Avertir le modérateur

05/09/2018

GAGNY : compte rendu du Conseil municipal du 3 septembre 2018

GAGNY : L'ordre du jour était « DSP 2017-02 Bis. Délégation de service public relative à la gestion et à l'exploitation du stationnement payant de surface et souterrain de Gagny. Avenant N° 1

Tout d'abord on cherchait les manifestants qui s'étaient déclarés sur un site facebook contre le stationnement payant. Aux abonnés absents dans la rue du 8 mai 1945. Pas de bousculades à l'entrée, cinquante places dans les gradins de la salle du Conseil municipal. Après l'appel des présents, le maire intervenait pour l'ordre du jour. Concernant le point DSP 2017-02 :

- Le maire : « ... c'est la société Citepark qui en est le délégataire conformément à la délibération du 14 mai 2018. Le périmètre comporte 14% des voies payantes sur les 86 % qui sont gratuites... Elles sont soit de longue durée, soit de courte durée... On a réduit le périmètre, le chiffre se situe entre 2000 et 2500 horodateurs... Les places dans le quartier Jean Bouin ne sont pas encore déterminées dans la mesure ou il faut qu'il y ait un accord entre la ville et les bailleurs sociaux puisqu'il y a des rues qui ont le statut de voies publiques et d'autres qui sont privées... Concernant le stationnement de 15 minutes, nous passerions après le vote à 30 minutes dans les zones de courtes durées... Concernant le samedi dans la zone de longue durée, ce sera la gratuité le samedi... Il en découle une révision financière avec le délégataire puisque moins de places, moins de recettes... On passe de 6 jours par semaine à 5 jours par semaine... Il faut adapter les redevances...Les handicapés ne payent pas le stationnement, mais doivent pas rester plus de 12 heures sur le stationnement ».

- Constantin Anghelidi à propos des zones de courtes et longues durées autour du marché des Amandiers

- Le maire : « près du marché des Amandiers, c'est longue durée et courte durée autour du marché  »  

- Constantin Anghelidi concernant le ticket gratuit de 30 minutes « Une fois par jour ou renouvelable ? »

- Le maire: « En droit quand on ne dit rien c'est que c'est autorisé. Ce n'est pas une fois pour la journée. À chaque fois que vous bougez votre voiture c'est gratuit pendant 30 minutes ».

- Constantin Anghelidi: « À propos de la cité Jean Bouin il faudrait voir avec les bailleurs car des parkings sont non utilisés  ». NDLR : question qui n'aurait pas dû être posée, car il ne connait pas le coût des parkings en sous-sol, et tous n'ont pas la vidéo surveillance, le nombre de voitures dégradées est important dans ces parkings, un est inondable. C'est donc un manque de sécurité flagrant. De nombreuses personnes refusent d'en prendre un pour ces raisons. Et il s'agit de parking et non de box.

- Le maire: « Il y aurait 300 à 350 places de parking non utilisé ».

- Constantin Anghelidi, questionne le maire à propos du Parking relais. NDLR :Tiens, tiens, ce parking fantôme, 400 places avec possibilité d'extension à 600 places, refait surface grâce à la publication par A.G.B.News de la note parue le 22 août 2018. Avant que nous informions les gabiniens, personne n'en parlait. Et pourtant ce projet date depuis plus de 15 ans et c'est après une recherche sur la toile où nous découvrons que le maire répond le 21 novembre 2006 aux questions posées au GPCV. Il disait à l'époque : « L'étude de faisabilité de ce projet a été réalisée ainsi que les plans de la voirie. Dès que le Conseil régional donnera son accord, les travaux pourront commencer et dureront 9 mois ». On est le 3 septembre 2018 !!!

- Le maire: « le dossier avance depuis un mois ... ». NDLR: comme c'est bizarre ! «... Avec île-de-France mobilité. On demande une subvention de l'ordre de 70% à 75% ». Le maire laisse la parole à son adjoint Gaëtan Grandin, conseiller régional départemental et conseiller aux transports et aux finances au cabinet de la présidente de la Région Ile-de France, Valérie Pecresse.

- Gaëtan Grandin: « Dans le cadre de la campagne de Valérie Pecresse, 22 communes bénéficieront de cette subvention. Gagny est dedans. Il suffit que le dossier soit instruit, la subvention votée et que la réponse soit favorable ».

- Le maire: « début 2019 on aura la réponse ». NDLR : en fait vu le coût de construction (entre 7,5 M€ et 9,0 M€ pour 500 places *) de ce parking et la participation  de 70% par la région, nous pensons que le projet a été volontairement laissé aux oubliettes à cause du prix que la ville de Gagny devrait supporter. Le maire a préféré construire le parking Foch de 240 places.

* http://www.electionsmunicipales2014.fr/rennes_brunochavan...

- Constantin Anghelidi à propos du forfait : « où le payer ? »

- Le maire: « le délégataire attendait la réponse du Conseil municipal de ce soir. Il va ouvrir un guichet dans le parking Foch une fois que le C.M. aura délibéré ».

À propos du mot "Résident"

- Le maire: « Résident c'est pour l'ensemble des habitants de Gagny ».

- Constantin Anghelidi, question au maire à propos du fournisseur pour le paiement par smartphone.

- Le maire: « le fournisseur d'accès est Presto Park ». NDLR: quand on tape sur un moteur de recherche le site de Presto Park, le parking Foch de la ville de Gagny est inconnu ! https://www.prestopark.com/cities

- Le maire à Philippe Vilain: « Je ne vais jamais sur les réseaux sociaux » NDLR : Ben voyons ! peut-être pas lui, mais d'autres l'informe comme pour le parking relais de Jean Bouin.  « Je n'ai pas de compte facebook, ni sur twetter. Vous savez bien aujourd'hui les horreurs qui s'écrivent sur facebook. On en écrit sur moi, vous savez j'ai été 36 ans au Conseil général, j'ai été 12 ans premier adjoint, j'ai été maire depuis 23 ans, des horreurs écrites sur moi ça me gêne pas ».

- Philippe Vilain : « Le prix du stationnement est comparable à Neuilly-sur-Seine ». NDLR: il aurait pu comparer avec les villes proches de Gagny !. « Nous maintenons notre demande de la gratuité du stationnement dans les zones résidentielles pour les résidents (sic !). Cet avenant est dans la droite ligne du contrat initial et s'apparente à un bricolage estival dont l'objectif est la division de la contestation. La durée de 30 minutes est insuffisante pour faire ses courses ou son marché. Etes-vous allé à la rencontre des usagers et des commerçants le jour du marché. La proposition initiale permettra l'expansion du périmètre sans aucun limite. Nous vous demandons d'ajourner la mise en place de ce contrat ».

- Le maire : « Monsieur Vilain, vous demandez la gratuité pour les résidents. Mais demander la gratuité pour les résidents, il n'y a plus de stationnement payant. Donc vous voulez un stationnement payant qui soit gratuit pour tout le monde. Tous les habitants de Gagny sont des résidents. Qui va payer ? Les personnes qui vont venir de l'extérieur ? Et vous pensez qu'on arrive à équilibrer ? Le but n'est pas que la ville gagne de l'argent, mais n'en perde pas trop. Si aujourd'hui le Conseil municipal décidait le principe de la délégation, les services financiers de la ville ont estimé que l'indemnité serait de l'ordre de 1 million d'euros. 1 million d'euros sur 4 ans, donc ça coûterait 4 millions d'euros ». NDLR : Voilà le scandale de ne pas avoir consulté les gabiniens et l'incompétence de cette municipalité de ne pouvoir faire marche arrière !

Intervention de Daniel Carleshi avec la distribution de vignettes pour les résidents:

- Le maire : « à Paris il n'y a pas de vignette ... Donner une vignette de résident à tous les gabiniens, plus personne ne paye. Donc vous voulez un stationnement payant qui soit gratuit pour tout le monde. Qui paye ? les non gabiniens.  Donc personne ».

- Le maire: « Quand je vais à Pavillons-sous-Bois, car Gagny est membre de la commission locale pour l'emploi qui regroupe Gagny, Villemomble et Pavillons-sous-Bois, devant la mairie il y a un parking. Je paye le parking ». NDLR  : remboursé par la ville, c'est à dire avec les impôts des gabiniens !

À la fin de la séance, Constantin Anghelidi à présenté au maire pour lui remettre, un épais dossier concernant les 3.000 signatures des gabiniens qui sont contre cet impôt inique de 300 euros par an. 

Vote : 5 voix contre. 

En sortant de de la séance du Conseil municipal, quelques policiers étaient présents au cas où le maire demanderait l'évacuation de la salle. Il a d'ailleurs menacé à plusieurs reprises le public qui applaudissait. Mais tout c'est bien passé, sauf pour le porte-monnaie des gabiniens qui devront dès le 17 septembre s'acquitter de 300 euros par an. Et ça passe très très mal.

NDLR : ce que nous regrettons c'est que Constantin Anghelidi, le seul intervenant qui a posé de nombreuses questions, n'est pas demandé à réduire cet impôt inique de 300 euros.

Nota: l'intégralité de la vidéo de ce conseil municipal sera mise en ligne, au plus tard, la semaine prochaine. 48 minutes à télécharger sur Youtube. Du boulot, et c'est long !

P1220044.JPG

P1220006.JPG

« Oh là là là là ! ils sont pas au complet dans l'opposition. Il manque encore Aurélien Berthoux et Lydia Hornn ! »

P1220014.JPG

Constantin Anghelidi, Pierre Archimède et Philippe Vilain

P1220016.JPG

P1220015.JPG

P1220018.JPG

Alex Bonneau ... « passionnant ce conseil municipal ». Un des 4 prétendants à la succession du maire.

P1220021.JPG

Guillaume Fournier, Henri Cadoret, Gaëtan Grandin, Rolin Cranoly, Patrice Roy. Trois parmi ces élus sont des prétendants à la succession du maire. Le 1, le 3 et le 4. Faites vos jeux !

P1220011.JPG

P1220019.JPG

« On écoute le maire, on s'ennuie beaucoup ... »

P1220039.JPG

P1220046.JPG

Le maire cherche une réponse... 

P1220042.JPG

Rolin Cranoly et Patrice Roy

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu