Avertir le modérateur

08/06/2015

GAGNY: 30% d'écoliers absents le samedi matin

GAGNY: 30 % d'écoliers absents le samedi matin. C'est le constat révélé dans Le Parisien et qui concerne les villes de Aulnay-sous-Bois, Gagny et Montfermeil.

Le cas des parents divorcés ayant le droit de visite et d'hébergement en fin de semaine tous les quinze jours n'a pas été pris en compte par ces maires qui, pour diverses raisons, ont décidé d'imposer l'école le samedi matin suite à la réforme des rythmes scolaires.

Un père divorcé ne peux accepter de perdre le samedi matin pour profiter de son/ses enfant(s) uniquement tous les quinze jours pour un week-end. Et le cas est d'autant plus préjudiciable si les parents habitent à plusieurs centaines de kilomètres l'un de l'autre.

On comprend alors que le taux d'absence soit si important à Aulnay-sous-Bois, Gagny et Montfermeil. Comment le problème de ces familles séparées pourra être résolu par ces municipalités ? Une seule solution, pas d'école le samedi matin mais le mercredi. Lire l'article du Monde ou seulement 2,58 % des villes ont choisi de faire classe le samedi matin.

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/10/07/qu...

Séparation des parents, droit de visite et d'hébergement:

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F18786.xh...

Aulnay-sous-Bois: les activités périscolairess confiées à un prestataire

http://www.leparisien.fr/aulnay-sous-bois-93600/aulnay-le...

Le parisien 07.06.2015.jpg

 Le Parisien lundi 8 juin 2015

Commentaires

C'était à la fin des années 80. J'habitais Gagny. Séparé de mon épouse, elle avait choisi Neuilly-Plaisance. Comme beaucoup de père divorcé j'avais la garde un week-end sur deux, du samedi matin au dimanche soir. Pas de problème pour aller et ramener mes deux enfants. C'était à côté. Et puis un jour elle changea d'adresse pour habiter près de Chartres. Distance de plus de 100 km de Gagny...Les horaires de visite et de garde de mes enfants étaient les mêmes. Le seul moyen de transport avec des petits était la voiture. Je devais parcourir cette distance avec ma vieille Renault 5 pendant plus de deux heures pour prendre mes enfants à 11 heures et les ramener le dimanche pour 19 heures à leur mère. Plus de 400km aller et retour à faire. La galère totale automne et hiver avec le vent et la pluie sur cette plaine de la Beauce pour pouvoir profiter quelques heures de mes petits garçons. Deux ans après, mon ex. partait pour la banlieue de Nantes. Inutile de vous raconter la suite... Alors je comprend votre article, et l'absurdité de ces maires qui semblent ignorer la réalité des parents séparés pour des raisons soi-disant de finances. Réfléchissez Messieurs les édiles à cette situation...même si elle ne vous concerne pas. Un père doit pouvoir " profiter " pleinement du peu de temps que lui accorde la justice: le droit de visite et d'hébergement une fois tous les quinze. jours.

Écrit par : Divorcé | 08/06/2015

Bonjour,
Votre situation est bien représentative de ce que vivent beaucoup de papas divorcés, faire face à cette justice de merde qui arrache les enfants à leur père et fait des dégâts dans la tête de nos enfants. Le problème du samedi matin est le verre d'eau qui fait débordé le vase face aux décisions de justice parfois aberrantes prises en grande partie par des gens remplis de principes absurdes et archaïques pensant qu'un papa n'est pas capable d'élever son enfant. 1 WE tous les 15 jours c'est déjà extrêmement peu pour profiter de ses enfants, leur donner l'éducation et le respect qu'un papa doit pouvoir apporter à son enfant. Alors si en plus on sucre le samedi matin.....

Écrit par : Manuelo | 09/06/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu