Avertir le modérateur

26/02/2009

SOURIEZ ! Vous serez bientôt filmés ...

camera-dome.jpgLa mairie de GAGNY a décidé de filmer ses administré-e-s afin, et la raison officielle, est d’assurer leur sécurité en affirmant qu’un tel dispositif avait un rôle de prévention de la délinquance.

Vaste plaisanterie à la Georges ORWELL
http://fr.wikipedia.org/wiki/1984_(roman)


La vidéosurveillance ne peut en aucun cas être considérée comme un moyen de prévention. Les terroristes qui ont commis des attentats à Londres ont été filmés sans pour autant qu’on ait pu les empêcher d’agir. Idem pour la jeune fille découverte sur les rives du fleuve Danube en Hongrie, dernièrement. A l’inverse du résultat escompté, et si l’on présuppose de l’efficacité de la vidéosurveillance, (ce que nous contestons), celle-ci engendre deux effets pervers en termes de sécurité publique :

• Premièrement, de par son effet dissuasif, elle repousse la délinquance hors des zones surveillées (en l’occurrence le centre-ville de GAGNY) vers des quartiers plus défavorisés concentrant ainsi les problèmes. Notons que cette distinction entre zones vidéosurveillées ou non renforce la ségrégation entre quartiers, les quartiers centraux - ou le taux de délinquance est faible - sont surveillés comme Guantanamo, tandis que les quartiers périphériques - au taux de délinquance plus élevé - sont exclus du dispositif de vidéosurveillance.

• Le second effet pervers de la vidéosurveillance est de privilégier la protection des biens à celle des personnes. La future concentration de caméras dans le centre-ville dénote une volonté de protéger les locaux et les biens communaux, alors que parait-il la criminalité est en baisse dans notre commune !

camera-fixe.jpgInefficace, la présence de caméras dans notre ville repose sur des manœuvres de l’équipe municipale en place qui tiennent  du clientélisme (rassurer une frange de la population du centre-ville) et du populisme en inscrivant GAGNY, dans la surenchère sécuritaire high-tech et en privilégiant les quartiers déjà favorisés. La vidéosurveillance est donc une fausse solution à un problème, qui par ailleurs, est agité frénétiquement afin de terroriser la population. Ces caméras seront installées pour des motifs qui ne sont pas ceux que la municipalité énonce ; mais par-delà cette tromperie démagogique, la vidéosurveillance peut se révéler bien plus dangereuse.

Il eu été beaucoup plus utile de mettre les 300.000 € initiaux prévus dans L'HUMAIN GABINIEN, plutôt que dans l'ECUELLE de lobbies privés. Nous ne sommes pas à Levallois, et nos finances ne nous le permettent pas ! Nous ne voulons pas "BALKANISER" notre commune.

Mais peut-être que Mr le Maire dans un "délire de contrôle absolu", veut pouvoir suivre les faits et gestes de tous les employés communaux autour de "sa" Mairie ...  !

A titre d'information, les caméras situées sur les quais des 2 gares n'enregistrent pas de vidéo. Elles sont une aide aux conducteurs pour vérifier que personne ne reste coincé lorsqu'une porte se referme. Par ailleurs, si la SNCF, la RAPT et le STIF avaient jugés opportuns de mettre des caméras de surveillance qui enregistrent, ils l'auraient fait depuis belle lurette ... et en plus ils disposent d'une police ferroviaire !

Nous vous invitons à lire l'article issu de chercheurs du C.N.R.S sur ce vaste sujet : [ Synthèse_Videosurveillance.pdf ]

En guise de conclusion temporaire nous ne retiendrons que cette phrase : "il ne suffit pas de greffer des caméras dans l’espace urbain pour prévenir la délinquance. Un dispositif technique ne peut pas servir durablement à atteindre une multiplicité d’objectifs en même temps, avec la même intensité et les mêmes opérateurs aux commandes"

QUESTION 1 : Quel sera le cout du contrat de maintenance annuel en sus du cout initial de la pose des caméras ?
QUESTION 2 : Quel sera le cout des salaires des personnes en charge de contrôler les caméras ?
QUESTION 3 : Quelles garanties aurons-nous en matière de protection de notre vie privée ?
QUESTION 4 : Qui sera derrière les écrans ? Des enregistrements seront-ils conservés ? et pendant combien de temps ?
QUESTION 5 : Qui sera chargé de contrôler tout ça ? Une commission indépendante ? des élus de la majorité ?
QUESTION 6 : Nous avions déjà des agents municipaux, seront-ils transformés en "robots à amendes" dès qu'une caméra aura détectée un papier jeté sur la voie publique ?

18/10/2019

GAGNY: Jean-François Thévenot dénonce l'insécurité récurrente au Chenay-Gagny

GAGNY: Jean-François Thévenot, "le centriste de gauche" du PRG, dénonce avec juste raison dans son blog, l'insécurité récurrente qui existe au Chenay-Gagny. La politique laxiste et l'abandon total de ce quartier par le maire de Gagny pose chaque jour de graves problèmes à ces habitants.

Nous avons à maintes reprises dénoncé: les incendies de voitures, le stationnement sauvage, les dealers de la place Tavarnelle val di Pesa, les cambriolages, et tout récemment le braquage d'un commerçant sans pour autant que la municipalité prenne les mesures qui s'imposent.

Nous le répétons une nouvelle fois, la création d'une police municipale est absolument indispensable pour Gagny. Ce sera une des priorité et l'enjeu pour les prochaines municipales de 2014.

article du PRG Gagny 30.10.2013.jpg

Le Figaro les sujets de préoccupation des habitants 14.09.2013.jpg

Le Figaro sondage pour les municipales.jpg

Sondage  CSA, Le Figaro, BFM TV, Orange, octobre 2013

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu