Avertir le modérateur

19/11/2018

VILLEMOMBLE : Valérie Pécresse au marché de l'Époque

VILLEMOMBLE : Samedi matin pour le dernier grand rendez-vous au marché de l'Époque avant les élections municipales de dimanche prochain, il y avait beaucoup de monde. Les cinq candidats étaient présents. Une fanfare de la liste Citoyenne et En Marche se faisait entendre. Mais l'événement marquant était la venue de Valérie Pécresse, Présidente du conseil régional d' Île-de-France venu soutenir Patrice Calméjane le maire de Villemomble.

Pour l'accueillir, Philippe Dallier, sénateur de la Seine-Saint-Denis était présent. Toujours aussi sympathique, Valérie Pécresse est allée saluer les commerçants du marché et prêcher la bonne parole. Des rencontres amusantes aussi, lorsqu'elle fait la bise à Jean-Michel Bluteau le principal concurrent de Patrice Calméjane où lorsqu'elle rencontre Sylvie Charrière, députée LREM de la circonscription, et lui fait aussi la bise. Sans complexe, Valérie Pécresse !

À voir, toutes nos photos sur facebook A.G.B.News.

 

P1040381.JPG

P1040411.JPG

P1040436-001.JPG

P1040459-002.JPG

P1040463.JPG

P1040505.JPG

P1040521.JPG

P1040535.JPG

P1040572.JPG

P1040601.JPG

P1040664.JPG

P1040687.JPG

18/11/2018

VILLEMOMBLE : De nombreux élus à la réunion publique de Patrice Calméjane

VILLEMOMBLE : Vendredi 16 novembre, le théâtre Georges Brassens était quasiment plein pour la réunion publique de Patrice Calméjane venu présenter sa liste d'Union pour l'Avenir de Villemomble.

De nombreux élus étaient venus apporter leur soutien au maire pour cette élection anticipée : Gérard Larcher, président du Sénat, Philippe Dallier, sénateur de la Seine-Saint-Denis et vice-président du Sénat, Bruno Beschizza, maire d'Aulnay-sous-Bois et conseiller régional d'Ile-de-France, André Veyssière, maire de Dugny, Katia Coppi, maire de Pavillons-sou-Bois, Martine Valeton, maire de Villepinte et Alain Ramadier, député de la Seine-Saint-Denis.

Après le discours de Philippe Dallier, pas tendre, sur Jean-Michel Bluteau, c'est au tour de Patrice Calméjane de prendre la parole et de sortir la " grosse artillerie ". Tout d'abord sur Macron « invitant les chômeurs à simplement traverser la rue en face pour retrouver du travail ... Emmanuel Macron qui se love contre un trafiquant lors de son voyage dans les Antilles ... Richard Ferrand, François Bayrou, le MoDem exfiltrés du gouvernement et Alexandre Benalla, le garde du corps/chef de cabinet adjoint de l'Elysée choyé par son Président ... Tout cela en 18 mois, un triste record »

Puis  Patrice Calméjane revient sur ce qu'il a fait depuis 2014 et son programme pour cette nouvelle élection pour terminer son mandat en 2020.

Mais les plus grosses salves arrivent:  « Le coucou Mr. Bluteau qui attend que les autres fassent le travail à sa place pour récupérer un mandat ou des idées. Depuis 2007 (11 ans), il n'a rien fait de son mandat de conseiller départemental et il veut me donner des leçons d'actions * » ... « Des Cocos et des Socialos qui ont conduits à la ruine de notre département. Nous ne voulons pas d'eux à Villemomble » ... « Des marcheurs, des Macron, vous savez le Président qui vous donne 1 euro avec forces communications et vous reprend 3 ou 5 euros ou plus en toute discrétion » Des applaudissements de la salle, bien sûr ...

Puis Gérard Larcher prend la parole en dernier sur un plan plus général et les institutions mais en soutenant Patrice Calméjane. Est venu ensuite la présentation de l'équipe d'Union pour l'Avenir de Villemomble. Des bravos, des photos avec Gérard Larcher et la réunion se terminait.

* On attend la réaction de Jean-Michel Bluteau lors de sa réunion publique au théâtre Georges Brassens le vendredi 23 novembre ...

 

élections municipales 2018,villemomble,patrice calméjane,union pour l'avenir de villemomble,gérard larcher,philippe dallier,bruno beschizza,katia coppi,alain ramadier,martine valleton,andré veyssière

élections municipales 2018,villemomble,patrice calméjane,union pour l'avenir de villemomble,gérard larcher,philippe dallier,bruno beschizza,katia coppi,alain ramadier,martine valleton,andré veyssière

élections municipales 2018,villemomble,patrice calméjane,union pour l'avenir de villemomble,gérard larcher,philippe dallier,bruno beschizza,katia coppi,alain ramadier,martine valleton,andré veyssière

élections municipales 2018,villemomble,patrice calméjane,union pour l'avenir de villemomble,gérard larcher,philippe dallier,bruno beschizza,katia coppi,alain ramadier,martine valleton,andré veyssière

élections municipales 2018,villemomble,patrice calméjane,union pour l'avenir de villemomble,gérard larcher,philippe dallier,bruno beschizza,katia coppi,alain ramadier,martine valleton,andré veyssière

élections municipales 2018,villemomble,patrice calméjane,union pour l'avenir de villemomble,gérard larcher,philippe dallier,bruno beschizza,katia coppi,alain ramadier,martine valleton,andré veyssière

élections municipales 2018,villemomble,patrice calméjane,union pour l'avenir de villemomble,gérard larcher,philippe dallier,bruno beschizza,katia coppi,alain ramadier,martine valleton,andré veyssière

élections municipales 2018,villemomble,patrice calméjane,union pour l'avenir de villemomble,gérard larcher,philippe dallier,bruno beschizza,katia coppi,alain ramadier,martine valleton,andré veyssière

élections municipales 2018,villemomble,patrice calméjane,union pour l'avenir de villemomble,gérard larcher,philippe dallier,bruno beschizza,katia coppi,alain ramadier,martine valleton,andré veyssière

élections municipales 2018,villemomble,patrice calméjane,union pour l'avenir de villemomble,gérard larcher,philippe dallier,bruno beschizza,katia coppi,alain ramadier,martine valleton,andré veyssière

élections municipales 2018,villemomble,patrice calméjane,union pour l'avenir de villemomble,gérard larcher,philippe dallier,bruno beschizza,katia coppi,alain ramadier,martine valleton,andré veyssière

A suivre toutes les photos de cette réunion sur facebook A.G.B.News

17/11/2018

GAGNY : les gilets jaunes en marche contre Macron

GAGNY : En marche contre Macron, cent cinquante gilets jaunes se sont mobilisés dès 14 heures en partant du Super U Pointe de Gournay pour rejoindre la gare de Gagny et se diriger ensuite vers le marché de l'Epoque à Villemomble.

Avec les klaxons des voitures on entendait tout au long du parcours " Macron démission ". Une manifestation qui s'est déroulée dans le calme encadrée par la police nationale. 

P1040697.JPG

P1040694.JPG

P1040690.JPG

en marche contre macron,gilets jaunes,manifestation,macron démission

P1040704-001.JPG

P1040711.JPG

P1040730.JPG

P1040740.JPG

P1040747.JPG

P1040750.JPG

P1040761.JPG

12/11/2018

VILLEMOMBLE : discours de Patrice Calméjane pour le Centenaire de l'Armistice de 1918

VILLEMOMBLE : Discours à l’occasion du Centenaire de l’Armistice du 11 Novembre 1918, le 11 novembre 2018.

Messieurs les Anciens Combattants, Porte-drapeaux, représentant des associations d’Anciens Combattants,Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs,

Ils s’appelaient Louis, Pierre, Joseph, Jean ou François. Ils sont partis au combat au lendemain de la décision du Gouvernement français de décréter la mobilisation générale, le 1 août. La mobilisation des armées de terre et de mer était ainsi ordonnée. Tout Français soumis aux obligations militaires devait être présent sous les Drapeaux, en Métropole comme dans les colonies.

La bataille de la Marne, celle des Dardanelles, de Verdun, puis de la Somme, du Chemin de Dames ont révélé des héros et coûté de nombreuses vies. Foch, Gallieni, Joffre, Clémenceau sont autant de noms qui évoquent la Grande Guerre. Nos rues portent souvent leurs noms, en mémoire de leur contribution à la victoire de la France et de ses alliés sur les forces de la Triple-Alliance.

Certains reviendront profondément marqués dans leur chair comme dans leur mémoire. D’autres ne reviendront pas. Leurs noms ont été gravés sur nos monuments aux morts afin qu’on ne les oublie pas, qu’on se souvienne de cette génération sacrifiée, de ce combat terrible du métal contre la peau. Ce sont les Morts pour la France. Ils sont plus de 1.3 million.

Dans ce conflit, quelle famille française ne perdit pas un fils, un père, ou un frère ? Ce sont autant de familles endeuillées qui ont dû réapprendre à vivre avec l’absence d’un proche pris par l’ennemi. Ceux qui revinrent étaient hantés par la guerre.

Quatre années tapis parmi les ombres des tranchées, puis une vie meublée du froid silence des souvenirs. Ce sont des images sordides. Nos soldats forcés de s’enterrer dans des tranchées lugubres. La boue, les maladies, l’humidité, le froid, la vermine. Nombreux furent-ils à revenir mutilés, portant sur leur corps les stigmates de la guerre de tranchées.

La Grande Guerre s’est soldée par la victoire de la France et des Alliés, mais les nations du continent ont perdu beaucoup dans ce conflit: 65.000 000 hommes mobilisés de part et d’autre de la ligne du front, 10 000 000 de morts. 10 000 000 de morts. Une triste victoire pour notre liberté.

Nos Poilus ont rendu de vibrants témoignages de ce qu’ils ont vécu. Ils ne sont plus là. Notre dernier Poilu, Lazarre Ponticelli, né Italien et naturalisé Français, est décédé en 2008 à l’âge de 110 ans. J’ai été à son hommage National aux Invalides. Son aîné, le britannique Claude Choules, ultime témoin du conflit, est parti en 2011.

Ils ne sont plus là pour raconter, mais leur mémoire est devenue immortelle. Elle continuera à vivre en nous autres, peuples du continent européen, tant que l’on commémorera les grandes dates de l’Histoire moderne, tant que nous transmettrons aux enfants les faits historiques de la Grande Guerre, tant que nous nous astreindrons à ce devoir de mémoire.

Je tiens d’ailleurs à souligner le travail fourni en ce sens par les bénévoles du Souvenir Français, qui ont accueilli dans leur exposition au Château Seigneurial plusieurs classes des écoles primaires de la Ville.

Ils s’appelaient Louis, Pierre, Joseph, Jean ou François, ils ont été rejoints par William, Hamed, Mamadou et ils ont donné leur vie à la France. Prononcer leurs prénoms, c’est se souvenir de leur sacrifice, mais c’est aussi refuser qu’un nouveau conflit n’ensanglante notre pays.C’est le passage du souvenir à la mémoire.

La construction européenne et l’équilibre des super-puissances a permis une période de paix dans nos pays. La puissance de l’armée française contribue à cet équilibre, fragile mais renouvelé. Les Etats-Unis comme la Russie font partie de cette équation complexe. La militarisation d’une Union Européen, qui n’a pas réussi la démocratisation de ses institutions, n’est pas une réponse à la Paix Européenne.

Dans le concert des nations, la voix de la France est audible et crédible car la France se donne encore aujourd’hui les moyens de ses ambitions. Dans une Europe aux intérêts aussi différents que contradictoires, nous ne devons pas nous taire. La menace de voir revenir en Europe ou à ses frontières des Gouvernements belliqueux, n’est pas une vue de l’esprit. Nous devons rester vigilants et unis, c’est la aussi notre façon d’honorer nos poilus et de préparer l’avenir.

Le 11 novembre 1918, Georges Clémenceau alors Président du Conseil prononcera ces quelques mots devant la Chambre des députés « Honneur à nos grands morts. Grâce à eux, la France, hier soldat de Dieu, aujourd’hui soldat de l’humanité, sera toujours soldat de l’idéal.

P1030266.JPG

Remerciements au maire de Villemomble,  Patrice Calméjane, qui nous a adressé son discours pour diffusion.

11/11/2018

VILLEMOMBLE : commémoration du Centenaire de l'Armistice de 1918

VILLEMOMBLE : Sous la pluie, de nombreux Villemomblois ont assisté à la commémoration du Centenaire de l'Armistice de 1918. 

Patrice Calméjane, maire de Villemomble, les élus, Sylvie Charrière, députée de la Seine-Saint-Denis, Jean-Michel Bluteau, conseiller départemental de la Seine-Saint-Denis, Marc Daydie, Alex Boulon, Didier Delpeyrou et de nombreuses associations et enfants des écoles ont commémoré le Centenaire de l'Armistice de 1918.

Le départ du cortège s'est fait à 9h45 devant le Château Seigneurial de Villemomble, Place Émile Ducatte et s'est dirigé au Square de la Résistance avec le premier dépôt de gerbes.

Puis devant la stèle du Général de Gaulle et enfin Square de Verdun avec un dernier dépôt de gerbes où le maire Patrice Calméjane a prononcé un vibrant discours en rendant hommage à tous " Nos Poilus, à Lazarre Ponticelli et à Claude Stanley Choules * ...

* Lazare Ponticelli : était officiellement le dernier vétéran français de la Première Guerre mondiale (1897-2008) https://fr.wikipedia.org/wiki/Lazare_Ponticelli

* Claude Stanley Choules : est un soldat anglo-australien connu pour avoir été le dernier combattant pour le Royaume Uni de la Première Guerre mondiale et le dernier combattant de cette guerre toutes nationalités confondues (1901-2011)  https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Choules

À voir  toutes nos photos de la commémoration du Centenaire de l'Armistice de 1918 sur facebook A.G.B.News 

P1030036.JPG

P1030056.JPG

P1030064.JPG

P1030079.JPG

P1030089.JPG

P1030118.JPG

P1030158-001.JPG

P1030197.JPG

P1030232.JPG

P1030217.JPG

P1030266.JPG

P1030277.JPG

P1030305.JPG

P1030309.JPG

centenaire armistice 1918,commémoration,villemomble,patrice calméjane,sylvie charrière,jean-michel bluteau

P1030356.JPG

P1030395.JPG

P1030517.JPG

10/11/2018

VILLEMOMBLE : Didier DELPEYROU ... le cinquième prétendant

VILLEMOMBLE : Ils seront bien cinq pour l'affrontement au premier tour des élections municipales à Villemomble le 25 novembre 2018. Une date historique pour Didier Delpeyrou  avec sa liste " Villemomble en transition " qui risque de brouiller toutes les cartes.

Cet écolo qui a préféré les actions de nettoyage de la ville au lieu de distribuer des tracts sur les marchés de Villemomble a réussi à déposer sa liste de trente cinq hommes et femmes à la Préfecture. Il animera deux réunions publiques :

  • le mercredi 14 novembre 2018 à l'école François Coppée à 20 heures, 75 avenue des Limites à Villemomble
  • le mercredi 21 novembre 2018 à l'école Leclerc à 20 heures, 21 avenue du général Leclerc à Villemomble

P1020095.JPG

Ce matin sous la pluie, quelques membres de l'équipe de Didier Delpeyrou avec sa liste " Villemomble en transition "

11_10_0.JPEG

11_10_1.JPEG

 

VILLEMOMBLE : Discours d'Alex BOULON liste " Citoyenne et En Marche "

VILLEMOMBLE - élections municipales : discours d'Alex BOULON liste " Citoyenne et En Marche "proncé le 9 novembre 2018 au théâtre Georges Brassens

P1010974-001.JPG

Pourquoi sommes-nous là avec vous ce soir ?

Après 40 ans d’une gestion municipale patriarcale les villemomblois sont saturés de ce système à bout de souffle ; le risque est que notre ville devienne une cité dortoir avec un désintérêt de la vie locale qui engendre des incivilités et de l’intolérance

Que nous disent les villemomblois aujourd’hui ? ils aspirent à un véritable renouveau politique, une autre forme de gestion municipale et de démocratie locale

La population de Villemomble a changé

Comme de nombreuses villes de Seine St Denis, nous avons un atout : nos nombreux jeunes qu’il faut accompagner à l’âge adulte, éveiller à la citoyenneté, les aider à devenir des vrais acteurs de leur vie et leur donner l’occasion de s’engager dans leur ville.

Il y a aussi une nouvelle population (nombreuse) de personnes qui habitent à Villemomble et travaillent à Paris  et qui ont des attentes fortes de vie culturelle, de lieux de vie conviviaux et de commerces traditionnels et nouveaux.

Il y a un très beau potentiel à Villemomble et pourtant notre ville se dégrade, dort depuis trop longtemps, devient sale

Nous avons rencontré des commerçants désenchantés et déçus par le manque d’écoute et de considération de la part de la municipalité.

De nombreux villemomblois ont le sentiment que la politique se décide sans eux ; ils doivent redevenir de réels acteurs de leur ville

Nous serons au service de tous les villemomblois, aucun quartier ne sera délaissé comme aujourd’hui.

Villemomble n’a pas pris le train de la modernité :

Les villemomblois ont du bon sens, de la pertinence, du désir, encore faut-il les écouter …

Notre projet pour Villemomble est le premier projet municipal intégralement construit en démarche participative ;

Ce projet c’est le vôtre :

  • Développement de la culture, NOUS LE FERONS

  • dynamiser les commerces, NOUS LE FERONS

  • rendre possible les mobilités douces, NOUS LE FERONS

  • accompagnement des nouvelles entreprises, NOUS LE FERONS

  • création d’espaces partagés, NOUS LE FERONS

  • Equipe de surveillance de la voie publique, incivilités NOUS LE FERONS

  • mise en place d’un budget participatif, NOUS LE FERONS

  • bourse au permis de conduire, NOUS LE FERONS

  • accès à la cantine pour tous les enfants, NOUS LE FERONS

  • création de zones piétonnes, NOUS LE FERONS

  • stationnement gratuit 30 minutes NOUS LE FERONS

  • une ville propre en renforçant le service de nettoiement NOUS LE FERONS

  • urbanisation harmonieuse NOUS LE FERONS

  • City stades encadrés et lien social NOUS LE FERONS

ETC …

  • commission de suivi des engagements NOUS LE FERONS EGALEMENT

Notre liste, constituée de personnes issus de la société civile regroupe des membres de la République En Marche, mais également des femmes et des hommes qui ont fait le choix de ne pas intégrer le mouvement.

Une liberté que j’apprécie pour la diversité qu’elle implique.

Je peux vous garantir la richesse, l’expertise et la complémentarité de cette équipe citoyenne qui est avant tout guidée par le sens pratique et l’intérêt général.

Et c’est parce que j’aime cette ville, que je la connais et que j’y suis profondément attaché que je m’engage à exercer mes responsabilités avec écoute, ouverture et disponibilité pour être au plus près de nos intérêts communs et bien-sûr de chacune et chacun d’entre vous.

Osez voter pour un véritable changement à Villemomble !!

Le 25 novembre pour VILLEMOMBLE INNOVONS ENSEMBLE !!

A.G.B.News remercie Alex BOULON de nous avoir fait parvenir le texte de son discours pour publication.



VILLEMOMBLE : Alex Boulon dévoile sa liste "Citoyenne et En Marche" pour les élections municipales

VILLEMOMBLE : Les marcheurs Villemomblois ont eu du mal à trouver le théâtre Georges Brassens vendredi soir. Ils étaient à peine une centaine pour venir écouter Alex Boulon dévoiler le programme de sa liste " Citoyenne et En Marche ".

Sylvie Charrière, la députée de la circonscription, nous confiait qu'à l'inverse du PS qui avait fait venir habitants et élus des autres villes pour soutenir la liste de Marc Daydie, les personnes présentes habitaient toutes Villemomble (!?).

La réunion débutait avec 20 minutes de retard, il fallait bien attendre pour ne pas avoir une salle à moitié vide où à moitié pleine. On notait la présence de Stéphane Testé, député de la 12ème circonscription de la Seine-Saint-Denis et d' Alexandre Aidara, référent LRM du 93.

Après l'intervention de Sylvie Charrière, ce fut Alex Boulon qui dans son discours posait cette question : « Pourquoi sommes-nous là avec vous ce soir ? Après 40 ans d'une gestion municipale patriarcale, les Villemomblois sont saturés de ce système à bout de souffle; le risque est que notre ville devienne une cité dortoir avec un désintérêt de la vie locale qui engendre des incivilités et de l'intolérance ».

S'en suivit sur la scène, un jeu de questions-réponses digne d' "Au théâtre ce soir" avec les différents co-listiers. Original, et avec la présence de nombreuses femmes ! Et puis la photo de famille et les applaudissements. À 21h30 la réunion politique Citoyenne et En Marche se terminait.

P1010867-001.JPG

P1010558.JPG

P1010564.JPG

Sylvie Charrière et Stéphane Testé

P1010575.JPG

Alexandre Aidara

P1010836.JPG

Sylvie Charrière

P1010974-001.JPG

Alex Boulon

P1010613.JPG

P1010635.JPG

P1010645.JPG

P1010663.JPG

P1010677.JPG

P1020001.JPG

P1020007.JPG

11_10_0.jpg

11_10_2.jpg

Toutes nos photos sur facebook A.G.B.News

09/11/2018

VILLEMOMBLE : discours de Marc Daydie " La Gauche rassemblée "

VILLEMOMBLE - élections munipales: discours de Marc Daydie liste "Villemomble en commun " prononcé le 8 novembre 2018 au théâtre Georges Brassens

 

P1010153-001.JPG

P1010416.JPG

Seul le prononcé fait foi

Mesdames et messieurs, chers villemombloise et villemomblois,

Monsieur le premier secrétaire du Parti socialiste, cher Olivier,

Monsieur le sénateur, cher Fabien,

Ce soir, je souhaitais en quelques mots, vous dire quelle est notre démarche pour Villemomble, et l’ambition que nous avons pour faire de cette ville une cité moderne, de son temps, dynamique, écologique et solidaire, en opposition avec ce qui vous est proposé par les listes de droite et vous présenter bien sûr notre liste. Deux réunions publiques mardi 13 et mardi 20 permettront d’échanger plus facilement. Notre programme, pour les 15 mois qui restent vous le connaissez, il est diffusé. Je vais surtout tenter d’expliquer l’esprit qui nous anime et ce qui nous différencie des autres listes.

Si nous sommes rassemblés ce soir, il faut bien dire que c’est un peu grâce à la droite villemombloise. Avec elle, on n’est jamais au bout de nos surprises et la démission fracassante de conseillers et adjoints de la majorité municipale emmenés par le conseiller départemental aura permis cela. Juste pour ça, nous les remercions.

Il était une fois où, pour cette droite là tout avait si bien commencé. Des années et des années que les adversaires d’aujourd’hui gèrent cette ville ensemble, tranquillement, le fils après le père, l’épouse dans l’ombre aussi et n’oublions pas la fille, et puis le conseiller départemental, soutien de longue date, qui a compris que s’il ne faisait rien il ne serait jamais calife à la place du calife. Des années et des années ou dans les séances du conseil municipal, aucune voix ne s’élève sauf la nôtre. Des années et des années où ils n’ont rien trouvé à redire à ce qui se passait sous leurs yeux, quand le maire qu’il soutenait encore refusait de nous donner la parole au conseil municipal. Des années et des années où ils n’ont rien trouvé à redire à ce qui se passait sous leurs yeux, quand le maire qu’il soutenait encore refusait d’inscrire à l’école deux enfants dont un de maternelle, parce qu’ils étaient logés par le samu social, les obligeant à aller à l’école à Stains. Stains Villemomble en transport en commun. Rien à redire quand nous dénonçons le Villemomble à deux vitesses et l’oubli de certains quartiers où d’ailleurs ils auront passé plus de temps ces dernières semaines que dans toute l’année précédente. Ne nous y trompons pas et vous l’avez compris : la rupture ne s’est pas faite sur des désaccords idéologiques. Non. Elle s’est faite sur des questions de personnes. Et Calméjane Bluteau ou Bluteau Calméjane, pour nous c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Bref c’est Blujane et Calméteau.

Nous sommes dans l’opposition et malgré tout, envers et contre tout, nous avançons. A chaque fois que nous sommes allés au TA ou que des associations sont allées au TA, nous avons gagné : sur des sentiers de Villemomble que le maire cédait à des particuliers, sur les voyages réservés aux enfants français, sur la cantine interdite aux enfants de chômeurs. C’est grâce à nous que le maire a reculé sur la fermeture de l’hôtel d’entreprises, j’en reparlerai. Nous avons empêché la fermeture du centre de santé, arraché la reconstruction du collège Pasteur, empêché la vente de la gare des coquetiers, obtenu une plus grande ouverture de la piscine l’été, suivi le respect des engagements municipaux dans les quartiers, dénoncé la gestion cavalière d’associations municipales, comme ACTIF jeunes dont le président était Jean-Michel Bluteau, intervenu pour la remise à plat du catastrophique plan de circulation, lutté contre le bétonnage et la mainmise des promoteurs …

 

Parlons des impôts. C’est l’un des principaux arguments du maire actuel. Je suis un bon gestionnaire car la ville n’est pas endettée. Permettez-moi mesdames et messieurs, chers amis, chers camarades, de préciser ici que nous ne souhaitons pas augmenter les impôts non plus. Nous sommes tous villemomblois. Au passage, quand vous croiserez Les Marcheurs qui prétendent diriger cette ville, interrogez-les sur la manière dont la baisse de la taxe d’habitation va être compensée. Pour notre ville, les impôts locaux c’est 57% des recettes dont la majorité la TH.

 

Nous devons défendre l’idée que de l’endettement, s’il reste raisonnable, ce n’est pas de l’impôt en plus. Nous devons combattre l’idée que le maire a réussi à instiller dans les esprits : dette égale impôt supplémentaire pour rembourser la dette. Nous devons développer l’idée que la gestion actuelle pénalise le dynamisme de la ville. Gérer en bon père de famille ça marche pour la famille, pas pour une collectivité. Notre démonstration est assez simple : à la fin de chaque exercice budgétaire, il existe un excédent. Bon an mal an il donne une marge de manœuvre confortable pour envisager des investissements. Le choix retenu par le maire actuel est de le consacrer entièrement à une opération telle qu’un gymnase ou une école. Ainsi, en 2 ou 3 exercices budgétaires, on paye entièrement et sans crédit un équipement. Prenons comme exemple la construction de l’école à côté du parc de la Garenne. Coût prévisionnel 11 M d’euros. Inscrit au Budget 2018 : 7 millions. Une école payée en deux exercices. La question que nous posons est simple. Quel sens cela a-t-il de payer pratiquement comptant, avec les taux d’intérêt actuels, avec l’inflation actuelle, un équipement prévu pour durer au moins 30 ou 40 ans. Quel sens cela a -t-il de mobiliser toutes les marges de manœuvres alors que de nombreux besoins d’équipements certes moins spectaculaires existent dans les écoles, les quartiers. Nous disons simplement qu’une partie de l’excédent budgétaire peut être consacré au remboursement d’un emprunt.

 

Quelques mots sur le commerce et l’activité économique

Nous devons combattre l’idée que la désertification commerciale est une fatalité. Enfin, tout le monde voit la différence entre l’avenue Outrebon et l’avenue de la Résistance. Le maire a enfin mis en place un droit de préemption des locaux commerciaux vacants. Bon, interrogé au conseil municipal il ne sait pas nous expliquer ce qu’il a prévu pour dynamiser l’offre sur ces locaux vacants. Il ne sait pas parce qu’il n’y a pas pensé mais surtout parce que sa conviction profonde et qu’il nous a maintes fois répétée : ce n’est pas le rôle d’une ville de s’occuper du commerce. Il y a plus grave : n’hésitez pas à dire que le maire a voulu fermer l’hôtel d’entreprises, parce que c’est la réalité, mettant en difficulté de jeunes sociétés et certaines en très grande difficulté. Par exemple le brasseur qui a attendu des mois la possibilité règlementaire d’être hébergé. Le maire a beau le nier. Tous ont reçu un courrier pour leur annoncer qu’il devrait quitter les lieux. Cet épisode vaut le coup d’être raconté car il est caractéristique de l’esprit de clocher qui anime l’équipe actuelle. La compétence économique passant au territoire, le maire pour conserver son bâtiment préférait saborder l’activité d’entreprises naissantes. Il vire les entreprises. Plus d’hôtel d’entreprises donc plus rien à transférer au territoire. Grace à notre action, il a dû revoir sa copie, et a pu trouver un terrain d’entente avec le territoire et l’hôtel d’entreprises existe toujours.

Il y a probablement beaucoup à dire sur ce nouvel échelon que sont les territoires mais vous admettrez avec moi que condamner des entreprises à disparaitre pour conserver un bâtiment ne reflète pas vraiment l’image d’un maire qui a le sens de l’intérêt général.

A propos d’intérêt général, savez-vous que si vous avez un pavillon, vous pouvez faire subventionner un portail électrique. L’argent public pour financer un équipement privé à Villemomble c’est possible. J’imagine que tous ceux qui habitent en appartement seront heureux de participer au bien-être de leurs voisins fatigués de descendre de voiture pour ouvrir la grille de leur pavillon.

 

Pour notre part, fidèles à nos convictions, nous proposons des mesures simples pour le reste de la durée du mandat : 15 mesures pour 15 mois, qui montrent bien l’esprit de ce que nous voulons faire et les valeurs que nous souhaitons faire vivre dans notre ville.

Nous mobiliser pour l’éducation de nos enfants :

La liaison entre l’étude et le centre de loisirs. Cette mesure n’a rien de spectaculaire. Mais elle est attendue. D’ailleurs Bluteau l’a repise à son compte. Pourquoi pas quand il était adjoint ou conseiller municipal ? Permettre à des parents d’inscrire son gosse à l’étude pour qu’il y fasse ses devoirs et qu’ensuite il puisse regagner le centre de loisirs jusqu’au moment où ses parents peuvent venir le chercher. Ça fait des années que des familles attendent cette mesure de bon sens et qui n’ont que le choix entre venir chercher son enfant avec les devoirs faits à l’étude mais ça c’est à 18 H et il faut être revenu du travail, ou plus tard mais c’est sans le travail scolaire fait. Evidemment ils ne se sentent pas concernés car dans leur majorité leurs enfants vont à l’école privée. Pour nous c’est une vraie mesure sociale car on sait bien que dans certaines situations faire faire les devoirs à 19h ou 19h30 c’est compliqué.

Sécuriser les abords des écoles et traverser tranquillement est possible. Nous mobiliserons les agents municipaux qui sont déjà dans les quartiers pour assurer la propreté. Je sais qu’ils seront d’accord pour diversifier leur activité dans la journée.

La question du troisième collège intercommunal. Parlons-en. Les collèges de Villemomble sont saturés. Pour les trois villes concernées (le Raincy, Villemomble, Gagny) Gagny propose un terrain mais qui n’est pas en état. Traditionnellement les communes mettent à disposition un terrain viable. Les trois villes refusent de participer à sa remise en état. Résultat, pour des questions de médiocre politique, les élèves et en particulier ceux de Villemomble vont continuer de s’entasser dans les deux collèges. Mais c’est un peu traditionnel dans cette ville où déjà la reconstruction du collège Pasteur a été une lutte de longue haleine et a nécessité une longue mobilisation des parents et des enseignants. Et il faut être particulièrement gonflé pour dire, comme Patrice Calméjane qu’il a fait reconstruire les deux collèges de la ville. Certains dans la salle étaient déjà de ces combats. Au risque de me répéter ils ne se sentent pas concernés car dans leur majorité leurs enfants vont à l’école privée. Bon on remarquera que comme pour tous le reste, l’action du conseiller départemental Bluteau aura été à peu près nulle. D’ailleurs Patrice Calméjane qui le connait bien l’écrit : Qu’a fait le conseiller départemental pour débloquer cette situation et trouver une solution ? Comme quoi quand il y met de la bonne volonté il fait preuve de lucidité.

En parlant de Jean-Michel Bluteau je voudrais couper court à certaines rumeurs qui circulent dans la ville. Il n’est pas question de nous allier au second tour avec lui. Il ne nous entrainera pas dans sa lutte fratricide contre celui avec lequel il a tout accepté, voté, entériné, approuvé à deux mains depuis des années. Attention : il reprend même certaines de nos propositions. Celle-là même qu’il a toujours empêchées de mettre en place. Notre objectif n’est pas de remplacer Calméjane par son clone. C’est de proposer un autre projet pour cette ville et qui repose d’abord sur des valeurs dont nous sommes sûr que nous ne les partageons pas avec Jean-Michel Bluteau.

Pour continuer, je voudrais vous inviter à un jeu : Ou est Charlie ?

Certains villemomblois m’ont questionné sur le dernier tract de Calméjane. Celui dans lequel il nous dit : vous trouverez un résumé du vrai Villemomble que nous aimons et que nous habitons. Il n’y a rien qui vous choque ? Ce tract est à lui seul le résumé de l’ambition de Calméjane (mais aussi de Bluteau). Ce Villemombe que nous aimons et que nous habitons se résume à des photos de caméras de vidéosurveillance, de parkings vides, de balayeuses, de bâtiments municipaux, de borne de stationnement payant. Pas âme qui vive dans ce Villemomble que nous aimons ; pas un habitant. Enfin si un seul ! Trouvez Charlie. Vous gagnerez le droit de tenir un bureau de vote. Ce tract résume parfaitement la conception de Calméjane et de son ami Bluteau qui n’a jamais trouvé à y redire. Les habitants ils sont gênants. Surtout quand ils réclament. Donc, par exemple il ne leur donne pas de rendez-vous. Des parents d’élèves qui n’arrivaient pas à obtenir un rendez-vous avec le maire ont dû manifester pendant un conseil municipal. D’abord silencieusement. Avec des pancartes qui demandaient ce rendez-vous. A ce stade, normalement on fixe un rendez-vous, les parents s’en vont et on continue le conseil municipal. Pas à Villemomble. Donc les parents demandent leur rendez-vous de vive voix. Si vous continuez je fais évacuer la salle. Suspense ! Bon les parents continuent. Donc le maire appelle la police. Les policiers de la bac qui semble stupéfaits de se trouver là viennent faire sortir les parents qui d’ailleurs sortent tout seul. Bon, le conseil municipal peut continuer. Force est restée à l’obstination. C’est ça l’envers du Villemomble que nous aimons distribué en papier glacé sur les marchés.

 

Que proposons nous ?

L’administration, même municipale, peut se tromper. Et si elle ne se trompe pas elle a le devoir d’expliquer le sens des décisions prises. C’est pourquoi nous proposons la création d’un poste de médiateur municipal. Vous pourrez le solliciter si vous estimez que la réponse apportée par l’administration communale ne vous convient pas. Indépendant, il rendra compte de son activité par un rapport annuel au conseil municipal et qui sera rendu public. Nous créerons de vrais conseils de quartiers qui devront non seulement donner un avis sur la vie de leur quartier mais proposer les évolutions souhaitables. On évitera ainsi par exemple cet imbroglio incroyable de mise en place de sens interdits un matin du mois de juillet. Les plans de circulations ne peuvent pas contenter tout le monde. Mais une consultation de ceux qui vivent le quartier s’impose. Nous serons transparents sur les commissions d’attribution de logements ou encore de dérogations scolaires traitées pour l’instant dans le secret d’un bureau. Cette transparence sera bien sûr assurée dans le respect de la discrétion qui s’impose mais nos choix seront explicités.

Les habitants ils sont gênants. Nous voulons davantage d’humanité. C’est déjà assez compliqué comme pour que dans notre ville nous ne soyons pas capables de vivre ensemble. C’est trop facile d’être fort avec les faibles comme cela arrive trop souvent dans cette ville. Et là encore sans naïveté et avec pragmatisme.

Il y a quelques temps, un gymnase a été réquisitionné par le préfet pour accueillir des migrants. La ville de Villemomble devait prendre sa part comme d’autres villes avant. Beaucoup de villemomblois se sont mobilisés pour aider l’association qui les accompagnait. Qu’a fait le maire après avoir crié au scandale ? D’abord il a commencé par faire mettre des sacs poubelles sur tous les paniers de basket. Le préfet lui annonce que des migrants vont être hébergés dans un gymnase de la ville et il envoie les services municipaux emballer les panneaux de basket. Mais quel esprit peut penser qu’accueillir des migrants dans un gymnase oblige à emballer tous les panneaux de basket ? Bon, il a fait enlever aussi la table de tennis de table. Et Bluteau que nous avons contacté n’a pas été capable de dégager un créneau sur le stade de foot pour un match entre les migrants et les jeunes du quartier.

Et justement, à propos d’activités sportives en accès libre :

Notre ville est assez bien équipée en installation sportive, avec des clubs nombreux et qui jouent bien leur rôle de promotions du sport et des valeurs sportives mais on peut aussi vouloir taper dans ballon ou faire un parcours sportif comme ça. Dans nos parcs et jardins on ne peut pas jouer au ballon, apprendre à faire du vélo, de la trottinette, du roller, du skate. C’est le règlement. Rien. Mais où peut-on en faire ? Nulle part. Si, à Neuilly-Plaisance pour un accès libre à un terrain de foot viabilisé, à Rosny pour un accès libre a un skate parc. Des installations sportives fleurissent aux pieds des immeubles mais inaccessibles parfois à leurs habitants. Les tennis couverts aux Marnaudes en sont l’illustration, presque une forme de provocation car l’espace existe pour créer city-stade et skate-park. Et ceux qui existaient ont disparu comme à Benoni suite à la rénovation. Trop de bruit. Comme les bancs dans les rues. Trop de sdf. Le moindre espace vert est entouré de grilles. A longueur de conseil municipal, le maire nous explique combien les gens ne respectent rien. Nous ne sommes pas naïfs mais nous refusons cette gestion punitive de la ville. Il y a des endroits dans la ville où de telles installations sont possibles sans créer de nuisances. Ça fonctionne dans les villes voisines, même celles de droite.

Comme pour la culture, parent pauvre de la gestion municipale

Vous êtes nombreux à constater une activité culturelle réduite à pratiquement rien. Le conservatoire et son personnel, la médiathèque et son personnel auraient certainement des propositions à nous faire pour porter la musique et la lecture dans les quartiers. Vous allez au cinéma ou au théâtre chez les voisins : Les Pavillons, Gagny, Noisy le Grand, Neuilly-Plaisance. Est-ce qu’à un instant, au moment de payer votre entrée, on vous a demandé de quelle ville vous veniez ? A Villemomble, dans les rares spectacles qui ont lieu ici ou au conservatoire, si on n’est pas de Villemomble, on paye double !! Si si, certifié par délibération en bonne et due forme votée en conseil municipal. Nous devons développer l’offre culturelle sur toute la ville et développer des collaborations avec les villes voisines mais aussi mettre à dispositions des habitants qui le souhaitent des structures d’accueil pour qu’ils développent leurs talents. Créer son groupe de musique, c’est plus difficile en appartement.

Environnement et qualité de la vie

Notre volonté est d’engager une politique écologique offensive, au-delà des simples décorations florales. C’est préserver certains espaces verts sauvages dont vous ne soupçonnez peut être même pas l’existence, et ouvrir des chemins piétons dans ces espaces par exemple entre le Parc René Martin et la voie ferrée ou encore entre le sentier des enfers (prolongement de la rue François Mauriac) et le sentier des petits Plants. Cela peut être fait rapidement comme l’installation de pigeonniers pour endiguer la prolifération des pigeons et les dégâts sur les balcons où ils se réfugient. C’est aussi permettre le tri sélectif là où il n’existe pas encore et comme par hasard dans les quartiers périphériques. Développer les mobilités douces entre les points clés de la ville, joindre les pistes cyclables voisines. Installer des boucles à vélo (gare de Villemomble, Le Raincy, la poste, marché Outrebon...). Les repas des cantines doivent bénéficier d’une attention particulière. Depuis quelques mois, les crèches sont soumises au même régime. Il n’est jamais trop tôt pour éduquer au gout industriel.

Voilà mesdames et messieurs, chers amis, chers camarades, ce que je souhaitais vous dire, au-delà des aspects précis de notre programme, l’esprit qui nous anime, un engagement total dans la transparence, l’écoute, la coopération. Un engagement pour tous, sans exclusive.

Je ne voudrais pas terminer sans remercier mes colistiers qui s’engagent, chacun à la mesure de ses moyens dans cette campagne. Nous avons peu de moyens mais nous avons notre détermination. Le bouche à oreille est déterminant. Notre combat c’est contre l’abstention.

Une mention très spéciale pour Mathieu Monot qui a eu la mauvaise idée de nous proposer ses services et je dois dire que nous en avons usé et abusé. Merci à toi Mathieu.

Et pour finir, merci à Fabien Gay et à Olivier Faure qui ont pris de leur temps pour soutenir notre action.

A.G.B.News remercie Marc Daydie de nous avoir fait parvenir le texte de son discours pour publication

VILLEMOMBLE : la Gauche réunie autour de Marc DAYDIE

VILLEMOMBLE : Hier soir une grande réunion publique avait lieu au théâtre Georges Brassens à Villemomble avec la Gauche réunie autour de Marc Daydie. Une salle comble avec environ 280 personnes dont un grand nombre debout dans les allées. Etaient présents Olivier Faure, premier Secrétaire du PS et député de Seine-et-Marne, Fabien Gay, sénateur PC de Seine-Saint-Denis et conseiller municipal au Blanc-Mesnil, Elisabeth Pochon, ancienne députée PS de la Seine-Saint-Denis et de nombreux maires du département.

À la tribune Jean-Marc Minetto qui est le n°3 sur la liste, présentait les intervenants: Delphine Zoughébi-Gaillard, Elisabeth Pochon, Mathieu Monnot, Fabien Gay, Olivier Faure et Marc Daydie. Le discours de Marc Daydie a porté bien évidemment sur les nombreuses années au pouvoir de la droite avec le maire Patrice Calméjane  et " son incapacité à écouter les Villemomblois ". Idem pour  le conseiller départemental Jean-Michel Bluteau. « Cette majorité en lambeaux donne le triste spectacle d'un affrontement et de coups bas entre anciens co-listiers, qui gèrent pourtant la ville ensemble depuis des années ... À Villemomble si la droite est divisée, la gauche se rassemble ».

Après le discours de Marc Daydie et des autres intervenants, le premier Secrétaire du PS, Olivier Faure, s'est lui exprimé pour pourfendre la politique d'Emmanuel Macron et les cadeaux faits aux riches, la hausse de la CSG, l'augmentation des carburants ...

Le programme de marc Daydie " Villemomble en commun " était disponible à la sortie de cette réunion publique avec la liste des 35 personnes de son équipe.

On apprenait hier soir que Didier Delpeyrou " Villemomble en transition " avait déposé sa liste en préfecture. Donc, ils sont maintenant cinq candidats pour les élections municipales à Villemomble le 27 novembre et 2 décembre.

 

P1010416.JPG

Jean-Marc Minetto, Elisabeth Pochon, Marc Daydie, Olivier Faure et Delphine Zoughebi-Gaillard

P1010153-001.JPG

P1010065.JPG

P1010069.JPG

Olivier Faure, Marc Daydie et Fabien Gay

P1010116.JPG

P1010077-001.JPG

P1010303.JPG

P1010186.JPG

P1010234.JPG

élections municipales à villemomble,patrice calméjane,jean-michel bluteau,marc daydie,alex bonneau didier delpiroux,olivier faure,fabien gay,elisabeth pochon

P1010390.JPG

élections municipales à villemomble,patrice calméjane,jean-michel bluteau,marc daydie,alex bonneau didier delpiroux,olivier faure,fabien gay,elisabeth pochon

élections municipales à villemomble,patrice calméjane,jean-michel bluteau,marc daydie,alex bonneau didier delpiroux,olivier faure,fabien gay,elisabeth pochon

11_09_0.JPEG

11_09_1.JPEG

Plus de photos sur facebook A.G.B.News

08/11/2018

Armand LEVY créé le groupe des chirurgiens dentaires de la guerre 1914-1918

Alors que la France entière va célébrer le 11 novembre le centenaire de l'Armistice de la guerre 1914-1918, nous tenions à rendre hommage à un homme, Armand Levy, médecin de l'armée de terre.

Armand Levy est né le 07/11/1875 à Paris. Il est étudiant en médecine. Il a 21 ans lorsqu'il  est incorporé (classe 1895) au 149 ème Régiment d'Infanterie le 12 novembre 1896, soldat de 2ème classe, affecté à la 6ème section d'infirmiers militaires stationnée au camp de Châlons, quartier B de Jemmapes.

Sur son livret militaire on peut lire:

  • Instruction générale : sait lire, bachelier es-lettres et bachelier es-sciences restreint. Ne sait pas nager.
  • Instruction militaire commencé le 13/11/1896. Suffisante pour que l'homme soit mobilisant le 1/03/1897. Terminée le 1/9/1897
  • Passé dans la disponibilité le 17/9/1897

À la fin de son service militaire, Armand Levy retrouve la vie civile, il est chirurgien dentiste. Puis vient la guerre de 1914. Mobilisé comme médecin auxiliaire à Versailles le 2 août 1914 (voir son fascicule de mobilisation).

Le 14 octobre 1914, une circulaire ministérielle permet que les chirurgiens-dentistes soient incorporés dans les sections d'infirmiers afin d'y exercer leur métier pour les soins d'urgences aux combattants, mais toujours en tant que soldats.

Le même jour, le premier cabinet dentaire de campagne voit le jour à Clermont-en-Argonne, sous la direction du médecin aide-major de 1ère classe Armand Levy.

Armand Levy (1875-1952), sera libéré définitivement du service militaire le 1er novembre 1921 avec le grade de capitaine. Il est l'arrière grand-père d'Eric Gerschel qui a créé Actualités Gagny Blog en 2009.

Armand_Levy001-001.jpg

Cliquez sur les liens :

Une rage de dents au 149 ème Régiment d'Infanterie:

http://amphitrite33.canalblog.com/archives/2010/11/11/195...

1916 - An 1 du dentiste militaire :

http://www.academie-chirurgie.fr/ememoires/005_2013_12_2_...

Les lois de recrutement, le service militaire :

http://combattant.14-18.pagesperso-orange.fr/Pasapas/E302...

Le service militaire...jpg

Les chirurgiens dentistes français aux armées pendant la Grande Guerre :

http://www.biusante.parisdescartes.fr/sfhm/hsm/HSMx1996x0...

Armand_Levy018-001.jpg

Armand_Levy017-002.jpg

Armand_Levy0005.jpg

Armand_Levy0007.jpg

Armand_Levy0008.jpg

Armand_Levy0011.jpg

Armand_Levy0014.jpg

Armand_Levy0015.jpg

Armand_Levy0016.jpg

Armand_Levy0020.jpg

Armand_Levy0006.jpg

Sur le fascicule de mobilisation d'Armand Levy, on peut lire :« Il se présentera porteur du présent titre à la gare Saint-Lazare (cour de Rome) à Paris le deuxième jour de la mobilisation avant 6 heures du matin. Il descendra du train à la gare de Versailles  R.D.  et se mettra aussitôt à la disposition du poste de police qui le fera diriger sur la caserne d'Anjou.

armand levy,médecin armée de terre,chirurgien dentiste,classe 1895,149 ème régiment d'infanterie,châlons quartier jemmapes,guerre de 1914-1918,clermont-en-argonne,55120

5ème Corps d'Armée - service dentaire d'Armand Levy - Cabinet de l'assistant  à Clermont-en-Argonne - 1914/1915

Armand_Levy010-001.JPG

Le cabinet dentaire et la cantine du Docteur Armand Levy - Médecin Aide-Major de 1ère classe - 5ème Corps d'Armée

Armand_Levy007-002.jpg

Armand_Levy011-003.JPG

Armand_Levy012-001.jpg

Armand_Levy009-001.JPG

Armand_Levy008-001.jpg

Armand_Levy016-002.jpg

Armand_Levy015-002.jpg

Armand_Levy015-001.jpg

Armand_Levy014-001.jpg

Armand_Levy013.jpg

 

Atmand Levy..jpg

1916 _ An I du dentiste militaire en France - Verdun-Meuse.fr.pdf

05/11/2018

GAGNY : centenaire de l'Armistice de 1918

GAGNY : comme dans toutes les villes de France, Gagny célébrera le centenaire de l'Armistice du 11 novembre 1918. Une cérémonie patriotique se déroulera à 10 heures sur l' Esplanade de l'Hôtel de Ville. Une exposition autour de la Première Guerre mondiale se tiendra du 6 au 16 novembre au rez-de chaussée de l'Hôtel de Ville

centenaire de l'armistice de 1918,11 novembre,cérémonies,gagny

Cliquez sur le lien : https://www.gagny.fr/actualite/centenaire-de-larmistice-1...

NEUILLY-PLAISANCE : l'Armistice de la guerre 1914-1918, 100 ans après ...

NEUILLY-PLAISANCE : À l'occasion du centenaire de l'Armistice de la Grande Guerre et à l'initiative du Conseil des Aînés, la ville de Neuilly-Plaisance vous propose de redécouvrir cette période et d'honorer la mémoire collective de la première Guerre Mondiale à travers une exposition et une programmation cinématographique.

http://www.mairie-neuillyplaisance.com/index.php/ma-ville...

Exposition du 6 au 19 novembre 2018 à la Bibliothèque municipale «Guy de Maupassant», 11 rue du Général de Gaulle. Vernissage mardi 6 novembre à 18h30.

armistice de 1918,grande guerre,exposition,neuilly-plaisance

04/11/2018

VILLEMOMBLE : quatre hommes pour un podium

VILLEMOMBLE : c'est un scoop, une photo qui sera un collector. Nous avons réalisé après maintes difficultés ce cliché des quatre prétendants au poste de maire de Villemomble pour les élections municipales des 27 novembre et 2 décembre 2018.

On vous raconte. A.G.B.News s'est présenté depuis le début de cette campagne, indiquant qu'il n'était pas électeur sur Villemomble mais voulait simplement parler des candidats sans prendre parti. Nous voulions aussi faire une photo des quatre candidats ensemble. Plus difficile sera de les réunir entre les marchés de l'Époque et d'Outrebon.

Et puis surtout on nous disait que le maire actuel Patrice Calméjane, n'accepterait pas de poser avec les autres concurrents ! Perdu. Ce dimanche matin au marché Outrebon à Villemomble ce n'était pas encore gagné. Et puis il fallait que nous prenions discrètement cette photo sans les supporteurs des quatre candidats, car nous voulions éviter toutes manifestations pour l'un ou l'autre. A.G.B.News fixait le rendez-vous au parking rue de la République à 11h30 précise. Juste à côté du marché.

Un shooting photo rapide à 10 images/secondes ... Nous montrons nos clichés aux quatre candidats. Parfait. Tous les cinq nous regagnions le marché. Bien sûr le bruit s'est répandu ... Voici ce cliché. Remerciements à:

  • Patrice Calméjane, maire de Villemomble liste " Pour l'avenir de Villemomble"
  • Jean-Michel Bluteau, liste " Réussir Villemomble Ensemble"
  • Marc Daydie, liste " Villemomble en commun "
  • Alex Boulon, liste " Citoyenne et En Marche "

Quatre hommes pour un podium ! Mais un seul sera élu maire de Villemomble le 2 décembre 2018. Rencontrez les candidats et allez voter.

À Gagny, une photo réunissant tous les candidats aurait été impossible à faire ... 

Villemomble-élections municipales2018- Alex Boulon, Patrice Calméjane, Marc Daydie, Jean-Michel Bluteau © A.G.B.News.JPG

Sur notre photo: Alex Boulon, Patrice Calméjane, Marc Daydie et Jean-Michel Bluteau

Photo © A.G.B.News. Tous droits réservés.

03/11/2018

GAGNY : L' îlot de l'église n'est plus .... que diapositives (2)

GAGNY : Mercredi matin dès huit heures le chantier de déconstruction de l'îlot de l'église reprenait. Le chef de chantier nous indiquait que le moment critique serait la dernière maison soutenue par des poutres et adossée au café-restaurant de La Place. Le propriétaire de ce commerce était fataliste ...

Sous le froid et la pluie les murs de ces vieilles bâtisses s'écroulaient. Restait le dernier bâtiment, qui autrefois était une boulangerie, avec toujours inscrit "Carrément Chocolat". Après la découpe des poutres, la pelle hydraulique terminait son oeuvre. Les mâchoires puissantes prirent délicatement le pignon qui supportait le toit, et dans un fracas tout s'écroula. Après il était plus facile de finir la déconstruction de l'îlot de l'église ...

Des séquences vidéo ont été tournées pendant ces deux jours. Un film sera mis en ligne prochainement. Pour garder en mémoire le Gagny d'hier ...

P1000166.JPG

P1000173.JPG

P1000189.JPG

P1000193.JPG

P1000200.JPG

P1000226.JPG

gagny,îlot de l'église,déconstruction,habitat,gagny d'hier

P1000255.JPG

P1000290.jpg

P1000290-001.jpg

P1000408.JPG

P1000416.JPG

P1000423.JPG

À voir 64 photos sur facebook A.G.B.News.Tous droits réservés © A.G.B.News. Nous contacter pour diffusion.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu