plutôt tout est écrit ! Quand le journal municipal nous annonce, à grands renforts de tableaux et de schémas, sans citer aucune source, des chiffres qui ne reflètent pas la réalité et sont mals commentés, plus personne n’y comprend rien. Comme visiblement, l'équipe de Michel TEULET n'y comprend rien non plus ... nous avons décidé de décortiquer pour vous, les éléments factuels et analyser ces informations en détail : Nous commencerons donc par la DETTE de la VILLE

Aujourd’hui, notre ville appartient-elle aux banquiers ?

Michel TEULET nous a dit lors des derniers conseils municipaux, qu’il avait réalisé un exploit en réduisant la dette de la ville, passant celle-ci de 39 Millions d'€ à 37 Millions d'€. Si l’on suit son raisonnement, cela ne fait que baisser de 500.000€ par an. Sachant que chaque année les prélèvements fiscaux auprès des Gabiniens fournissent entre 6 et 8 M€ d'excédents, c’est une baisse annoncée de 1,35 % par an de la dette ... Il n'y a donc rien d'exceptionnel dans cette gestion. Par contre, il nous faudra encore attendre 75 ans au minimum pour que la ville ne soit plus endettée !!

 

Dette_tableau_2000_2008.JPG
Toutes les données financières 2008 ne sont pas officiellement accessibles.
Elles sont estimées et seront réactualisées.
http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/RDep.php?t...

 
Si l’on détaille plus avant les chiffres officiels remis au «Ministère de l’Economie et des finances», que constatons-nous ?

Dette_globale_2000_2008.JPGNotre dette en 2008, n’a en réalité, jamais été aussi importante que depuis 20 ans de gouvernance de l’équipe TEULET, dans cette ville. Les chiffres sont éloquents, elle est même 2 fois plus lourde que lorsqu'il était premier maire-adjoint, en charge des finances avant 2001 :

1er carton ROUGE : en 2008, 42 % des ressources de la ville étaient des recettes liées aux emprunts bancaires et dettes assimilées, alors que la moyenne de la strate est de 24,14 % (Ville comparée à population et ressources identiques), soit 2 fois plus de charges financières dans leurs impôts pour l’ensemble des Gabiniens actuellement et dans les années futures …

2eme carton ROUGE : en 2008, Les subventions reçues de la part de la région, du département et de l’état représentaient 1,38% des recettes, alors que la moyenne de la strate est de 9,42 %, soit 8 fois moins d’aides financières, que les Gabiniens devront combler par des impôts plus lourds …

3eme carton ROUGE : en 2008, l’encours total de la dette représente plus de 80 % du montant total du budget des produits de fonctionnement, contre 68 % de la moyenne de la strate, soit 15 % de plus à rembourser aux banques qui ont prêtées à la ville …

4eme carton ROUGE : Michel TEULET, nous parle sans ombrage dans les colonnes de «SON BULLETIN MUNICIPAL» de la dette qui baisse. Les informations officielles démontrent l’inverse. En 2001, le montant global de la dette s’élevait à 37.394 M€ avec une annuité par habitant de 186 €/an.

Dette_par_habitant_2000_2008.JPGEn 2005, le montant global, certes avait quelque peu baissé à 36,495 Millions d'€, mais l’annuité de remboursement de cette dette par habitant, passait allègrement à 235 €/an. Il est souhaitable de faire changer les choses rapidement et de rétablir enfin l’équilibre financier de la ville. Aujourd'hui en 2009, la dette est remontée à plus de 36,9 Millions d'€

 

TRES BELLE PERFORMANCE MICHEL TEULET, car notre
DUREE DE REMBOURSEMENT ANNUEL S'EST ENCORE ALLONGEE !!

A ce rythme là, Gabiniens, Gabiniennes, vous n'êtes pas près de traverser le gué ... Continuez de ramer et de payer !

 

18/02/2009

Halte aux impôts (1)

Dans les différentes tribunes de notre bulletin municipal, nous avons vu tout au long de ces années et surtout depuis ces derniers mois de nombreuses erreurs et contre-vérités se propager sans que la contradiction et une seule vérification réelle n'aie pu donner lieu à débat ou à discussion.

Non seulement, un grand nombre de chiffres sont publiés sans citation d'aucunes sources, mais une grande partie de ceux affichés sont erronés voire modifiés pour cadrer avec les thèses les plus douteuses.

TP_TH_TEOM.JPGNous allons donc dans ces colonnes remettre les choses à leur place avec les explications qui doivent en découler. Aujourd'hui nous étudions la répartition des impôts dans notre commune, et les taux des taxes comparées entre les différentes villes du département.

Ainsi, nous pouvons lire ou entendre que grâce à l'addition des 4 taxes : Taxe d'habitation+Taxe foncière+Taxe des Ordures Ménagères+Taxe Professionnelle. notre ville se classerait effectivement 22ème sur 40. C'est vrai dans l'hypothèse ou un habitant paye ces 4 taxes en même temps ....

Question 1 : Demandez à vos voisins, qui paye ces 4 taxes simultanément ?


Pour notre part et comme 95 % des Gabiniennes et Gabiniens, nous ne payons que 3 taxes. En effet la taxe professionnelle est exclusivement réservée aux entreprises et commerçants. Qui plus est cette taxe ne rapporte quasiment rien à la commune ...

En 2007, la TP a rapportée 1.771.526 €
En 2007, la TH a rapportée 9.752.265 €
En 2007, la TF a rapportée 7.760.838 €
En 2007, la TEOM a rapportée 2.982.869 €

Oui, vous avez bien lu, a GAGNY, enlever les ordures ménagères rapporte plus que de permettre à des entreprises, des artisans et des commerçants de s'installer, de prospérer et de payer la taxe profesionnelle !!


Maintenant, pour en revenir au total des taxes, vous pouvez voir que nous, personnes privées avons été dupées, car nous sommes restés pendant de longues années à la traîne en matière de taux d'imposition directe dans les finances locales. Ce n'est qu'à l'approche des dernières élections et constatant nos actions sur le terrain, que l'équipe actuelle à fait bouger ces taux ...


Question 2 : Pourquoi cette volonté de l'équipe actuelle de masquer la vérité ? la peur du bonnet d'âne départemental ?
Question 3 : Pourquoi ne parlent-ils jamais de la base d'imposition qui augmente constamment ?
Question 4 : N'y a-t-il pas une commission communale en charge de rendre des avis sur les augmentations des bases de ces taxes ?

 
Nous indiquons ici les chiffres consolidés de 2002 à 2007, car toutes les villes n'ont pas encore fournies les données 2008. En conclusion, nous sommes donc remontés de la 40ème à la 34ème place ... et l'addition de ces taxes, nous place dans les villes les plus chères du département ! Encore un effort Mr TEULET et dans une quinzaine d'années nous arriverons certainement dans le milieu du peloton.

taxes.JPG
TAXES ADDITIONNEES SUR LA PERIODE 2002-2007 ET COMPAREES DES VILLES DE SEINE-SAINT-DENIS

 
 
Pour les personnes voulant vérifier les chiffres. Ils sont issus des données du Ministère de l'Economie et des Finances
http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/documentation...
 


[ A SUIVRE... ]

 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu