Avertir le modérateur

27/08/2014

GAGNY: la nature reprend ses droits, les herbes folles, les mousses, envahissent la ville

GAGNY: La nature reprend ses droits, les herbes folles, les mousses, envahissent la ville!

Dans tous les quartiers de Gagny, c'est la même constatation, la dégradation des trottoirs et caniveaux par l'absence de désherbage, de taille des végétaux et d'élagage des arbres.

Y a-t-il encore du personnel communal pour l'entretien de nos voies de circulation? Et faudra-t-il voter une subvention lors du prochain conseil municipal pour acheter binettes, pelles, balais, sécateurs et produits désherbants?

Constantin Anghelidi, conseiller municipal, a d'ailleurs écrit un article sur le sujet: " Des carottes sauvages dans les rues de Gagny". 

http://anghelidi-constantin.blogspot.fr/2014/08/des-carot...

Utile: le numéro de téléphone de l'Hôtel de Ville de Gagny pour vos réclamations: 01.43.01.43.01

herbes folles,désherbage,trottoirs,environnement

Herbes folles rue Madame Curie

herbes folles,désherbage,trottoirs,environnement

Herbes folles avenue Edouard Branly

herbes folles,désherbage,trottoirs,environnement

Herbes folles avenue Charles Infroit

herbes folles,désherbage,trottoirs,environnement

Herbes folles avenue Charles Infroit

herbes folles,désherbage,trottoirs,environnement

Herbes folles avenue des Marronniers

herbes folles,désherbage,trottoirs,environnement

Herbes folles avenue du Panorama

herbes folles,désherbage,trottoirs,environnement

Herbes folles avenue des Marronniers

herbes folles,désherbage,trottoirs,environnement

herbes folles,désherbage,trottoirs,environnement

Gagny-herbes folles © Actualités Gagny Blog.JPG

Herbes folles rue Léon Blum à Gagny

herbes folles,désherbage,trottoirs,environnement

Gagny-herbes folles © Actualités Gagny Blog (2).JPG

Herbes folles, ronces, et haie non taillée de l'école Victor Hugo rue du 18 Juin à Gagny. Les automobilistes ne peuvent plus entrer et/ou sortir de leur voiture.

Commentaires

Quelle surprise en rentrant de vacances les trottoirs envahis de mauvaises herbes les caniveaux très sales quand aux tableaux végétaux on ne sait plus très bien ce qu'ils représentent

LES MEMBRES DE LA COMMISSION DES VILLES FLEURIES AURAIENT DU PASSER EN CE MOMENT PAS SUR DE GARDER TOUTES NOS FLEURS

Écrit par : Loulou | 27/08/2014

Chuuut, faut se taire, y'a plus de sous ! Du moins, on a tout mis dans un parking souterrain devant la belle mairie qui va coûter 30 millions d'euros. Donc pour les trottoirs, pour les rythmes scolaires des écoles et pour les activités estivales, on n'a plus rien !!

Écrit par : Manuelo | 27/08/2014

Si !! il y en a encore pour les soirées de Thé dansant pour les seniors !!!

Écrit par : Phan Vinh | 27/08/2014

Ayant désherber une partie de ma rue, pourrais je demander une réduction d'impôts ? ;)

Écrit par : Christophe | 01/09/2014

Charme des fleurs des rues et objectif zéro pesticide:
La ville d'Angers et de Nantes, dès le mois d'avril relançaient des projets de fleurissement de leurs villes avec les habitants.
Ceux ci pouvaient semer des graines sur l'espace public (les villes ayant monté des partenariats avec les fournisseurs de graines) : pieds d'arbres, façades de maisons, d'immeubles, d'équipements publics, dans les interstices provoqués par les fissures d'enrobés, le long des trottoirs...
En 2013, 150 rues ont été inventoriées dans le cadre du programme de science participative « Fleurs sauvages de ma rue » : 2000 observations et plus de 200 espèces différentes ont été recensées à Angers. Les plus courantes se distribuent selon les milieux : trottoirs, pieds d’arbres et murs.
Une conférence de restitution a été organisée à la Maison des Projets d’Angers : la chercheuse Nathalie Machon, professeure d’écologie urbaine au Muséum national d’histoire naturelle, a donné les clés pour comprendre les résultats collectés par les Angevins.
Deux expositions photos gratuites (sur les grilles du jardin des Plantes et à la Maison des Projets) célébraient la flore spontanée en ville...
On retrouve bien d'autres initiatives de ce style dans d'autres villes, en bretagne par exemple, où pour accompagner ce mouvement, et permettre aussi aux habitants qui le désirent de planter le long des trottoirs bitumés, la municipalité propose une convention de végétalisation de l'espace public.
La mairie prend à sa charge la découpe du bitume et la préparation du sol, ainsi que la plantation des végétaux, en lien avec le particulier.
De son côté, l'habitant s'engage à assurer l'entretien, l'arrosage, la taille et le remplacement des végétaux en cas de besoin...
Mais nous sommes bien loin ici à Gagny, de l'échange participatif entre notre ville et ses habitants. Et le résultat est bel et bien visible. Tout se dégrade!

Écrit par : Lydia Hornn | 01/09/2014

Rue du docteur Vaillant, même combat c' est très sale les caniveaux sont tellement plein d' herbes que par grandes pluies l' eau monte sur les trottoirs et s' écoule dans les garages. Merci à tous ces messieurs qui passent avec les petites voitures de la ville mais qui ne font surtout rien.

Écrit par : Laborde | 02/09/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu