Avertir le modérateur

14/03/2011

Incendie dans un garage de Gagny

Flash_InfoA.gif

Garage_incendie01.JPGAlors que ce garage situé sur la RN302 à GAGNY, qui n'était plus loué depuis quelques mois venait juste d'être vendu - un compromis de vente ayant été établi la semaine dernière - un feu s'est déclaré samedi soir aux environs de 22h30 dans l'enceinte de celui-ci, à priori dans une poubelle. Le garage a été entièrement ravagé par les flammes, ainsi qu'au moins un véhicule situé à proximité.

 

Garage_incendie02.JPG Garage_incendie03.JPG
Garage_incendie04.JPG Garage_incendie05.JPG
5 camions de pompiers et de police étaient sur les lieux. Le feu a été circonscrit aux environs de 1h00 du matin. Une seconde équipe est repassée vers 4h00 pour vérifier que plus rien ne brûlait. De nombreux riverains ont été incommodés par les fumées toxiques, et certains ont été évacués de leur habitation jusqu'à l'extinction complète de l'incendie.

09:00 Publié dans Habitat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : feu, incendie, garage, rn302, gagny | |  Facebook |  Imprimer | | | |

13/03/2011

Laisse béton ... Gagny pense aux piétons au moment des élections !

Place Foch, les jardinières en béton sont parties à la déchèterie.

GAGNY suit les conseils du jury des "villes et villages fleuris". (voir nos articles du 07.01.2011 et du 19.01.2011 GAGNY ville fleurie)

Il a fallu que ce jury fasse des recommandations à la municipalité actuelle, pour que celle-ci comprenne enfin que le béton défigurait depuis des années la commune ! A quand la même réflexion pour le nouveau PLU ?

Gagny-place Foch©Actualités de Gagny-Blog (3).JPG Gagny-place Foch©Actualités de Gagny-Blog (2).JPG

Les trottoirs vont enfin être libérés de ces encombrants blocs en béton et laisser le passage aux piétons, poussettes et enfants !

Gagny-place Foch©Actualités de Gagny-Blog (4).JPG Gagny-place Foch©Actualités de Gagny-Blog.JPG
Laisse béton... Gagny pense aux piétons au moment des élections !

10/03/2011

Construction sans subvention du Conseil Général !

Une devinette parcoure en ce moment notre commune :

Quelle est la seule construction immobilière réalisée par la ville de Gagny durant cette mandature municipale (2008-2014), sans aucune subvention du Conseil Général et du Conseil Régional ??

Sanitaires lacde Maison-Blanche-Gagny-©Actualités de Gagny-Blog.JPG

Réponse : Les toilettes publiques situées au lac de Maison Blanche ! Cette réalisation paraît-il, est nécessaire pour le week-end de la fête du lac de Maison-Blanche (2 jours) ...

31/01/2011

Toujours plus de logements vacants sur Gagny ... Pourquoi ?

Les dernières statistiques de l'INSEE dans ce domaine aussi, ne vont pas faire plaisir une fois de plus ... La commune de Gagny aurait de plus en plus de logements sans aucun occupant.

INSEE_logements_vacants2007.JPG

Comme nous le disions dans une précédente note, le départ des "Bisounours", partis pour une meilleure contrée ... fait que le nombre de logements vacants est en hausse, et cela dans tous les secteurs de l'habitat local ! En réalité les dernières données décénales de l'INSEE indiquent que le solde migratoire de Gagny est même légèrement négatif, alors que le nombre de logements n'a pas fortement augmenté. Pourquoi ?

Logements_Gagny_2010.jpg

A cela nous ne pouvons pas répondre formellement, mais faire des suppositions :

  • Prix des loyers en forte hausse sans justification de confort supplémentaire ?
  • Niveau des taxes locales devenant insupportable pour des ménages à faibles revenus ?
  • Intérêt de vivre sur cette commune pour des "franciliens"qui préférent un autre climat social et / ou politique ?
  • Motivation écologique dû aux problèmes du P.L.U. et des carrières ?
  • Motivation économique alors que les emplois sont situés loin de Gagny ?

En tout état de cause, cela ne va pas améliorer les recettes fiscales locales, car un logement vacant, même avec les taxes imposées par l'état, cela ne rapporte pas autant que s'il était habité.

Taxe_logements_vacants1.JPG Taxe_logements_vacants2.JPG
Quand à l'état du marché, une quantité trop importante de logements vacants n'aide pas à l'amélioration du prix au m², et donc à la revente. Il en est de même de l'environnement proche et des différents services fournies par la commune. Sur cette carte, vous pouvez constater que les prix moyens au m² sur le Raincy, Gournay et Neuilly-Plaisance sont nettement plus élevés que sur Gagny ... N'y aurait-il pas également là une relation directe entre ces deux phénomènes ?
Gagny_Prix_M2.jpg
Seul le quartier des Abbesses, situé du côté du bois est "le mieux côté".
Qu'en sera-t-il lorsque les nouvelles constructions seront enclenchées avec le futur P.L.U. ?

Bref si vous avez de votre côté hésité à venir vivre sur Gagny, soyez "participatif" ... écrivez-nous !!

Documents complémentaires :

prix du me ....jpg

 

prix du m2.....jpg

20:00 Publié dans Habitat | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : logements, plu, vacant, habitat | |  Facebook |  Imprimer | | | |

24/01/2011

François FILLON à ROSNY s/BOIS et GAGNY : Vraie ou fausse bonne idée du PTZ ?

Le premier ministre François FILLON s'est déplacé à la Mairie de ROSNY-SOUS-BOIS, après avoir fait un crochet par le quartier des ABBESSES de GAGNY, pour présenter le nouveau Prêt à Taux 0% pour l'achat d'un appartement ou pavillon pour les primo-accédants.

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/francois-fillon-l...

Alors que la refonte du P.L.U. de Gagny est activement engagée par la municipalité actuelle, nous nous étonnons que le lancement de ce prêt complémentaire ne soit pas suivi de la proposition du PRET A TAUX ZERO incitatif pour le développement des ECO-QUARTIERS ?

D'ailleurs dans le nouveau P.L.U. que l'équipe municipale tente de faire passer une nouvelle fois sans grands changements, tient-elle compte de la demande de ce nouveau type de conception architecturale, que sont les quartiers à très faibles consommation en énergie ?

De plus, ce type de prêt crée un effet d'aubaine pour les constructeurs, sachant que ces prêts pourront atteindre au maximum 128.000€ soit 40% du montant total, à l'achat de la résidence principale en tant que primo-accédant, ceux-ci pourront donc augmenter les tarifs sachant qu'un prêt se prend maintenant sur 25 ou 30 ans et plus sur 20 ou 25 ans !

Avec des remboursements mensuels supérieurs au SMIC, ce seront uniquement les classes supérieures gagnant entre 3500€ et 15000€ par mois qui pourront emprunter et non pas les "petites-gens" (Endettement a hauteur du 1/3 des revenus), donc celles qui pouvaient déjà emprunter sans avoir recours à ce dispositif.

TEST N°1 : Achat d'un pavillon sur GAGNY de 320.000€ avec 35.000€ de salaire annuel et 4 occupants SANS APPORT PERSONNEL

Test_PTZ_Gagny_320Ke_35Ke.JPG
Résultat : remboursement pendant 23 ans x 144€ et 3 ans x 276€
Reste a emprunter 270.400€ soit 760€ x 360 mois (30 ans) + intérêts

TEST N°2 : Achat d'un pavillon sur GAGNY de 320.000€ avec 50.000€ de salaire annuel et 4 occupants SANS APPORT PERSONNEL

Test_PTZ_Gagny_320Ke_50Ke.JPG
Résultat : remboursement pendant 20 ans x 207€
Reste a emprunter 270.400€ soit 760€ x 360 mois (30 ans) + intérêts

TEST N°3 : Achat d'un pavillon sur GAGNY de 320.000€ avec 75.000€ de salaire annuel et 4 occupants SANS APPORT PERSONNEL

Test_PTZ_Gagny_320Ke_75Ke.JPG
Résultat : remboursement pendant 8 ans x 517€
Reste a emprunter 270.400€ soit 1130€ x 240 mois (20 ans) + intérêts

TEST N°4 : Achat d'un pavillon sur GAGNY de 640.000€ avec 150.000€ de salaire annuel et 4 occupants SANS APPORT PERSONNEL

Test_PTZ_Gagny_640Ke_150Ke.JPG
Résultat : remboursement pendant 5 ans x 827€
Reste a emprunter 590.400€ soit 2460€ x 240 mois (20 ans) + intérêts
 
LA CALCULATRICE OFFICIELLE EST FAUSSE PUISQU'ELLE NE DEVRAIT PAS POUVOIR FONCTIONNER SANS APPORT !

http://www.ptz-plus.gouv.fr/

D'ailleurs les reportages de France 2 et BFM TV ne s'accordent pas sur ce plafond : 124.800€ pour l'un et 128.000 € pour l'autre. Ce que ne disent pas les reportages, c'est que le taux zéro doit être associé, soit à un prêt conventionné, soit à un prêt PAS ; et dans le cadre de ces 2 prêts, il est nécessaire de posséder un apport personnel, correspondant au moins au montant des frais annexes (garantie, frais de dossier, frais d'acte) souvent de 6% du montant de l'achat dans l'ancien et 2,5% dans du neuf.

Sans apport personnel, il est nécessaire de recourir à un Prêt Tout Habitat, qui ne peut être associé au Taux 0.

Comme ICADE vend des logements sur la commune, vous pouvez également vous renseigner :

http://www.icade-immobilier-neuf.com/habiter/financer-son...

Les plus pauvres resteront donc toujours des locataires sans possibilité pour eux, de se voir un jour devenir propriétaires ! Quel bel avenir encore pour cet ex-nouveau dispositif. Quant a voir un éco-quartier au dessus du quartier des abbesses, financé par ces PTZ, on peut toujours rêver !!!

Conclusion : Nous ne savons toujours pas comment obtenir ce fameux plafond ? Avec quels revenus ? Combien de personnes au foyer ? Si un apport personnel permet d'atteindre ce plafond ? Bref si vous avez des précisions, nous sommes preneurs !

26/09/2010

Aire d'accueil des gens du voyage : Le retour (3)

cadatre_zone_fossette_EDF_full.jpg

Ni les services techniques de la Mairie de Gagny, ni le maire n'acceptèrent de discuter de l'ensemble des arguments proposés par ce comité de gabiniens. Pourtant ces arguments étaient nombreux et fondés, et tenaient compte des textes de lois en vigueur depuis des années, ce que personne ne devait pourtant ignorer.

 

1°) Généralités

Ce site n'était pas celui sélectionné initialement. Pourquoi un tel revirement de la part du Maire de Gagny ?

Par ailleurs de nombreuses contraintes techniques sur ce choix n'ont jamais trouvé de réponse :

  • Problèmes d'accès et de stationnement
  • Problème des lignes à très haute tension
  • Problème de la proximité des voies de chemin de fer
  • Problème de la surface réelle du terrain
  • Et surtout, problème de préemptions de terrains privés

Le nouveau PLU en cours d'élaboration devra prendre en compte le nouveau schéma départemental, demandant la création d'une aire d'accueil pour les gens du voyage. L'équipe municipale actuelle devra donc tenir compte de son échec précédent et du respect des gabiniens, pour fournir au préfet un espace acceptable par tous.

 

2°) Les accès à ce site

100_0544.jpgVous avez pu constater comme nous l'étroitesse des rues, les voies en V avec une visibilité restreinte, celles qui sont en sens unique et celles dont la largeur ne permet pas un arrêt ou un croisement de véhicules tractés. Par ailleurs, les nombreux riverains ont souligné qu'ils seraient directement impactés par les bruits journaliers et nocturnes des mouvements de camions, camionnettes et caravanes !

Quid du respect des gabiniens qui payent depuis des années une très forte taxe foncière et taxe d'habitation, et pour d'autres une taxe professionnelle extrêmement élevée. Quel était et est le prix de leur quiétude ?

Le maire de Gagny a-t-il le droit de le remettre en cause cela de manière unilatéral ?

  • Les 6000 gabiniens de ces quartiers ont-ils moins de droits a être entendus et écoutés que les gens du voyage ?
  • D'ailleurs les représentants des gens du voyage avaient-ils été consultés sur cet emplacement ?
  • Et avaient-ils donné officiellement un avis valide et éclairé ?
  • Ou est le bien public et l'intérêt général dans cette histoire ?

 

3°) Les voies de chemin de fer

Terrain_cote_voie_ferree1.jpgIl apparaît clairement sur le plan que cet équipement devait être installé également le long de la voie de chemin de fer. Les nuisances actuelles de cette voie, bien que peu utilisée pour le trafic voyageurs, l'est pour le frêt. Le comité avait déjà fait remarqué à l'époque, les risques de voir des enfants en bas âge se retrouver sur les voies, du seul fait des très faibles équipements de protection que la S.N.C.F. avait installé le long de ce tracé.

Terrain_cote_voie_ferree2.jpgA aucun moment l'équipe municipale actuelle, n'avait à l'époque envisagé de faire poser avec cet équipement des grillages de grande hauteur, afin d'empêcher les risques de voir un enfant enjamber une clôture et d'éviter les risques d'accident. Visiblement la SNCF et le maire de Gagny tentaient déjà de se défosser l'un sur l'autre et vice-versa, et ne pas vouloir construire à leurs frais cette grande et longue clôture. Mais le maire de Gagny avait-il réellement pris des contacts avec la SNCF sur ce sujet ?

 

4°) Les 3 lignes électriques de Très Haute Tension de 225.000 Kilowatts

100_0830.jpg .    Le décret n° 2004-835 du 19 août 2004 (publié au J.O. n° 195 du 22 août 2004 p. 15031) stipule dans son article 20 :

« Dans le périmètre où sont instituées les servitudes prévues aux articles 20-1 et 20-2 :

Ces servitudes affectent l'utilisation du sol et l'exécution des travaux mentionnés à l'article 20-2 dans un périmètre incluant au maximum les fonds situés à l'intérieur :

1° De cercles dont le centre est constitué par l'axe vertical des supports de la ligne et dont le rayon est égal à 30 mètres ou à la hauteur des supports si celle-ci est supérieure ;

2° D'une bande délimitée par la projection verticale au sol des câbles de la ligne électrique lorsqu'ils sont au repos ;

3° De bandes d'une largeur de 10 mètres de part et d'autre du couloir prévu au 2°.

et

1° Sont interdits, à l'exception des travaux d'adaptation, de réfection ou d'extension de constructions existantes mentionnés au deuxième alinéa de l'article 12 bis de la loi du 15 juin 1906 susvisée, la construction ou l'aménagement :

- de bâtiments à usage d'habitation ou d'aires d'accueil des gens du voyage » …

Tout le monde connaît la dangerosité de lignes de 225 KW. Il serait donc fort judicieux pour la sauvegarde de ces populations nomades, qu'elles ne soient pas exposées à un risque électrique ou électro-magnétique par la présence de ces lignes au-dessus de leurs caravanes.

100_0832.jpgPar ailleurs, nous voulons croire que la ville de Gagny ne se mettra pas en opposition avec la loi. Si elle doit respecter celle de 2000 sur la création de l'aire d'accueil des gens du voyage, elle doit aussi respecter ce décrêt !! CQFD.

Si ces risques sont avérés pour des populations sédentaires, elles le sont tout autant pour des populations nomades. Faut-il être abject à ce point, que de vouloir permettre à des hommes, des femmes et des enfants, fussent-ils "gens du voyage" de vouloir leur faire courir ces risques ?

Detail_Ligne-THT.jpg

5°) Les surfaces disponibles

cadatreRVB_100.jpgIl faut rappeler que le préfet demandait un espace pour 44 caravanes. Chaque espace devant faire au minimum 75 m2, c'est donc 3300 M2 d'espace utile qu'il fallait libérer. A cela devait s'ajouter un espace de réception, un espace douches, toilettes, poubelles pour 4 emplacements, un espace permettant l'entretien du site, les routes et voies d'accès.

Il apparaissait alors clairement que le site dépassait les 4500 M2, soit supérieur à la zone rosée sur le croquis ci-contre. Tous les riverains de ce site étaient dors et déjà concernés par ce problème.

Entre temps, le maire de Neuilly-sur-Marne refusait tout accès à ce site par la zone industrielle et artisanale située au sud de ce plan.

 

 

6°) La préemption de biens privés

Les premiers éléments fournis à l'époque par le cadastre indiquait que cette zone était affectée pour tous les lots à des propriétaires privés. Cela sembla donc aussi clair que de l'eau de roche ... La commune voulait exproprier des personnes physiques et des entreprises - propriétaires de leur terrain - pour y installer des gens du voyage !

N'est ce pas là un beau "pied de nez" au droit de propriété et à la liberté d'établissement reconnu non seulement par notre constitution de 1958 dans son préambule, mais également par la charte des droits de l'Homme et l'Union Européenne !!

 

7°) Le coût économique et social dans une zone industrielle et résidentielle

Si l'on ne tient pas compte de ces "expropriations probables", l'Etat à ce jour n'aide plus les communes pour installer une aire d'accueil.

Si l'on se réfère uniquement au coût de construction de l'aire d'accueil réalisée en son temps par l'ancien maire de Rosny-sous-Bois, Claude Pernès, c'est 8 millions d'euros que celui-ci fit débourser aux rosnéens !!!

  • Pensez-vous que le coût de construction pour près d'un tiers en plus de lots seraient moins prohibitifs dans 2 ou 3 ans ?
  • Et que dire des préemptions d'une dizaine de pavillons et d'au moins 2 hangars de plus de 500 M2 ?

Nos premiers calculs faisait déjà état d'un coût approchant les 10 millions d'euros, nonobstant les coûts récurrents et annuels (eau, gaz, électricité, gardiennage, entretien, réparation ...)

Croyez-vous que les finances de la commune sont telles que nous aurions encore aujourd'hui le luxe de payer cela ?

 

8°) CONCLUSION

Nul doute que si celui-ci s'évertu une fois de plus à vouloir masquer la vérité et prendre les gabiniens pour des gogos, ceux-ci ne manqueront pas de lui faire part de leur mécontentement lors des prochaines échéances électorales.

Rappelez-vous c'était le 17 Juin 2006 :

L'ultime solution, pour l'ensemble des gabiniens concernés directement et mitoyennement par cette aire d'accueil en 2006, fut un déplacement à la mairie un samedi matin, pour demander des explications directement au maire de Gagny, qui continuait de faire "l'autruche".

Aujourd'hui, 4 ans après, le préfet a changé, mais le maire de Gagny est toujours là. Le nouveau P.L.U. en cours d'élaboration, devra tenir compte de ces évènements passés et le nouveau schéma départemental devra également prendre en compte ces revendications et arguments légitimes, afin que la création de cette aire d'accueil se fasse sur des terrains appartenant déjà à la commune !!!

22/09/2010

Aire d'accueil des gens du voyage : Nouveau schéma (2) ...

L'été a été chaud, très chaud pour la communauté des gens du voyage. Mais ce mode de vie nomade a énormément de difficulté à trouver sa place au milieu de nos vie de sédentaires ... La faute à qui ? aux gens du voyage eux-mêmes ? à nous les sédentaires ? à l'Etat qui n'a pas coordonné de plan national ? aux régions qui n'ont pas pris le relais ? à la pression immobilière et fiscale dans les zone à forte densité urbaine ??

Il nous semble que ce soit en fait une part non négligeable de l'ensemble des acteurs qui sont responsables de cet état de fait !!

GDV_Bordeaux.jpg
A Gagny, l'ancien plan départemental prévoyait 44 places disponibles pour une aire de passage, avec des rotations toutes les 7 semaines. Le 24 septembre, le préfet de Seine-saint-Denis va dévoiler le nouveau schéma départemental des aires d'accueil des gens du voyage, surle département ...
GDV_93_2010.jpg
Le nombre de places prévues par le Préfet était de 600. Nul doute que celui-ci révisera leur nombre et la répartition sur chaque commune du département. Nous supposerons donc que, le maire de Gagny, aura appris quelque chose de l'expérience précédente, sous peine de voir à nouveau la colère des gabiniens s'éveiller à nouveau !
(a suivre !)

18/09/2010

Aire d'accueil des gens du voyage : l'histoire (1)

cadatreRVB_100.jpgEntre Janvier 2005 et Juin 2006, Gagny fut le témoin passif d'un jeu de dupes orchestré par le maire de Gagny et soutenu par l'ancien préfet de Seine-saint-Denis. Il fallu l'intervention de deux autres maires du département pour que le schéma départemental initié par le préfet et approuvé localement par notre maire, soit juridiquement annulé par un arrêt du tribunal.

 

 

Vue_aire_du_ciel.jpgA l'aube de la mise en place d'un nouveau schéma départemental, qui risque à nouveau de refaire surface d'ici quelques semaines, nous allons vous résumer la situation, telle qu'elle fut et comment cela finit.

 

FEVRIER 2005 : 1ère REUNION DE QUARTIER

  • Des questions sont posées au maire Gagny, concernant la réalisation d'une aire d'accueil des gens du voyage dans le quartier de l'EPOQUE et MAISON-BLANCHE, sur des terrains industriels privés, sur le lieu-dit la "ZONE DE LA FOSSETTE"
  • Le Maire élude les questions et minimise cette équipement réservé, tant sur les dimensions que sur le coût ...
  • Les habitants mécontents de ce déni de démocratie décident de constituer un comité de soutien de leur quartier, notamment des propriétaires de logements privés directement impactés par cette réalisation

 

MARS 2005 à FEVRIER 2006 : TENTATIVES DE NEGOCIATIONS AVEC LE MAIRE

Gagny_Blv_Ouest.jpg
Gagny_Saintonge.jpg Gagny_Segrettin.jpg

Rappel des faits tels que fut la réalité. Le nouveau P.L.U. en cours de préparation n'a strictement rien changé à cet état depuis 4 ans :

AVIS_GDV_P2.jpg
AVIS_GDV_P1.jpg
Vue_droite.jpg
Vue_entree.jpg

 

MARS 2006 à JUIN 2006 : TENTATIVES DE CONCILIATION AVEC LE MAIRE

Lettre_RAR_17032006.JPG
Lettre_RAR_07042006.JPG

Ces tentatives de discussion et de compromis furent vaines. Le maire, tel un hussard de cavalerie, resta droit dans ses bottes ... Il ne resta alors au comité de quartier qu'une seule et ultime solution ...

Entrée de la zone industrielle et artisanale de la Fossette

(a suivre !!)


08/08/2010

GAGNY Place du Baron Roger (5)

Place du Baron Roger©Actualités de Gagny-Blog.JPG

Nommé maire de Gagny le 26 septembre 1815,le Baron Daniel Roger dut faire face à la misère de sa commune après la défaite de Waterloo. Pour y remédier il développa l'industrie du sucre de betterave sur ses terres en procurant ainsi de nombreux emplois aux gabiniens. La rente annuelle  de 1500 francs qu'il légua aux pauvres pour une durée de dix ans, justifiait que la commune de Gagny honore ce bienfaiteur en donnant son nom à la place principale du village en signe de reconnaissance.

Après la profanation de sa sépulture et le déplacement de sa tombe au cimetière de Gagny en juin 1920, suite à la destruction de son domaine; le 19 Novembre 1970 le conseil municipal sous la mandature de Raymond Valenet, décida de débaptiser la place qui portait son nom pour rendre hommage au général de Gaulle.

Que reste t-il de nos jours du Baron Daniel Roger dans la mémoire des gabiniens? Cette plaque émaillée et rouillée qui risque de disparaitre au prochain ravalement de cet immeuble?

078.JPG
place du Baron Roger 4.jpg

Même sa dernière demeure au cimetière du centre de Gagny est dans un état de dégradation.

022.JPG

La municipalité  actuelle se ferait un devoir de restaurer sa tombe et de la sorte réparer les erreurs de ses prédécesseurs, ce serait tout à son honneur...

Gagny.place du Baron Roger (3).jpg
place du Baron Roger 13.jpg
place du Général de Gaulle.jpg
place du Géneral de Gaulle 5-1.jpg
place du Baron Roger 11.jpg
place du Baron Roger 9.jpg
Que représente de nos jours la somme de 1500 francs en 1820-1830? Monnaie or ou argent ? équivalent à 13185 €/argent ~ ? €/or ??

04/08/2010

GAGNY, Place du Baron Roger (4)

Place du Baron Roger©Actualités de Gagny-Blog.JPGLe 26 Juin 1920 sous la mandature du maire Gabriel Dayne, la ville de Gagny décida de transférer la sépulture du Baron Roger, enterré dans le parc de son château du Chenay-Gagny,  au cimetière du centre. Pourtant dans son testament le Baron Daniel Roger avait exprimé son désir de reposer en paix dans sa propriété. Ce qui lui avait été accordé. "...je désire et je demande que mon corps soit placé dans un cercueil en chêne et amené au Chesnay pour y être déposé dans une fosse qui sera creusé dans le milieu de la grande remise qui est située près du bord du canal. J'ai choisi cette place afin que ce dépôt ne puisse être ni incommode, ni désagréable à personne. L'on laissera le bois repousser sur ma fosse; je ne veux pas d'autres mausolée, et il n'existera, je pense,jamais aucun motif pour déranger mes restes..."
place du Baron Roger 7.jpg
place du Baron Roger 15.jpg
GAGNY.Place du Baron Roger (7).jpg
place du Baron Roger 6.jpg

21/07/2010

GAGNY Place du Baron Roger (3)

Place du Baron Roger©Actualités de Gagny-Blog (2).JPGNous poursuivons cette série de cartes postales anciennes de la place du Baron Roger à Gagny. Il ne reste comme souvenir de cet homme qui fut maire de la ville de 1815 à 1827 que cette plaque émaillée à moitié rouillée. Qui se souvient en effet du Baron Daniel Roger  cette figure charismatique de notre ville qui redonna un nouvel élan et espoir à Gagny après son occupation par les quelques cinq cents alliés prussiens et russes suite à la défaite de Waterloo le 18 juin 1815...

GAGNY.Place du Baron Roger (8).jpg
GAGNY.Place du Baron Roger (9).jpg
GAGNY.Place du Baron Roger (11).jpg
place du Baron Roger 10-1.jpg

25/06/2010

GAGNY Place du Baron Roger (2)

Place du Baron Roger©Actualités de Gagny-Blog (2).JPGDaniel Roger, baron Roger né à Genève le 2 novembre 1769 mort à Paris le 24 mars 1829, 24 rue Bergère. Le 19 prairial de l'an IV, Daniel Roger propriétaire du château de la Garenne à Villemomble acheta à Gagny la ferme du Chesnay puis quelques années plus tard il compléta son achat par le château. Nommé maire de Gagny le 26 septembre 1815 il dut faire face à la misère de ses administrés ruinés par les occupations des alliés.

GAGNY.Place du Baron Roger (12).jpg

Il développa l'exploitation des carrières et l'industrialisation de la fabrication du sucre de betteraves donnant ainsi des emplois à ses concitoyens. Il démissionne de sa charge de maire en mai 1827 pour des raisons de santé et par son testament daté du 12 août 1827, après avoir confirmé appartenir à la religion réformée, il légua 1500 francs de rente aux pauvres de Gagny.

GAGNY.Place du Baron Roger (14).jpg

 Dans ce même testament il exprima le souhait d'être inhumé au Chesnay ce qui fut fait, mais lors de la destruction du domaine ses restes furent transférés au cimetière de Gagny.

Gagny.place du Baron Roger (4).jpg

Extrait du livre: Le Général Baron Joannès, sa famille et les familles alliées. Mémoires et souvenirs. Société Historique du Raincy et du Pays d'Aulnoye. Avec l'aimable autorisation de son Président, Eric Guichard.

08/06/2010

GAGNY Place du Baron Roger (1)

Place du Baron Roger©Actualités de Gagny-Blog (2).JPGNous avons commencé une rubrique photos "Gagny d'hier et d'aujourd'hui", essayant de refaire les mêmes prises de vue que les cartes postales du passé.

 Ce n'est pas toujours facile de retrouver ces lieus car au fil des années des destructions, des constructions, de la végétation ont modifié définitivement le visage de Gagny. De plus les objectifs d'aujourd'hui ne sont plus les mêmes que ceux du début du xxéme siècle. Nous continuerons bien sûr cette rubrique.

 Il existe malheureusement un endroit complétement défiguré à Gagny, situé au coeur de la ville: la Place du Général de Gaulle. Là, la comparaison " d'hier et d'aujourd'hui" n'est plus possible. Nous ne pouvons rien faire. Mais nous avons décidé de vous montrer ces images du passé, ces quelques cartes postales rares et anciennes d'une place qui jadis s'appelait: "Place du Baron Roger"...pour le plaisir et le souvenir!  (cliquez sur la photo pour l'agrandir)

Gagny.place du Baron Roger (2).jpg
place du Baron Roger 3.jpg

30/05/2010

Que devient l'ancien CTM de GAGNY ?

CTM_3D.JPGLors de la précédente mandature, le maire de Gagny et son équipe avait fait une promesse, lors de la construction du nouveau CTM (Centre Technique Municipal) et du déménagement d'une grande partie des équipes techniques vers leur nouveau lieu de villégiature. A ce jour, cette promesse de réaménagement n'a toujours pas été tenu, et visiblement le nouveau PLU en cours d'élaboration n'en parle toujours pas. Or, que constatons nous à ce jour, et après plus de 4 ans de fonctionnement de ce nouveau CTM : 

  • L'ancien CTM n'est toujours pas détruit,
  • Il reste encore du personnel affecté dans le vieux CTM,
  • Les frais de fonctionnement n'ont pas diminués, mais augmentés du seul fait d'avoir 2 sites à gérer ...
  • A ce jour le conseil municipal n'a pas été saisi d'une demande de destruction pour l'ancien centre,
  • Aucun projet industriel ou tertiaire n'est venu prendre place sur ce site à l'abandon ...

CTM_old_02.JPGNous ne pouvons que constater un nouveau dossier mal ficelé par l'équipe actuelle !

Alors nous attendons également des explications sur l'avenir du terrain de l'ancien CTM par Michel Teulet, avec la refonte du PLU ? et comme dit le fameux proverbe :

"Les promesses n'engagent que ceux qui les font ... pour ceux qui les écoutent !!"

22:00 Publié dans Habitat | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ctm, plu | |  Facebook |  Imprimer | | | |

28/04/2010

Quand l'eau de Gagny coûtera plus chère que le prix de l'essence

EAU_2010_2015.jpgA Gagny le dernier conseil municipal fut riche en annonces en tous genres. La plus interessante, de par son contenu, fut l'acceptation d'une prestation de nettoyage des canalisations des eaux usées par la société VEOLIA.

Le clou de l'intervention du maire de Gagny, fut de nous démontrer que le coût de cette prestation était absoluement nécessaire, car visiblement cela n'avait jamais été réalisé ...

Eh oui, que voulez-vous, depuis 30 ans qu'il dirige notre commune, il n'avait jamais fait curer les boyaux et égouts communaux !... Dont VEOLIA s'occuperait.

Le nouveau représentant de l'opposition du P.S., Abdelkader TOUALA,  lui fit donc remarquer que nous payons déjà pour cela sur nos factures, dont le coût par ailleurs est très élevé...

Puis comme à son habitude, le maire divergea et s'engagea dans une nouvelle joute verbale qui fut rapidement "hors-sujet".

Facture_eau_2009.jpgMais revenons donc à notre facture d'eau :

  • Nous payons la distribution de l'eau avec le cubage correspondant par mètre cube d'eau utilisé,
  • Mais nous payons également pour la collecte (les tuyaux) et le traitement (dépollution, nettoyage, rejet à la Marne) des eaux usées.

Il parait donc invraissemblable qu'avec ces 4 taxes, dont 2 déjà prélevées par la commune, celle-ci doive encore payer des frais supplémentaires pour l'entretien des égouts .

Certe, le réglement du SEDIF n'indique pas clairement quelles sont les responsabilités de celui-ci en matière d'entretien des canalisations d'eaux usées, mais à partir du moment où l'abonné paye déjà pour un service, il faudrait que celui-ci soit rendu !

Ou bien les sommes déjà prélevées sur nos factures ne vont pas à leur destination réelle, ou bien le conseil municipal s'est fait escroquer en confirmant l'abonnement à un contrat qu'aucun membre de l'opposition n'a réellement vu, ni ne sait qui a défini les contours de celui-ci ni les prestations qui en découlent !!

Analyse_rapport_eau_2007.JPGCela semble ubuesque et nous comptons sur Jean Louis  GUEGUEN, adjoint au maire en charge - "peut-être" - de ce dossier pour nous fournir toutes les explications sur ce nouveau contrat qui nous lie à VEOLIA !! Que vont-ils nettoyer avec ces sommes ? Toutes les procédures ont-elles été effectuées?? Nous ne doutons pas que cet adjoint nous apporte ses fameuses réponses lors du prochain conseil municipal !!

  • Le vote sur le principe de la délégation

L'article L.1411-4 du code général des collectivités territoriales prévoit que les assemblées délibérantes des collectivités territoriales, de leurs groupements et de leurs établissements publics se prononcent sur le principe de toute délégation de service public local. Elles statuent au vu d'un rapport présentant le document concernant les caractéristiques des prestations que doit assurer le délégataire. Ce document peut s'inspirer du cahier des charges du service public dont la délégation est envisagée.

A cette occasion, l'avis de la commissions consultative des services publics locaux dont la composition figure à l'article L. 1413-1 du CGCT doit avoir été recueilli et présenté à l'assemblée délibérante. Il en est de même de l’avis du comité technique paritaire de la collectivité.

  • La publicité et le recueil des candidatures

L'article L.1411-5 du code général des collectivités territoriales indique qu'après décision sur le principe de la délégation, il est procédé à une publicité et un recueil d'offres.

La publicité doit permettre la présentation de plusieurs offres concurrentes. L'article R.1411-1 CGCT prévoit que l'insertion est faite dans une publication habilitée à recevoir des annonces légales et dans une publication spécialisée correspondant au secteur économique concerné. Cette insertion précise la date limite de présentation des offres de candidature, qui doit être fixée un mois au moins après la date de la dernière publication.

Cette insertion précise également les modalités de présentation de ces offres et mentionne les caractéristiques essentielles de la convention envisagée notamment son objet et sa nature.

Puis, la collectivité dresse la liste des candidats admis à présenter une offre après examen de leurs garanties professionnelles et financières, de leur respect de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés et de leur aptitude à assurer la continuité du service public et l'égalité des usagers devant le service public.

Ces garanties professionnelles peuvent être appréciées notamment dans la personne des associés et au vu des garanties réunies en son sein. Les sociétés en cours de constitution ou nouvellement créées peuvent être admises à présenter une offre dans les mêmes conditions que les sociétés existantes.

Une commission d'ouverture des plis qui dresse la liste des candidats admis à présenter une offre.

  • La sélection des offres

La collectivité adresse à chacun des candidats un document définissant les caractéristiques quantitatives et qualitatives des prestations ainsi que, s'il y a lieu, les conditions de tarification du service rendu à l'usager.

Au terme d'un délai raisonnable, les plis contenant les offres sont ouverts par une commission, lorsqu'il s'agit d'une commune de moins de 3 500 habitants, composée du Maire ou son représentant, en qualité de président, et par trois membres du conseil municipal élus à la représentation proportionnelle au plus fort reste. Pour les autres collectivités et établissements publics, cette commission est présidée par l'autorité habilitée à signer la convention de délégation de service public ou son représentant, Président, et par cinq membres de l'assemblée délibérante élus en son sein à la représentation proportionnelle au plus fort reste. Des suppléants sont élus en nombre égal à celui des membres titulaires, et le comptable de la collectivité et un représentant du Ministre chargé de la concurrence (DDCCRF) siègent également à la commission avec voix consultative.

  • Le choix de l'entreprise

Comparatif_M3_Dept93.JPGCette commission rend un avis au vu duquel l'autorité (en principe le maire de la commune ou le président du groupement de communes) habilitée à signer la convention engage librement toute discussion utile avec une ou des entreprises ayant présenté une offre. Elle saisit l'assemblée délibérante du choix de l'entreprise auquel elle a procédé. Elle lui transmet le rapport de la commission présentant notamment la liste des entreprises admises à présenter une offre et l'analyse des propositions de celles-ci, ainsi que les motifs du choix de la candidature et l'économie générale du contrat.

La loi impose un délai minimum de deux mois entre la saisine de la commission d'ouverture des plis et la décision de l'assemblée délibérante sur le choix du délégataire et le contrat de délégation. La loi prévoit  en outre que les documents sur lesquels se prononce l'assemblée délibérante doivent lui être  transmis 15 jours au moins avant sa délibération. Or nous doutons fortement de ce délai, car les membres de l'opposition n'ont reçus leur convocation avec les document que 5 jours avant la tenue de ce conseil ...

GAGNY est malheureusement, depuis des années, dans le peloton de tête des communes où le prix de l'eau est très élevé, mais avec cette nouvelle ponction financière, vous pouvez être certains que nous allons très rapidement prendre le maillot jaune de ce triste classement ... pour les quelques années qui viennent !

Les données du tableau ci-dessus sont extraites du site du SEDIF : www.sedif.fr

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu