Avertir le modérateur

17/12/2015

GAGNY: " Péril sur nos marchés ! " titre le Courrier de Gagny.


GAGNY: le journal local d'information "le Courrier de Gagny" de novembre 2015 édité par les paroisses catholiques de la ville, publie une pleine page sur le "Péril sur nos marchés !"

Pour certains membres de la municipalité qui fréquentent régulièrement l'église Saint-Germain  pour la messe dominicale, cela a dû être la douche froide en lisant cet article ! Et le maire de Gagny a dû s'étrangler devant tant d'impertinence, alors que les travaux de ravalement et d'agrandissement se poursuivent à l'église Saint-Germain.

"... celui du centre-ville est moribond. Les clients l'ont déserté, tous les corps de métiers n'y sont pas représentés.  Fait plus important, certains exposants sont partis, dont un primeur qui y tenait un stand depuis plus de 25 ans. bien que la surface  du marché  ait été réduite de moitié, l'impression de vide est criante. Il faut dire qu'il ne reste plus que six exposants, dont un poissonnier qui n'est présent qu'un seul  des trois jours d'ouverture du marché. Les quelques rares clients rencontrés avouent qu'ils y viennent pour éviter que le marché du centre ne disparaisse.  Les plus anciens regrettent le dynamisme d'antan tandis que les commerçants interrogés se plaignent de l'inertie de la municipalité , du peu d'écoute et de l'insuffisance ou de l'absence des réponses apportées aux doléances exprimées ..."

Oui, vous lisez bien "... l'inertie de la municipalité, du peu d'écoute et de l'insuffisance ou de l'absence des réponses apportées aux doléances exprimées" !! ... 

Le marché du centre de Gagny manque de visibilité.  Il est moribond. De plus la rue Tainturier est bloquée inutilement à la circulation trois fois par semaine.

Cerise sur le gâteau, on apprend que la municipalité interdit au concessionnaire l'installation de commerçants volants sur la place du général de Gaulle alors que c'est le seul moyen de rendre ce marché visible avec l'arrêt du bus 221 situé juste en face ! 

le courrier de Gagny novembre 2015.jpg

Ce que découvre le Courrier de Gagny n'est pas nouveau. La municipalité a complètement abandonnée le commerce en centre ville depuis de très nombreuses années. Gagny est une ville morte.  On ne voit jamais le maire et/ou les élus de la majorité faire leurs courses sur les deux marchés de Gagny. Si, exception faite pour serrer des mains lors d'élections ! 

Au marché du centre on compte cinq ou six exposants le vendredi, le meilleur jour de la semaine! Trois ou quatre le mercredi et le dimanche!  Les commerces qui ont disparu: un boucher de viande bovine, un boucher chevalin, un poissonnier, une rôtisserie, un boulanger, un fromager, le charcutier "Christelle et Antoine", le fleuriste "Fournier", et le dernier en date un primeur de fruits et légumes ... Et on fait abstraction de la partie fermée du marché qui sert depuis des années de dépotoir !

Malgré ses efforts, le nouveau concessionnaire ne pourra rien faire. Quel est le commerçant qui voudra perdre son temps trois fois par semaine sur un site qui n'est plus viable ?

Alors quelle solution ? Puisque ce marché est voué à sa disparition et que la surface sous cette immeuble est importante (le double du marché actuel), il serait intéressant que la municipalité étudie la faisabilité d'une galerie marchande, ce qui dynamiserait le commerce en centre ville... On leur souffle des idées !! Qu'en pensez-vous ?

Cliquez dans la colonne catégorie ou directement ici "commerçants-grande distribution" pour voir nos anciennes notes sur ce marché du centre ville.

marchés,centre ville,désert commercial,municipalité,gagny

Le primeur de  fruits et légumes, dernier commerçant a avoir quitté le marché du Centre

marchés,centre ville,désert commercial,municipalité,gagny

Le charcutier Christelle et Antoine:
"fermeture définitive, merci de votre compréhension".

Il ne reste que le billot de découpe et un meuble ...

marchés,centre ville,désert commercial,municipalité,gagny

Commentaires

Si même la propagande chrétienne de la ville se met à critiquer la municipalité, ou va t-on !
Le souci vient très certainement d'un manque d'actions de la municipalité en place, mais aussi de la nouvelle population du centre ville, qui n'est pas adepte des produits proposés au marché.
Celui des Amandiers tient bon car, en majorité, c'est une population d'anciens gabiniens qui aiment s'y rendre et tiennent à faire vivre les commerces locaux.
La population du centre ville n'en a rien à f... , pour preuve, regardez un peu les commerces bas de gamme proposés au centre ville ! je parle même pas de la place Charles de Gaulle... le général doit se retourner 3 fois dans sa tombe en voyant un tel endroit à son nom.
Espérons que le PLU change un peu la donne, si le marché survi d'ici sa mise en place.

Écrit par : Manuelo | 17/12/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu