Avertir le modérateur

25/08/2015

NEUILLY-SUR-MARNE: Don Camillo et Peppone s'invitent au port de plaisance !

Don Camillo.jpgNEUILLY-SUR-MARNE:  C'est une tradition vieille de plus de 20 ans qui attire un grand nombre de personnes lors de la fête nautique du port de plaisance de Neuilly-sur-Marne. Mais voilà, la municipalité a décidé cette année de supprimer cette tradition, c'est à dire la messe et la bénédiction des péniches et des bateaux de plaisance.

Nicolas Maine, le nouveau curé de la paroisse, a adressé un courrier le 2 juillet au maire divers gauche Jacques Mahéas:

" Monsieur le maire, chaque année la municipalité organise pour tous les nocéens, petits et grands, une belle fête familiale: les fêtes nautiques du bord de Marne...Traditionnellement depuis de  très nombreuse années, une messe est dite sur les bords de cette belle rivière qui embellie notre ville. Une bénédiction des péniches et autres bateaux mouillant dans le port de plaisance, y est également célébrée. La messe rassemble diverses composantes de notre communauté...une église qui cherche à bâtir la Paix...Cette messe montre aussi, tout comme l'organisation de concerts de belles musiques dans notre église, une laicité apaisée, respectueuse de chacun. Cette année encore nous sommes à votre disposition si vous souhaitez qu'une messe soit animée sur les bords de Marne pour les fêtes nautiques..." Cliquez sur le courrier pour lire l'intégralité du texte:

courrier2.jpg

 Le 20 juillet 2015 Yves Trégouet, maire adjoint délégué aux fêtes et cérémonies et tourisme, adresse une lettre à Nicolas Maine, curé de la paroisse de Neuilly-sur-Marne:

" Monsieur, nous avons bien reçu votre courrier du 2 juillet 2015. Cette année nous n'avons pas envisagé d'organiser une messe lors de la fête nautique. Par le passé, c'était le seul événement à se dérouler hors les murs de la paroisse. En effet depuis votre arrivée, vous avez développé un certain nombre d'action en relation avec le calendrier catholique. Par équité envers les autres communautés religieuses nous ne souhaitons les multiplier, la fête Nautique doit retrouver son objectif premier qui est de mettre en valeur le monde nautique nocéen. C'est pourquoi lors de cette manifestation municipale nous ne souhaitons plus inclure un office religieux dans notre programme..."

courrier1.jpg

 

Les plaisanciers qui sont présents sur le port de Neuilly-sur-Marne depuis plus de 20 ans, n'apprécient pas du tout ce refus de la municipalité de gauche et alertent alors Le Parisen. C'est le  remake de Don Camillo face au maire communiste Peppone comme l'écrit le quotidien !

Patrice Mâlon, président de l'association des plaisanciers veut maintenir la messe lors de la fête nautique : " Cette messe c'est une tradition et sans elle il n'y a pas de bénédiction des bateaux et ça, ce n'est pas possible. Ça fait 20 ans que ça se passe comme ça, pourquoi ça changerait maintenant ? Moi je suis athée, donc ce n'est pas une question de croyance religieuse. C'est vraiment pour le respect des traditions ".

Le Parisien 17.08.2015.jpg

Le Parisien- Neuilly-sur-Marne.jpg

Et puis on nous apprend qu'un élu en "Off" signale que "des employés communaux ne veulent pas voir ou toucher une croix", ce qui expliquerait en partie la volonté d'annuler la messe et bénédiction des bateaux de la part de la ville...

Et cet  été pour Neuilly-plage, la municipalité a mis en place deux barbecues pour la buvette avec écrit au feutre: " porc " et " pas de porc " ! 

En conclusion : la bonne intelligence des élus laïques et républicains serait de ne pas entrer dans le jeu des extrêmes et de voir au contraire ce qui peut rassembler les femmes et les hommes quelles que soient leurs croyances et leurs pratiques religieuses. La laïcité n'a jamais été le déni ou le refus du religieux. Les traditions existent depuis toujours. Il faut les maintenir. Elles font parties de notre Histoire. 

Alors, y aura-t-il une messe et la bénédiction des bateaux à Neuilly-sur-Marne ? Rendez-vous le dimanche 6 septembre.

neuilly-sur-marne,fête nautique,messe,bénédiction,bateaux de plaisance,patrice mâlon,jacques mahéas,yves tregouet,nicolas maine,don camillo,peppone

neuilly-sur-marne,fête nautique,messe,bénédiction,bateaux de plaisance,patrice mâlon,jacques mahéas,yves tregouet,nicolas maine,don camillo,peppone

neuilly-sur-marne,fête nautique,messe,bénédiction,bateaux de plaisance,patrice mâlon,jacques mahéas,yves tregouet,nicolas maine,don camillo,peppone

Et pour le plaisir: Le petit monde de Don Camillo 

 

Commentaires

La moto, le bateau et le goupillon
Béthune, Genève, Sainte Baume, …, il ne manque pas de concentrations de motards qui se font bénir par un curé après une messe champêtre se plaçant ainsi sous la protection de la Sainte Providence. Vu les dernières statistiques, reconnaissons que l’omnipotence du Très-Haut doit avoir quelques failles. A moins que seuls les motards bénis n’aient jamais d’accident, ce dont je doute, ou bien que les exécutés aient eu des comportements douteux au regard des règles de la Sainte Église, ce dont je doute également. Que dire également des motos bénies qui tombent en panne. Y aurait-il un esprit dans les motos ? Auquel cas, en plus du curé il faudrait faire appel à un chamane… ça va commencer à devenir compliqué.

En fait, ça devient une manie. Une vraie compétition. Les religions du livre ne savent plus quoi honorer, bénir, sanctuariser. Le goupillon se frotte à la kalachnikov. Mais non, me dira-t-on, tout cela n’est que du folklore et n’a rien de religieux, c’est juste une tradition. La preuve ? L’organisateur est athée !… Voilà que soudainement mon esprit entre dans une confusion telle que j’ai l’impression d’évoluer dans le cerveau de XXXX. Moi, quand j’étais petit et que j’allais au catéchisme, on m’apprenait que l’utilisation de Dieu ou de la religion à des fins profanes, fussent-elles traditionnelles, pour lesquelles la bénédiction ne serait qu’un prétexte pour festoyer, relève au mieux du paganisme au pire du sacrilège. Il n’en fallait pas plus à Jésus pour chasser les marchands du temple. Mais après tout, me dira-t-on, combien aujourd’hui y a-t-il de mariages à l’église qui sont le fruit d’un profond désir de sacrement de la part des futurs époux ? Manifestement, ce n’est effectivement pas la majorité. La belle robe de princesse et les orgues relèvent aussi sans doute et désormais de la tradition et du folklore. Sans doute ne reste-t-il plus à la religion catholique pour exister que sa participation à des traditions plus ou moins populaires ponctuées de buvettes et de merguez-frites. Sans doute les prêtres qui se prêtent à ces mascarades ont-ils perdu le sens de leur sacerdoce ou bien ne leur reste-t-il plus pour vivre que ces « spectacles » à la façon quelque peu pathétique des indiens d’Amérique ou des Massaï kenyans. Si ce n’est plus que cela, alors oui, après tout, une commune peut bien organiser une messe qui n’est plus alors qu’un spectacle comme un autre.

Mais en revanche, s’il y a bien une croyance, une dévotion à un Dieu, quel qu’il soit, dans la bénédiction d’une moto ou d’un bateau, alors il n’appartient pas à une collectivité publique d’organiser la manifestation. Tout au plus, peut-elle accorder le prêt de matériels à l’association organisatrice. Aussi n’est-il pas utile de faire pression, de forcer la main ou de pratiquer le chantage par des articles ridicules dans une presse qui a de plus en plus de mal à sortir du caniveau.

Napoléon disait que le génie était de savoir s’entourer. Force est de constater que Dieu doit en manquer cruellement tant, depuis quelques temps, ses serviteurs nous rendent la vie bien insupportable.

Écrit par : Gilles | 30/08/2015

@ Gilles
Bien dit ! ou plus précisément bien écrit.
Merci d'avoir apporté cet éclairage judicieux.

Écrit par : Constantin Anghelidi | 31/08/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu