Avertir le modérateur

12/03/2016

GAGNY : Les marchands de sommeil ont encore de belles nuits devant eux...

GAGNY : Les marchands de sommeil ont encore de belles nuits devant eux...

A Gagny, comme dans de très nombreuses villes de la petite couronne d' Île-de-France, nous assistons à la lente dégradation de l'habitat pavillonnaire et aux nouveaux trafics qui se développent. Nous allons vous conter la dernière histoire qui remonte maintenant à un peu plus de 3 ans dont nous avons été témoins et victimes collatérales :

2011 : Gagny au 10 avenue Charles Infroit, un couple âgé vivant sur la commune depuis plus de cinquante ans décide de vendre leur pavillon et de partir en province passer leur retraite après une vie de durs labeurs.

2012 : Après plus de 10 mois de tentative de vente infructueuse, et malgré une baisse notable du prix de vente de leur pavillon, il se présente un jeune homme d'origine étrangère avec qui ce couple va faire affaire.

2013 : Ce monsieur fait le tour du voisinage en expliquant à qui veut l'entendre, qu'il va venir y habiter avec sa jeune épouse, dès que le pavillon sera remis aux normes. Jusqu'à fin 2013, il fait refaire, par une quantité impressionnante de "travailleurs" également "étrangers" ce pavillon... Cloisons, électricité, plomberie, menuiserie... bref tout y passe.

Nous voyons même le garage extérieur contenant des plaques fibrociment amiantées (danger avéré !!) être détruit sous nos yeux. Nous constatons même qu'un nouvel escalier extérieur est construit côté jardin... le tout SANS UN SEUL PERMIS DE CONSTRUIRE !!!

Le sous-sol de la cave est creusé sur près de 80cm de profondeur et la dizaine de mètres cubes de terre est déversé dans le jardin de 300m2, rehaussant celui-ci de près de 50cm et donnant une vue directe sur les jardin des autres voisins.

marchands de sommeil,permis de construire,urbanisme,gagny,av charles infroit,stationnement sauvage,plaintes

Gagny - 10 avenue Charles Infroit

Gagny-10 avenue Charles Infroit © Actualités Gagny Blog (2).JPG

Les boites aux lettres...

 

Lettre_gagny-R.jpg

Lettre_gagny-V.jpg

Cliquez sur la lettre pour lire le texte du service urbanisme de Gagny

2014 à 2016 : Malgré les multiples courriers, appels téléphoniques et autres alertes de la part de nombreux riverains auprès du service voirie de la ville de Gagny rien n'y fait. Le pavillon de 80m2 est devenu un immeuble de 5 logements, accueillant entre 8 et 15 personnes.

L' avenue Charles Infroit est devenue le parc de stationnement permanent de 2 à 4 voitures suivant la saison... Un jeune livreur de pizzas y demeurant pendant quelques temps utilisait même sa roue avant de mobylette tous les soirs vers minuit pour ouvrir la grille, moteur allumé bien entendu... Ça fume, ça téléphone et ça discute dans la rue jusqu'à plus d'heure... un vrai plaisir pour les autres !!

P7280001.JPG
N.B: la terre sortie de la cave pour y faire 2 logements en sous-sol

P7280002.JPG
N.B : Aucun permis de construire n'est déposé et affiché ...

Les véhicules stationnés ça et là comme des sauvages, n'hésitent pas à se mettre devant les "bateaux" du voisinage, au point même que certains riverains ont déposé plaintes pour agressions et/ou menaces de mort ... car ils refusaient de déplacer leurs véhicules.

Quant aux poubelles qu'importe qu'elles soient vertes ou jaunes, elles sont pleines tous les 2 jours et débordent laissant aux chats qui se sont installés aussi dans le voisinage un superbe terrain de jeux !!

Et pendant ce temps que fait le maire et ses adjoints qui ont pourtant des pouvoirs de police étendus en la matière ? rien ou presque. Ils ont écrit au préfet de la Seine-Saint-Denis et au Procureur de la République !!

Pendant ce temps, continuez Gabiniens à supporter l'insupportable ... Le maire et ses adjoints n'en ont cure. Ils ne sont pas concerné directement... et pourtant ils sont censé être les garants du P.O.S. et du respect du code de l'urbanisme.

IMG_0698.JPG

PC160004.JPG

A ce jour nous ne savons pas qui encaisse les 4 ou 5 loyers, mais nous savons qui paie les impôts locaux et les impôts fonciers et supportent toutes ces nuisances...Merci au maire pour son inaction !!

Commentaires

Les actions possibles du maire

Lorsqu'il estime que les faits qui ont été portés à sa connaissance en application des dispositions de l'article 40 constituent une infraction commise par une personne dont l'identité et le domicile sont connus et pour laquelle aucune disposition légale ne fait obstacle à la mise en mouvement de l'action publique, le procureur de la République territorialement compétent décide s'il est opportun :

1° Soit d'engager des poursuites ;

2° Soit de mettre en oeuvre une procédure alternative aux poursuites en application des dispositions des articles 41-1 ou 41-2 ;

3° Soit de classer sans suite la procédure dès lors que les circonstances particulières liées à la commission des faits le justifient. »

En cas de classement sans suite la collectivité dispose de divers outils procéduraux pour obtenir la remise en état des lieux.

- La plainte suivie d'une constitution de partie civile

- La saisine du Tribunal de Grande instance en référé

- La citation directe devant le Tribunal correctionnel.

Le choix de l'une ou l'autre de ces procédures dépendra des objectifs poursuivis par la commune.
continuez votre enquête
Interrogez la mairie

Écrit par : Alex | 19/03/2016

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu