Avertir le modérateur

08/03/2016

SEINE-SAINT-DENIS: hausse de la taxe foncière de 9,5%

SEINE-SAINT-DENIS: Le département va augmenter l'impôt foncier de 9,5%. Il passera de 14,8% à 16,29%. Stéphane Troussel indique aussi les dépenses concernant le RSA. Dans le 93 on est ainsi passé de 41.000 à plus de 100.000 allocataires. Pour financier le RSA, le département de la Seine-Saint-Denis dépense quatre fois plus que celui des Hauts-de-Seine. L'Etat annonce qu'au 1er janvier 2017 il récupérerait la distribution du RSA... Source Le Parisien mardi 8 mars 2016.

Le Parisien 08.03.2016.jpg

30/04/2013

Gagny : un dernier budget sans vision ni cohérence

BFm,DGF,réduction,couts, finances, gagnyAlors que les dotations annuelles de l'Etat vont encore diminuer dès 2015 pour cause de déficits abyssaux, que la nouvelle taxe foncière instaurée par l'ancien président de la République et scindée en Contribution Foncière des entreprise (CFE) et Contribution Economique Territoriale des Entreprises (CET) ne rapporte pas un kopeck de plus, que les taux d'impositions sur Gagny, ainsi que les bases d'impositions locales sont déjà très élevées sur la commune et ne seront pas revus à la baisse à cause du niveau d'endettement de la commune ...

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/financ...

Nous avons assisté avec perplexité et une bonne dose de contenance à la présentation annuelle des compte de la commune, ainsi qu'au "débat" sur le budget 2013 fait lors du dernier conseil municipal.

Débat est un bien grand mot, puisque celui-ci a été accaparé comme tous les ans par le même monologue à sens unique avec inoculation du vaccin de la "somnolence annuelle", laissant entendre que nous avions beaucoup de chance d'avoir "des dieux de la finance locale", "des sommités d'experts financiers en matière de bonne gestion". Bref aucune erreur dans les choix stratégiques et dans les arbitrages, aucune approximation dans les explications fournies, et surtout aucun choix budgétaire contestable, même si ceux-ci se répétent d'années en années.

 

Alors que le désendettement final de la commune n'est toujours pas à l'ordre du jour, les emprunts bancaires sont devenus LA "méthode Coué" par perfusion constante. Invoquer la capacité d'autofinacement comme étant le saint Graal de la saine gestion de la commune est une contre-vérité. Nous rappellerons pour ceux et celles qui n'ont pas lus nos notes précédentes que pour avoir 10 millions en trésorerie courante, nous devions emprunter tous les ans entre 7 et 9 millions d'euros.

DGF2013.JPG

Nous nous interrogeons tout de même sur le contenu du budget 2013-2014 :

  • Ou est passée la politique sociale envers les familles gabiniennes défavorisées ?
  • Ou est passée la politique d'aide aux jeunes en matière de formation et d'insertion ?
  • Ou est passée la politique de remise à niveau des chômeurs et des RSistes ?
  • Quelle sera la politique d'assistance à la réduction des logements insalubres ?
  • Quelle sera la politique environnementale comme l'aide à l'isolation des logements, la séparation eaux usées et eaux de pluie etc ... ?
  • Quelle sera la politique d'aide équitable vis-à-vis des autres populations locales hors associations de séniors ?
  • Avons-nous l'assurance que les associations NON partenaires seront traitées au même niveau que celles qui le sont ?
  • Ou sont passés les choix de la politique familiale locale avec la prise en compte d'un réel Quotient familial ?
  • Comment est faite la peréquation entre nos quartiers dits "riches" et ceux dits "pauvres" ?
  • Quel est le budget alloué au futur P.L.U. et comment sera-t-il décliné financièrement par quartier ?
  • Comment le budget fiscal va-t-il permettre aux entreprises, aux artisans et commerçants de rester et de s'implanter sur la commune ?
  • Quelle place le budget communal va-t-il réserver à l'intercommunalité ?

Vous le voyez toutes ces questions sont sans réponse depuis des années, et le nouveau budget annuel n'en tient pas compte. Nous pouvons donc légitimement craindre une dégradation importante des services rendus aux habitants de la commune et une grave augmentation des prélèvements fiscaux au cours des prochaines années.

http://www.collectivites-locales.gouv.fr/files/files/dgcl...

Taux_moyens_des_communes.JPG
Les taux moyens sont à comparer à ceux notés sur votre taxe d'habitation et/ou taxe foncière local

En général à Gagny ils sont plus élevé de 3 à 6 points que la vingtaine de ville de plus de 20.000 habitants du département de la Seine-saint-Denis.

Réductions_aides_aux_communes.JPG

RETOUR SUR LES DONNEES LOCALES

Nous sommes estomaqués par la démonstration de l'équipe municipale actuelle qui nous indique que le résultat global des comptes 2012 est bénéficiaire de 1,6 millions d'euros ...

Reprenons donc leur calcul :

 finances, impots,dettes,gagnyfinances, impots,dettes,gagny

Avec un déficit d'investissement global de 3.500.000€ sur les 2 dernières années, et  du point de vu purement financier, une dette totale annuelle de 4.861.000€ (capital emprunté en 2012 + intérêts remboursés en 2012 issu des années précédentes), nous arrivons à un résultat négatif de -8,897 millions d'euros.

Sans l'aide des emprunts bancaires de 2 millions d'euros et des impôts locaux excessifs, nous serions cette année, encore une fois en déficit chronique de près de 400.000€

Compte rendu du conseil municipal : cm_2013_04_04.pdf

Conclusion : la CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT n'est qu'un élément comptable permettant à une ville ou une entreprise de lui permettre de s'endetter, mais ce n'est pas un élément tangible de bonne santé financière. Mais vous l'aurez déjà compris ... l'arrangement des chiffres pour bien présenter AVANT les élections est devenu la méthode de gestion de nombreuses municipalités !

Il est intéressant de lire l'intervention de Jean-François Thévenot - président du Groupe PRG à Gagny, lors du dernier conseil municipal. Il met en perspective les errements de la gestion financière de la ville.

Intervention_JFT.JPG

http://prg-gagny-93.e-monsite.com/#

22/11/2011

GAGNY: prochain conseil municipal jeudi 24 novembre 2011 à 20h30.

GAGNY-conseil municipal du 24 novembre 2011.JPG

Le prochain conseil municipal aura lieu jeudi 24 novembre 2011 à 20h30, salle du conseil municipal - Hôtel de Ville de GAGNY- Ce conseil comme tous les conseils municipaux est ouvert à tous. Vous pouvez y assister.

24/04/2010

GAGNY budget 2010: encore et toujours une mauvaise gestion

Gagny_Budget_2010_Fiscalité_directe.JPGCette année 2010 a vu le budget de Gagny entériné par la majorité municipale, pour la troisième fois de cette nouvelle mandature. Le terme entériné est bien approprié, puisque voté mi-avril, alors que l'année "officielle" débute au 1er janvier de chaque année.

AVANT-PROPOS :

La loi prévoit un "Débat" d'orientation budgétaire ... avant fin mars ! Ceci nous fait sourire, car en général lorsqu'une année débute au 1er janvier, on discute des finances entre le mois de novembre et décembre de l'année précédente ... et pas après !

1°) Budget 2009 :

Le précédent budget avait été voté en dépit du bon sens économique et social. Pas de soutien aux familles en errance sociale (chômage, précarité, petites retraites ...), pas de soutien aux artisans et PME de la commune en grave difficulté économique (faire travailler les entreprises locales, réduire le taux de la taxe professionnelle ...), bref un budget vide de sens, mais qui plus est l'équipe majoritaire récemment élue, avait accru et creusé le déficit du budget en entamant quelques millions d'euros de commandes de travaux supplémentaires auprès de très gros donneurs d'ordres,  alors que nos moyens étaient déjà limités, en participant au fameux "plan de relance" du gouvernement, dans le seul et unique but de voir la TVA remboursée plus vite.

Cette TVA fut effectivement remboursée avec une année d'avance, mais comme il fallut s'endetter un peu plus pour effectuer ces travaux, ce sont les gabiniens qui se retrouvent maintenant, et une fois de plus avec ce coût financier supplémentaire à rembourser. Drôle de soutien à l'économie locale, qui a fait que Michel Teulet ait engagé à nouveau une petite dizaine de millions d'euros de dépenses sans en avoir le moindre cent de financement pour ceux-ci !

Budget_2010.JPG
Page 5 Gagny magazine avril 2010 - Point N°1
Si l'état ne fournissait aucune subvention à la commune (voir en fin de la note : Dotation Globale de Fonctionnement, Remplacement de la Taxe Foncière ...), il faudrait que l'équipe en place nous indique comment elle compte boucler son budget 2010 ?

 

Page 5 Gagny magazine avril 2010 - Point N°2
Si l'équipe de Michel Teulet croit que la crise est terminée, elle doit bien être la seule au monde à le croire. Les meilleurs économistes mondiaux sont tous formels : Elle se poursuivra au moins jusqu'au 3ème trimestre 2010. Si la quasi faillite de l'Islande et celle de la Grèce ne sont pas des indicateurs de crise financière, elle ne doit pas lire les journaux ni  écouter les chaînes d'informations.

 

Page 5 Gagny magazine avril 2010 - Point N°3
Michel Teulet et son équipe dirigent depuis plus de 20 ans la commune. Si nos recettes fiscales issues de la taxe professionnelle ont été et sont toujours aussi faibles, c'est bien parce qu'ils n'ont jamais rien fait pour attirer les entreprises. Au contraire, ils ont toujours tourné le dos au monde économique et fait fuir tous les investisseurs ... Sinon comment expliquer que nous sommes la dernière commune du département pour les recettes de la TP par habitant ?

2°) Budget 2010 :

Nous remarquons que le nouveau "GAG MAG" nous présente un budget 2010 "officiel" où il manque le plus important : la dette ... mais où sont donc passés les fonds empruntés depuis des années et jamais remboursés ... pour cause de nouveaux endettements ??

Gagny_Budget_2010_La_Dette.JPGA lire ce journal de propagande post-électoral, nous croirions presque à la réalité des chiffres. Or si l'on rajoute les remboursements du capital et des intérêts, nous sommes à presque (18,99 + 3,15) 22,14 % de taux d'endettement. Auxquels il faut ajouter toutes les charges diverses et variées non prévues au budget primitif. Vous pourriez aussi l'écrire ... Cela vous fait-il peur ?

Alors que de nombreuses communes du département ont réduit leurs déficits (dont Villemomble et Neuilly-sur-Marne), nous continuons sur la lancée des "frais à gogo" et du "bling bling local" orienté vers certaines catégories d'électeurs avec quelques années d'avance !

Sans les subventions de l'état, nous aurions des augmentations d'impôts conséquentes de 36% dans la partie "fonctionnement" de la commune et de 64% dans la partie "investissements"sur la commune. Nous sommes donc pieds et poings liés au bon vouloir de l'Etat Français qui s'endette pour que la commune puisse continuer sur son train de vie actuel ... Voilà la conséquence directe d'une politique locale incontrôlée et devenue totalement incontrôlable !! 

Budget_2010_01.jpg
Pour ce qu'il s'agit de l'excédent du budget, la moitié de celui-ci est dûe aux emprunts annuels réalisés par la commune avec la signature du maire. C'est uniquement par ce biais que le bilan apparaît "créditeur" ...
Budget_2010_Part_Dette.JPG

Budget_2010_Emprunt_2009.JPG

 

 

 

 

 

 

Vous noterez donc l'explosion financière depuis 6 ans, et l'obligation pour notre commune d'emprunter tous les ans un peu plus pour rembourser les emprunts des années précédentes, et ce depuis 2003, date à laquelle l'équipe municipale déjà en place s'est prise pour une équipe de promoteurs immobiliers ! Chez nous, nous appelons cela de la "cavalerie financière".

Budget_2010_infos.JPG

 

Budget_2010_primitif.JPGOr que constatons nous ? Qu'en réalité le budget primitif total est de 80 Millions d'euros et pas de 61,2 Millions comme indiqué page 6 de Gagny magazine. Et tout le reste : c'est quoi Michel Teulet ... peut-être pourriez-vous aussi l'expliquer à tous nos concitoyens ?

 
 
 
  
 
Gagny_Budget_2010_Depenses_Fonctionnement.JPG
Cette année est donc marquée par une augmentation annuelle sans précédent des dépenses de fonctionnement sans que les taux n'aient changé (à la baisse bien sûr pour les administrés) ...

Tous les graphiques sont issus de la présentation officielle faite au dernier conseil municipal. Personne ne pourra donc nous "taxer" d'être partisan. Nous ne faisons que lire les chiffres fournis par Michel Teulet et son équipe.

Si vous avez encore des doutes, si vous n'êtes toujours pas convaincus, lisez la suite ...

Page 7 Gagny magazine avril 2010 - Point N°1 : +4% sur le budget des associations

Des associations dites partenaires, dont le nombre d'adhérents n'est pas , perçoivent plus de financement que celles qui ne sont pas "partenaires" ... Qui plus est, certaines n'ont pas de frais de fonctionnement importants, alors que d'autres en ont. Mais il parait qu'on appelle cela  l'égalité de traitement !

A ce titre, puisque cela est dans la comptabilité publique, il serait vraiment intéressant de voir comment ces subventions ont été et sont attribuées et comment s'est faite l'évolution de ces attributions depuis 10 ou 15 ans ... Bizarrement tout ce système reste inaccessible ! Pourquoi ?

Page 7 Gagny magazine avril 2010 - Point N°2 : +25% au CCAS et autres CLIC ...

Budget_2010_CLIC.JPGNous avons effectivement constaté une forte augmentation, mais il faut savoir que 90% de cette somme sont affectés aux salaires du personnel et aux charges des bâtiments ... Il reste donc 10% du total pour les actions sociales

 

 

Page 7 Gagny magazine avril 2010 - Point N°3 : La fiscalité locale

Même si les taux n'augmentent pas cette année, c'est bien la COMMISSION LOCALE DES IMPOTS DIRECTS qui décide de cette augmentation, et devinez qui se cache derrière le rideau ?

http://www.colloc.minefi.gouv.fr/colo_otherfiles_fina_loc...

Et oui, c'est bien le maire de chaque commune avec ses adjoints !! Ce qui est remarquable, c'est que nous constatons qu'en cette période de restrictions financières, l'administration fiscale et l'administration locale ont décidé d'augmenter les bases d'imposition de +2,1 %, alors même que le taux de l'inflation est de 1,5%sur les 12 derniers mois ... Et d'affirmer avec un certain aplomb dans ce texte que c'est le département qui fixe les bases locales. Belle démonstration d'un anachronisme politique et une drôle de leçon de comptabilité Mister Teulet ? Vous êtes un vrai magicien dans la manipulation des chiffres !

Autres charges diverses et variées

Budget_2010_Charges_imprevues.JPGNon seulement les frais de représentations ont gonflé, mais également les frais financiers, des charges exceptionnelles et aussi des frais d'avocats ... !!! au total ce sont près de 2,5 millions d'euros qui se sont envolés en 2009. cela représente 5,10 % d'errements financiers dans le fonctionnement de la commune.

Quant à la politique tournée vers la jeunesse, il est impossible de savoir ce qui est de la dépense de fonctionnement, du salaire ou de l'investissement.

Idem pour la politique sociale et la politique de santé, où nous retrouvons tout intégré dans des blocs financiers compacts et opaques.

La politique économique et le développement de la commune sont passés sous silence. Les sommes sont tellement basses qu'elles prêtent à sourire ..." Ah bon ! cela existe ? " pourrait s'exclamer l'adjointe au développement économique .

Budget_2010_02.jpg
Pour finir, vous trouverez donc dans les 2 dernières présentations, la répartition des recettes de fonctionnement et leur graphique associé.
Budget_2010_Fonctionnement1.JPG
Budget_2010_Fonctionnement2.JPG
Alors, toujours aussi crédule qu'au début ?

Comment ferions-nous pour survivre sans les 17.811.808 € que l'Etat Français verse à la commune pour la faire fonctionner ?

A la vitesse d'un endettement tel que le laisse filer l'équipe actuelle, nous avons encore de belles années d'impôts locaux et fonciers élevés à Gagny  devant nous!

09:00 Publié dans Conseil municipal | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : budget, 2010, gagny | |  Facebook |  Imprimer | | | |

07/04/2009

BUDGET 2009 : C'est vraiment la crise !

Budget2009-00A.jpgLundi soir 30 Mars 2009 s'est tenu le conseil municipal. Nous avons assisté à une présentation remarquable par l'adjointe en charge des finances du budget primitif 2009 ....

Nous savions déjà que le 1er AVRIL était réservé aux blagues de potaches .... Et nous avons été servis sur un plateau ! Si vous entendez par primitif, un budget déconnecté de la réalité, vous avez raison .... Ce budget est vraiment taillé à la serpe pour nous faire "payer plus sans recevoir plus" !

 

Budget2009-00B.jpg

1ère conséquence : le budget global dépasse les 80 millions d'euros (524 Millions de Francs)

2ème conséquence : le budget de fonctionnement représente 60% du total (47.137 M€ en 2008), alors que le budget d'investissement en représente - de 40% (17.855 M€ en 2008 pour les ressources d'investissement)

3ème conséquence : le déséquilibre budget de fonctionnement/budget d'investissement est en défaveur des Gabiniens qui financent de moins en moins de services et d'installations pour leur public et de plus en plus de dettes à très long terme ...

Budget2009-01.jpg

4ème conséquence : Les recettes de fonctionnement sont en très légère hausse, mais c'est un ajustement budgétaire. Les dépense de fonctionnement sont en forte hausse principalement à cause des très nombreuses charges fixes qui s'accroissent de manière significative (nouvelle mairie, CTM ...) 

 

Budget2009-02.jpg

5ème conséquence : Les recettes d'investissement sont en très légère hausse, mais bien en deça de ce que l'on pourrait attendre d'un budget orienté "services aux Gabiniens". Les dépenses d'investissement sont toujours orientées dans la même optique ... "moins de services pour des coûts supplémentaires" (moins pour le CMS, moins pour la jeunesse que pour les remboursements d'emprunts). Seule bonne nouvelle, la piste du stade Jean Bouin va être refaite, après 15 ans de procédures judiciaires (nous y reviendrons) 

 

Budget2009-03.jpg

6ème conséquence : Et la cerise sur le gateau ... Notre dette !!

Extinction peut-être ... ou possible ... ou probable : OFFICIELLEMENT annoncée pour 2032 ... dans le cas ou dans les 5 ans qui viennent, l'équipe actuelle ne fasse plus aucun emprunt auprès d'organismes prêteurs. Mais, vous savez comme nous, sans les prêts des banques, aucune commune ne peut se développer ... Reste à savoir si ces emprunts sont et seront bien destinés aux besoins des gabiniens pour cette année et les prochaines ?

 

Budget_fonction.JPG

Budget_investisse.JPG
Budget_dettes.JPG

26/03/2009

Halte aux impots (2)

Impots2008c.jpgNous avons pris le temps de revenir vers vous sur le sujet épineux des méthodes de calcul utilisées dans le bulletin municipal N°134 de NOVEMBRE 2008 à propos de nos impots.

Une fois de plus nous avons été interpellé par la drôle de façon dont l'équipe actuelle vous informe et vous fourni des données économiques. Pour preuve, cet étrange tableau comparant l'INFLATION, le TAUX DE BASE et le TAUX COMMUNAL ...

Etrange, ce tableau à plus d'un titre, car les 3 courbes se superposants ne reflètent pas la réalité, et nous allons le démontrer :

Taxes_Inflation_2008.JPG
 
1) GENERALITE :
- Lorsque l'on donne des valeurs, on cite toujours ses sources ... ici ce n'est pas le cas !!
- Les données comparées doivent l'être avec des échelles comparables ... ici ce n'est pas le cas !

2) LA COURBE BLEUE
Appelé ici Coût de la vie, semble en réalité être l'INFLATION. Or cette donnée n'est valable qu'en ajustant les "variations des données saisonnières" et non en "données brutes". Par ailleurs, on ne peut fournir une valeur que lorsque la période est complètement terminée. Il est donc incohérent de fournir une inflation pour 2008 au mois d'aout de cette même année (8 mois sur 12) et de donner une variation du taux de base et du taux communal sur l'année complète (12 mois sur 12)

Exemple : la donnée 2008 indique 3,48% ... Il s'agit de l'INFLATION BRUTE du mois d'AOUT 2008. Or en 2008, l'INFLATION REELLE fournie par le Ministère de l'économie nous donne en réalité 1,96% sur 12 mois (Tableau Excel de l'INSEE plus bas, nous donne : Novembre 2008-2007 = 106.79 - 104,83) ... Le comparatif est donc FAUX

3) LA COURBE BORDEAUX
Appelé ici  Evolution de la Taxe d'Habitation reflète les bases d'impositions. Ces bases sont fournies à partir des données logiquement additionnées au niveau COMMUNAL, DEPARTEMENTAL et REGIONAL pour payer une taxe d'habitation complète ... Sur le sujet, nous ne savons pas si elles ont été additionnées ou si ce sont justes les données COMMUNALES ... Le doute sur ces données planent également ... Les informations fournies sont ERRONEES, car on ne peut rapprocher des données nationales brutes et locales communales

Enfin vous remarquerez que les bases nettes sont différentes entre la commune et le département, comme si un même bien pouvait avoir des valeurs différentes pendant une même période ! Mais bien sûr il y a forcément une explication logique !

4) LA COURBE VERTE
Cette courbe semble indique le TAUX COMMUNAL SEUL ... Seul soucis ... Les 3 courbes partent de la même base 100 en 1998 !
Or on ne peut partir d'une même base que pour des données identiques, ce qui n'est pas le cas ... et pour comparer des variations de ces mêmes données ... Ainsi on pourrait comparer les TAUX COMMUNAUX de villes de 10.000 à 20.000 habitants dans le 93 !!! ou comparer le TAUX D'INFLATION de 2 DEPARTEMENTS ... Mais là ! la démonstration économique tourne au ridicule ...

5) LES VRAIS INFORMATIONS
Nous allons donc ci-dessous vous fournir les informations correctes et non imaginées en embellies par l'équipe actuelle

5.1 ) LA COURBE BLEUE réelle

inflation_an.png
inflation_mois.png
Voici les tableaux correspondants à l'inflation réelle sur 2008
(12 mois glissants)


Indice_Prix_Consommation_mois.xls ]

Voici également le tableau de l'INSEE de l'indice des prix
"tous produits et services" à la consommation
avec une BASE 100 en 2005 (Officiel)

soit une augmentation de 18,48% entre
Janvier 1998 et Décembre 2008 (120 Mois) et non
de 18,76% de Janvier 1998 à fin Aout 2008 (116 Mois)

5.2.) LA COURBE BORDEAUX réelle

Les données doivent être couplées entre les IMPOTS LOCAUX (Taxe d'Habitation) et les IMPOTS FONCIERS (Taxe foncière), auxquels on ajoute la Taxe d'Ordure Ménagère. Or là l'explosion des dépenses est monstrueuse. Nous avons pris un exemple d'un gabinien moyen, qui a accepté de publier les données de ses feuilles d'impots locaux et foncières. Vous constaterez comme nous que nous cherchons encore les 5,9 % sur la période 1998-2008 de la courbe imprimée dans GAGNY MAGAZINE ...

Les tableaux ont été revus pour tenir compte des 2 périodes 1998-2008 et 2000-2008. Vous constaterez que les pourcentages sont radicalement opposés suivant qu'il s'agisse de la première ou seconde période :

 

Synthese_part_fonciere_1998-2008.JPG
Synthèse sur la période 2000-2008 de la Taxe Foncière
(moyenne = +26,89 %)
 
 
 
 
Synthese_part_locative_1998-2008.JPG
Synthèse sur la période 2000-2008 de la Taxe d'Habitation
(moyenne = +15,76 %)
 

 

 
Ainsi, sur la taxe d'habitation, nous arrivons également à une part communale de +5,44% pour la période 1998-2008, mais nous arrivons à +15,76% sur la période 2000-2008.
 

 

5.3.) LA COURBE VERTE réelle

Bien que cette courbe puisse nous sembler correcte aux regard des informations qu'elle contient, elle NE PEUT en aucune façon servir d'étalon pour ce tableau ... Car, tout simplement, les Gabiniens et Gabiniennes payent au TRESOR PUBLIC la totalité des taxes et pas UNIQUEMENT la part communale. Par Ailleurs, le maire Michel TEULET participant du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, ne peut se dédouaner des charges de la part départementale, car il participe de près ou de loin aux dépenses de cette auguste assemblée départementale.

Question 1 : Pourquoi l'équipe rédactionnelle de "GAG-MAG" a-t-elle omis de présenter graphiquement la courbe de la Taxe Foncière, et celle de la Taxe des Ordures Ménagères ?

Question 2 : Pourquoi l'équipe rédactionnelle de "GAG-MAG" a-t-elle réalisée son analyse depuis 1998, sachant que l'on part toujours d'un début de mandature soit en 1995 soit en 2001 ?

Question 3 : Pourquoi l'équipe rédactionnelle de "GAG-MAG" a-t-elle pris soin de relever les pics mensuels de l'inflation sans indiquer les mois et n'avoir pas pris la moyenne annuelle ?

6) CONCLUSION :Le maire de Gagny Michel TEULET et son équipe vous fournissent des informations non coformes, pour nous faire croire qu'ils travaillent pour améliorer votre sort, alors que la réalité montre au contraire qu'ils ne font que l'aggraver et l'amplifier. Pour cela, ils utilisent des méthodes qu'auraient enviés les plus fantasques des dirigeants kolkoziens ...

NE CHERCHEZ PLUS ... LA VERITE EST AILLEURS !

 

18/02/2009

Halte aux impôts (1)

Dans les différentes tribunes de notre bulletin municipal, nous avons vu tout au long de ces années et surtout depuis ces derniers mois de nombreuses erreurs et contre-vérités se propager sans que la contradiction et une seule vérification réelle n'aie pu donner lieu à débat ou à discussion.

Non seulement, un grand nombre de chiffres sont publiés sans citation d'aucunes sources, mais une grande partie de ceux affichés sont erronés voire modifiés pour cadrer avec les thèses les plus douteuses.

TP_TH_TEOM.JPGNous allons donc dans ces colonnes remettre les choses à leur place avec les explications qui doivent en découler. Aujourd'hui nous étudions la répartition des impôts dans notre commune, et les taux des taxes comparées entre les différentes villes du département.

Ainsi, nous pouvons lire ou entendre que grâce à l'addition des 4 taxes : Taxe d'habitation+Taxe foncière+Taxe des Ordures Ménagères+Taxe Professionnelle. notre ville se classerait effectivement 22ème sur 40. C'est vrai dans l'hypothèse ou un habitant paye ces 4 taxes en même temps ....

Question 1 : Demandez à vos voisins, qui paye ces 4 taxes simultanément ?


Pour notre part et comme 95 % des Gabiniennes et Gabiniens, nous ne payons que 3 taxes. En effet la taxe professionnelle est exclusivement réservée aux entreprises et commerçants. Qui plus est cette taxe ne rapporte quasiment rien à la commune ...

En 2007, la TP a rapportée 1.771.526 €
En 2007, la TH a rapportée 9.752.265 €
En 2007, la TF a rapportée 7.760.838 €
En 2007, la TEOM a rapportée 2.982.869 €

Oui, vous avez bien lu, a GAGNY, enlever les ordures ménagères rapporte plus que de permettre à des entreprises, des artisans et des commerçants de s'installer, de prospérer et de payer la taxe profesionnelle !!


Maintenant, pour en revenir au total des taxes, vous pouvez voir que nous, personnes privées avons été dupées, car nous sommes restés pendant de longues années à la traîne en matière de taux d'imposition directe dans les finances locales. Ce n'est qu'à l'approche des dernières élections et constatant nos actions sur le terrain, que l'équipe actuelle à fait bouger ces taux ...


Question 2 : Pourquoi cette volonté de l'équipe actuelle de masquer la vérité ? la peur du bonnet d'âne départemental ?
Question 3 : Pourquoi ne parlent-ils jamais de la base d'imposition qui augmente constamment ?
Question 4 : N'y a-t-il pas une commission communale en charge de rendre des avis sur les augmentations des bases de ces taxes ?

 
Nous indiquons ici les chiffres consolidés de 2002 à 2007, car toutes les villes n'ont pas encore fournies les données 2008. En conclusion, nous sommes donc remontés de la 40ème à la 34ème place ... et l'addition de ces taxes, nous place dans les villes les plus chères du département ! Encore un effort Mr TEULET et dans une quinzaine d'années nous arriverons certainement dans le milieu du peloton.

taxes.JPG
TAXES ADDITIONNEES SUR LA PERIODE 2002-2007 ET COMPAREES DES VILLES DE SEINE-SAINT-DENIS

 
 
Pour les personnes voulant vérifier les chiffres. Ils sont issus des données du Ministère de l'Economie et des Finances
http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/documentation...
 


[ A SUIVRE... ]

 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu