Avertir le modérateur

02/09/2015

GAGNY: le maire Gabriel Dayné inaugure la plaque commémorative du départ des Taxis de la Marne

GAGNY: le maire Gabriel Dayné inaugure la pose de la première plaque commémorative du départ des Taxis de la Marne devant l'Hôtel de Ville le dimanche 5 septembre 1920. Puis au cimetière, devant une foule de soldats et de personnalités, il prononce un discours à la mémoire des morts pour la France en inaugurant le monument du souvenir de 1914-1918.

GAGNY.pose plaque commémorative départ des taxis de la Marne.jpg

Inauguration de la plaque commémorative du départ des taxis de la Marne sur le clôture de la mairie de Gagny avec: à gauche, le maire Gabriel Dayné et à droite Georges Leredu, sous-secrétaire d'Etat des régions libérées, représentant le gouvernement.

Georges Leredu wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Leredu

http://www.senat.fr/senateur-3eme-republique/leredu_georg...

Sur la plaque on peut lire: Le 6 septembre 1914 sont partis de cette place mille taxis-autos réquisitionnés à Paris pour conduire à Nanteuil Le Haudouin les 103ème et 104ème d'infanterie, qui le lendemain entrèrent dans la bataille de la Marne et participèrent à la Victoire qui arrêta l'envahisseur et sauva la France.

taxis de la marne,plaque commémorative,inauguration,gabriel dayné,maire de gagny,mandataire aux halles,fraudes,corruption,inculpation,le journal,georges leredu,rené collamarini,sculpteur,fondation coubertin

Gagny plaque commémorative ....jpg

Inauguration officielle du monument du souvenir, Morts pour la France 1914-1918, au cimetière de Gagny le dimanche 5 septembre 1920.

Gagny pose ...jpg

Photos de presse agence Meurisse - Paris 1920 - source Gallica BNF

taxis de la marne,plaque commémorative,inauguration,gabriel dayné,maire de gagny,mandataire aux halles,fraudes,inculpation,le journal 1923

Gagny plaque des taxis de la Marne..jpg

Sur cette deuxième plaque commémorative (posée le... ?), le médaillon en bronze représente le général Galliéni. C'est une oeuvre du sculpteur René Collamarini*, hommage posthume à celui qui contribua à la première Victoire de la Marne. Le texte original a été modifié : Le 6 septembre 1914 sur ordre du général Galliéni...

Lors de la construction du nouvel Hôtel de Ville de Gagny, cette plaque commémorative avec son médaillon en bronze à mystérieusement disparu.

Nous avions indiqué dans nos précédents articles qu'il était " peut-être "  possible de retrouver la matrice de cette sculpture en consultant les collections de la Fondation de Coubertin à Saint Rémy-lès-Chevreuses afin de refaire ce médaillon.

C'est un nouvel appel à la municipalité de Gagny, qui à ce jour n'a toujours rien fait, alors que nous lui avions facilité la tâche.  Cliquez sur les liens:

http://www.coubertin.fr/secure/zc/501/2311

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Collamarini

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fondation_de_Coubertin

Information sur la fondation de Coubertin: à partir du 12 septembre 2015, une exposition sera dédiée à René Collamarini

http://www.coubertin.fr/501_p_25094/informations-pratiques.html

Corruption et inculpation du maire de Gagny:

taxis de la marne,plaque commémorative,inauguration,gabriel dayné,maire de gagny,mandataire aux halles,fraudes,corruption,inculpation,le journal,georges leredu,rené collamarini,sculpteur,fondation coubertinGabriel Dayné est maire de Gagny du 10.12.1919 au 17.05.1925. Il fut fait chevalier de la Légion d'Honneur au titre du commerce à l'occasion d'expositions internationales ou universelles *. Il était président de l'Union des syndicats des mandataires aux Halles centrales de Paris, président des mandataires aux beurres.

Mais Gabriel Dayné a eu des soucis avec la justice. Il fut inculpé par M. Leroy juge d'instruction pour infraction (spéculation sur les beurres) parmi quatorze mandataires aux halles en 1923.

Sur l'article du " journal " de 1923, il demeurait 10 rue de la Lingerie à Paris, mais sur le bulletin de la société historique du Raincy, d'octobre 1924, dont il était membre, Gabriel Dayné habitait " La Tourelle " rue Contant à Gagny en 1922.

* source: Le Journal - Paris 1923 - Gallica, Bibliothèque Nationale de France.

http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/p...

14 mandataires....jpg

14 mandataires......jpg

Le Journal - mardi 20 mars 1923 : Quatorze mandataires aux Halles
sont inculpés de spéculation sur les beurres. 

"Au mois de janvier dernier, le beurre qui se vendait normalement à 16 francs le kilo, passait sans aucune raison apparente à 17 fr.50 et même à 18 francs le kilo. Emu de cette hausse injustifiée le parquet chargeait M. le substitut Lamothe, de la section financière, de procéder à une enquête. Avec l'aide de M. Lavayssé chef du service de la répression des fraudes, le substitut parvint à établir le délit de coalition et sur offres ayant pour but de provoquer la hausse, délit qui tombe sous le coup de l'article 419 du code pénal, et M. Leroy fut chargé d'ouvrir une information contre X....

Hier M. Leroy inculpait pour les mêmes raisons, 14 mandataires aux Halles, parmi lesquels M. Dayné, président de l'Union des syndicats des mandataires aux Halles, président du syndicat des mandataires aux beurres, maire de Gagny, demeurant 10 rue de la Lingerie....

La hausse des beurres, comme la bien compris le parquet, est due à une manoeuvre , car malgré les arrivages, forcément plus rare à cette époque de l'année, l'augmentation n'aurait pas due être si considérable. Les exportations à l'étranger ne justifiaient point la hausse puisqu'elles étaient de 10.515 quintaux en 1921 et de 23.119 quintaux en 1922. Les importations par contre, de 55.000 quintaux en 1921 et de 281.000 quintaux en 1922.

Ce serait plutôt les importations contrairement à ce que l'on pourrait croire, qui auraient provoqué la manœuvre spéculative: des achats de beurre canadien exécutés à la période la plus tendue des changes, auraient constitué, pour certains, une opération si désastreuse que seul un relèvement des cours en pouvait quelque peu atténuer les effets.

Au parquet on observe sur l'enquête la réserve la plus extrême, d'autant que depuis la suppression des poursuite pour spéculation illicite, les magistrats ne possèdent pour sévir que l'article 419 contre la coalition, arme quelque peu désuète et comparable, nous disait un magistrat, à un fusil à pierre ou à piston qu'il faut opposer aux modernes à tir rapide dont se servent couramment les spéculateurs.

Et pourtant il est écrit quelque part que force doit toujours rester à la loi ".

NB: Pour la petite histoire, le "Journal" ne dit pas si Gabriel Dayné a été défendu par Georges Leredu sous-secrétaire d'Etat dont la profession était avocat !

taxis de la marne,plaque commémorative,inauguration,gabriel dayné,maire de gagny,mandataire aux halles,fraudes,corruption,inculpation,le journal 1923,georges delerue,avocat,ministre,sénateur

René Collamarini

taxis de la marne,plaque commémorative,inauguration,gabriel dayné,maire de gagny,mandataire aux halles,fraudes,corruption,inculpation,le journal 1923,georges delerue,avocat,ministre,sénateur

Commentaires

il ne se passe plus rien à ce point la à Gagny pour passer votre temps à ne parler QUE du passé ??
Entre la rentrée scolaire, le budget communal , la fête des associations, y'a peut etre autre chose à parler que des vieux articles des années 80 ou durant la guerre !
Par exemple, fait extraordinaire, la municipalité a ENFIN décidé de sécuriser la rue pompidou et jules guesde en installant une piste cyclable !

--> @ MANU : c'est une décision du conseil général de seine-saint-denis !

Écrit par : manuelo | 04/09/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu